1. // Amical
  2. // Norvège/France (2-1)

Un bon point pour Laurent Blanc

Il parait qu'il n'y a jamais de défaite encourageante. Que perdre, c'est perdre, point final. Pourtant, malgré l'insuccès (1-2) pour son premier match à la tête des Bleus, Laurent Blanc fait quand même figure de gagnant potentiel. Outre le bon match de quelques uns (Nasri en tête), le Président voit sa volonté de tourner très vite la page de Knysna plus que renforcée. Explications...

Modififié
0 1
Rappel : la moyenne d'âge des titulaires Bleus plafonnait à 23 ans et demi. Du jeunot, donc. De l'enthousiasme juvénile aussi, notamment dans les 30 premières minutes. De l'application scolaire : on s'applique dans la transmission (Lass Diarra, hum, hum,...) et on se replace, on se dépouille pour son prochain. Du civisme également : pas de casque musical sur les oreilles, on chante la Marseillaise (tous, sauf un) et à la fin on vient saluer les supporters. Le tout drapé dans un maillot blanc virginal non floqué des noms de joueurs, dans le plus pur effort de rédemption et d'égalité retrouvées : tous égaux. A l'inverse des « autres » , les 23 bannis (tous ego)... C'était touchant, mais un peu triste sur la fin : pourquoi les Norvégiens n'ont pas été gentils en battant nos Bleuets ? C'est vrai, quoi : les Norvégiens sont nuls, n'ont pas de passé et aucun avenir en foot, ils devraient se contenter de skier et de patiner. Alors, que nous, Français, dans notre volonté de recoller à l'élite, on avait besoin d'une victoire fondatrice de la nouvelle ère du Blanc. Que dalle ! Les Norvégiens ont gagné. Mais merci quand même...


La France en retard

Même s'il déteste la défaite, surtout pour son match inaugural, Lolo Blanc a des motifs de satisfaction qui vont dans son sens. On ne parle pas des individualités en vue à Oslo (Nasri, Ben Arfa, Mvila), mais du bras de fer entamé contre la FFF et son Conseil Fédéral. Sommé par la France du Foot de sanctionner les mutins de Knysna (ce qui n'était pas son rôle !), Blanc s'est donc passé d'eux et aligné l'armée de réserve. Tout le monde en rêvait de ces jeunes qui allaient détrôner les anciens, compromis en Afsud et qui doivent payer (surtout pour les 5 meneurs) pour le prix de leur ignominie. Et on a vu... Sans le gros des « Sud-Africains » , l'équipe de France d'hier soir n'a pas le niveau international, point barre. Sympas, les gars, mais pas assez costauds pour jouer la qualif pour l'Euro 2012. Pas le temps de bâtir des automatismes quand les deux premiers matchs arrivent début septembre. Le retour des « salauds » s'impose de lui-même et vite : c'est ce que Blanc affirmait depuis le départ. Cette défaite qui fait quand même tache arrive à point nommé pour renforcer son discours : d'accord pour des sanctions mais rapidement et à condition qu'elles ne pénalisent pas les Bleus.

Depuis au moins 2006 avec le départ de Zidane et de son 4-2-3-1 qui lui était personnellement dédié, la France a pris du retard, tant tactiquement qu'au niveau de son équipe-type. Beaucoup de retard pour dégager dans tous les lignes des titulaires indiscutables, ou presque, à tous les postes. Et le chantier est immense : en défense centrale évidemment, mais aussi en milieu récupérateur, en meneur, en attaque... En Espagne et en Allemagne (voir aussi un peu avec les Pays-Bas) on connaît globalement l'équipe-type qui jouera l'Euro 2012 : ce seront deux sélections dont l'ossature observée en Afrique du Sud 2010 avait commencé à se dessiner à la Coupe du Monde 2006 puis perfectionnée à l'Euro 2008. En Espagne et en Allemagne, on reste dans la continuité d'un style de jeu et d'un groupe où l'on incorpore des nouveaux. Le tout sans trop chambouler. Et ça marche, même si le succès n'est pas exactement au rendez-vous pour la Mannschaft. La France n'en est pas encore là. Elle n'est peut-être pas aussi larguée au vu de ses individualités mais elle en retard. C'est aussi ça le message que tente de faire passer Laurent blanc. Et il a raison sur le fond. Alors il faut tout reprendre et vite.

[page]
Les risques de l'auto punition

Les sanctions pour les 23 globalement, et pour les 5 spécifiquement devront tomber, certes. Mais elles doivent tomber le plus rapidement possible et préserver les intérêts de l'Equipe de France. A moins qu'on ne décide dans un immense geste de contrition de sanctionner durement et pour longtemps les 5 meneurs, ou plus de joueurs encore (bannissement total de 6 mois, par exemple). Why not ! Pareille mesure devrait plaire à la France du Foot. Sauf que... Il ne faudra pas venir pleurer si la France ne va pas à l'Euro 2012 ! Encore une fois, la France est en retard sur les cadors mondiaux et les p'tits Bleus d'hier soir vaincus à Oslo n'ont pas les épaules pour se qualifier tout seuls. Traduction : avec la mise à l'écart des Mutinés du Bounty, la France s'est déjà tirée une balle dans le pied. L'hémorragie est sans grande conséquence grave puisque, une fois de plus, on a vu des choses intéressantes : les débuts pas super convaincants mais « encourageants » de la paire Rami-Mexès, le bon boulot de Mvila, N'Zogbia, Nasri et Ben Arfa, et les possibilités de Hoarau, tous ceux là susceptibles de revenir en septembre. Voilà quelques noms qui devraient pouvoir compléter le groupe des 23 délesté de ses blessés, suspendus (Gourcuff), punis, hors de forme, etc...

Une balle dans le pied, donc. Ce Norvège-France aurait du servir à commencer les premiers essais entre « anciens » et « nouveaux » . Occasion perdue. Ce n'était pas le moment. Après tout, prenons l'exemple anglais. Après le fiasco tout aussi désastreux d'Albion au Mondial 2010, est-ce que Capello s'est amusé à « sanctionner » ceux, nombreux, qui ont déçu ? Surtout pas ! Contre la Hongrie, il a rappelé le gros du groupe mondialiste et incorporé soit des très jeunes (Wilshere, Gibbs), soit des joueurs qu'il avait écarté de sa liste des 23 (Darren Bent, finalement forfait). Pas fou, Fabio ! Les qualifs arrivent et il faut améliorer son groupe England dès maintenant. Pourquoi la France, elle, s'auto punirait sportivement ? Tiens ! Une autre solution pour sanctionner : on pourrait interdire de prime de qualif et de participation à l'Euro 2012 tous les mutins de Knysna susceptibles d'être présents en Ukraine et en Pologne ?

Au boulot !

Voilà. Le gros des Bleus d'Afsud et titulaires indiscutables (Toulalan, Gourcuff, Lloris, Diaby, Malouda, Ribéry, Clichy, etc.) vont revenir et reprendre leur place à des p'tits Bleus d'Oslo méritants mais trop justes encore. Donc ce Norvège-France expérimental malgré son utilité est désormais à oublier. Place à l'avenir et au taf. Avec cette défaite, Lolo Blanc se voit justifié dans ses positions « clémentes » . Mieux : en retenant Sakho, Moussa Sissoko et Mvila chez les A, il a privé l'équipe de France Espoirs de trois éléments de premier ordre. Les Bleuets ont perdu 1-0 à dom contres les Belges et voient leur qualif pour l'Euro Espoirs 2011 compromise. Blanc peut légitimement plaider sa bonne foi : on lui a demandé à lui des sanctions. Il a écarté les 23 mutins et bâti un groupe en étant obligé de piocher dans les Espoirs. Résultat : deux équipes affaiblies, deux défaites. Une pour les A, une pour les Espoirs. On continue le massacre ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Article sophiste. Genre la Mannschaft à un groupe qui s'est dessiné en 2006 pour se perfectionner en 2008.. Genre la réussite de l'Espagne est dû à la composition d'un groupe "soudé" (et non pas de la réunion d'une génération extraordinnaire). Genre c'est plus important de laisser les Mvila & co chez les espoirs, plutot que de les expérimenter chez les A.. Genre cette équipe a pas le niveau international. Pour finir, subjectivement, je ne pense pas que Malouda, en dépit de ses performances de fin de saison derniere, doit revenir : ça sent le mec corrompu par le chelseaisme (cf. Anelka, Ballack, Lampard, Terry, etc.).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le jour d'après
0 1