Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Bordeaux/Evian

Un Bordeaux-Évian pas plein !

Modififié
Depuis que le Stade de France a remplacé le Parc des Princes pour accueillir les finales des coupes nationales, l’enceinte dionysienne a toujours fait le plein de spectateurs. Ou presque. Ainsi, si en 2002 Lorient et Bastia n’avaient séduit « que » 66 000 spectateurs et des broutilles en Coupe de France (1-0), le pire des records risque fort d’être battu en 2013, pour l’édition qui oppose Bordeaux et Évian-T.G. Estimation : entre 50 000 et 55 000 personnes. Il faut dire que ça tombe un vendredi, jour de travail. Et ça, Francis Gillot, il le vit mal.

« C’est dommage que ce soit un vendredi. On ne peut rien y faire, indique le coach aquitain. Bon, jouer après les rugbymen (finale du Top 14 le samedi, ndlr) aurait été un peu spécial au niveau du terrain, mais c’est dommage, parce qu’une finale, peut-être qu’on ne va en vivre qu’une dans sa carrière… et ce ne sera pas plein, ajoute-t-il, limite dépité. C’est quand même un sentiment d’inachevé ! Après, on ne sait pas, mais peut-être aussi que dans les dernières minutes, des trains vont se libérer et que le stade sera plein… »

Oui, pour voir jouer Cheick Diabaté et Kévin Bérigaud, la SNCF peut bien faire un effort.


LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
il y a 8 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73