1. //
  2. // Montpellier/PSG

Un bon match de foot

Y'a pas de raison ! A moins que le match ne soit reporté pour cause d'intempéries au Stade de la « Mousson » , on devrait assister à du bon football, ce soir à 21 heures. Deux équipes qui « jouent » et qui visent le podium, ça devrait le faire...

0 0
Oui, bon, la pluie... Elle a causé le report de OM-Rennes d'hier soir et pourrait noyer l'Affiche Dimanche Soir de Canal +. On rappelle ici que les joueurs de L1 se motivent toujours un peu plus quand leur équipe joue le dimanche soir à 21 heures sur le canal crypté. Mais Franciliens et Héraultais n'ont pas besoin de ça, vu que la philosophie de leurs coachs respectifs, Antoine et René, ce n'est pas exactement de viser le 0-0. En plus les deux équipes sont au complet. Seul bémol pour Paris : la fatigue en vue après la qualification après prolongation à Lyon (2-1) ? A voir... Enfin, pour Montpellier, séquence émotion à la Mosson pour rendre hommage à Georges Frêche, décédé dimanche dernier ? On rappelle que l'édile montpelliérain avait grandement soutenu et aidé le club de son pote Loulou Nicollin à devenir une des places fortes du foot français de ces 30 dernières années... Place au foot, maintenant !


Paris : des problèmes de riches

Bien sûr la qualification en Coupe de la Ligue, mercredi à Gerland, a fait du bien. Mais le coup d'arrêt contre l'AJA (2-3 au Parc dimanche dernier) a replongé Paris dans le doute. Un mal pour un bien ? Paris se voyait peut-être trop beau, enivré par le courant favorable des résultats, du classement et des louanges tressées par la France du Foot. Auxerre est venu sèchement lui rappeler que le moindre relâchement entraverait sa marche ascendante. Finalement, c'était peut-être la meilleure chose qui pouvait arriver à Paris : perdre à domicile au premier quart du championnat. Le genre de défaite salutaire qui remet les choses d'aplomb et qui resserre un groupe pour la suite. D'ailleurs, les Parisiens ont plutôt bien réagi contre Lyon... Sinon, le PSG aimerait sans doute refaire le coup de Toulouse (2-0 au Stadium) en allant gagner à la Mosson. Kombouaré a son effectif au complet. Avec les « problèmes » que ça pose... Grosse bataille au milieu : Makélélé et Chantôme tiennent la corde et seront sûrement titulaires. Mais à terme, quid de Clément (pas mauvais quand il joue) et surtout Bodmer, grosse recrue du mercato et auteur de l'égalisation à 1-1 à Gerland ? Bodmer devrait être toutefois préservé pour ce soir, vu qu'il revient doucement après une longue convalescence.

Autre indication : c'est bien l'increvable Giuly qui devrait tenir le flanc droit, barrant une fois de plus ce pauvre Sességnon. En défense centrale, autre « problème » et hésitation entre Armand et Camara. Le premier s'est bien sûr imposé mais le second délivre des bonnes performances quand il est aligné... Enfin, c'est en attaque que l'insatisfaction demeure : la paire Hoarau-Erding est-elle complémentaire ? Assemblés à nouveau ce soir, le contenu de leur match et le résultat final devraient aider à la réflexion future : faut il les associer tous les deux devant ? Paris devra-t-il changer son 4-4-2 pour n'évoluer qu'à une seule pointe ? Et quelle pointe : le Turc ou bien le Réunionnais ? Mine de rien, il y a longtemps que le PSG ne se prenait plus la tête dans sa recherche vers l'excellence. Ces dernières saisons, c'était «  le maintien à tout prix avec toutes les bonnes âmes de meilleure volonté » . Aujourd'hui, c'est la saine émulation qui tire un groupe de 16 à 17 joueurs vers le haut. Le « haut » , ce soir, ce serait la 3ème ou la 4ème place au classement en cas de victoire dans le Sud. Là, Paris n'est « que » septième...

Montpellier s'installe en L1

C'était la crainte légitime des Héraultais en début de saison : s'écrouler après une saison précédente remarquable (5ème et européen). Avec le spectre bien connu à Montpellier de la relégation-ascenseur... Parce que perdre Costa et Montano, devant, ça dépréciait a priori la qualité de l'équipe-type. Mais en fait, dès le premier match, et victoire à dom contre Bordeaux (1-0), on avait vite perçu que Montpellier, c'était du solide. Déjà Estrada et Giroud ont pris leurs marques, tout comme Kabze, soit globalement trois bonnes satisfactions. Parce que René Girard, aussi. Le bonhomme sait garder un groupe en éveil et dans la même motivation que l'an passé. Et puis le fonds de jeu est toujours là : solide derrière et joueur devant. A part le non-match à Sainté et la taule à Lille (0-3 et 1-3), Montpellier avance à son rythme et occupe une juste 6ème place au classement, avec deux ponts d'avance sur Paris.

Ce soir, l'équipe est au complet, Bocaly retrouvant son poste en latéral droit. C'est Yanga-Mbiwa qui fera la paire avec Spahic en défense axiale. Montpellier a remporté une victoire « solide » à Rennes le week-end dernier. Un succès probant qui a reboosté le groupe. « Mentalement, on a franchi un cap ce soir. C'est un match référence pour nous et on avait besoin de ça pour se rassurer » , dixit Girard. Enfin, pour les Montpelliérains, Paris c'est que des bons souvenirs : 4 points sur 6 pris l'an passé (un nul à dom 1-1 et une victoire au Parc, 3-1.) C'est d'ailleurs contre Paris que la grande aventure du retour en L1 avait commencé. Premier match de la saison 2009-2010 : menés 1-0 à la Mosson, les Héraultais avait égalisé grâce à une tête de Spahic sur corner dans les arrêts de jeu. La saison était lancée ! Les deux matchs de Ligue 1 entre Paris et Montpellier de l'an passé avaient accouché de deux belles rencontres. Remettez-nous la même ce soir, les gars !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Puel 2, toujours aussi flou
0 0