Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // AS Roma-Milan (1-0)

Un bijou de Nainggolan éteint le Milan

Grâce à un magnifique but de Nainggolan, la Roma s'impose 1-0 face au Milan et revient à quatre points de la Juve. M’Baye Niang a raté un péno à 0-0.

Modififié

AS Roma 1-0 Milan

But : Nainggolan (62e) pour la Roma

Un but de Ninja. Un contrôle orienté qui lui permet de pénétrer l’axe du terrain adverse et une frappe en bout de course aux 20 mètres qui s’enroule parfaitement et bat Donnarumma. Nous venons de passer l’heure de jeu, et Radja Nainggolan a pris les choses en main et ouvert le score. Ce sera le seul but d'une affiche décevante dans l'ensemble, mais l'objectif est atteint pour la Roma qui s'est débarrassée de son colocataire encombrant et se maintient à quatre longueurs de la Vieille Dame. Elle peut aussi remercier M’Baye Niang qui s'est encore montré à son désavantage en ratant un penalty après une course d'élan de moineau.

Sale temps pour Niang


Affalés sur leur canapé, les Juventini espèrent un match nul entre leurs poursuivants, ce qui porterait leur avance à six unités, car si nous ne sommes qu’à la 16e journée, ce Roma-Milan a un petit air de barrages. Beaucoup d’éclopés dans les deux camps qui ne modifient pas pour autant les schémas tactiques. C’est Džeko qui ouvre les hostilités après seulement une minute de jeu, mais Donnarumma détourne le tir en corner. Légère domination romaine en début de rencontre, mais ça manque de tranchant, et une fois que le pressing est moins bien organisé, le Milan ressort plus facilement, trouvant Lapadula en vertical.


L’Italio-Péruvien justifie son statut de hype du moment. D’abord, il effleure le ballon sur un centre tir de Suso, puis, lancé par Bertolacci, il obtient un penalty indiscutable. Szczęsny emporte tout sur son passage sauf le ballon. Niang est en charge de le transformer, mais le portier polonais se détend parfaitement sur sa droite, profitant de la frappe toute molle du Milanais. Et de deux pénos loupés en deux matchs pour M’Baye. Toutefois, la Roma est incapable d’exploiter le petit coup de bambou successif hormis une frappe croisée de son avant-centre bosnien qui lèche le poteau de Gigione. Pis, elle perd Bruno Peres touché à la cheville et remplacé par El Shaarawy.

La rage de Radja


Spalletti en profite pour réorganiser ses hommes en 3-4-1-2, le Pharaon se replace en pointe, tandis que Perotti change d’aile. Une frappe dans le petit filet de ce dernier et quelques corners très mal exploités sont les effets de ce remaniement. Bref, la Roma n’est pas dans une grande soirée et seul un exploit personnel peut la débloquer. Nainggolan l’a compris et s’en charge d'un amour de frappe du gauche. Deux frappes gagnantes en deux matchs après son but lors du derby. Montella a maintenant une demi-heure pour revenir au score. Ses hommes sont généreux, mais manquent de justesse technique, tel Lapadula sorti pour Luiz Adriano.


La Roma temporise, ne panique pas, laisse volontiers venir. Elle voit que son adversaire enchaîne les fautes et perd peu à peu la foi. Džeko, clairement orphelin de Salah, obtient une troisième belle tentative, mais ne double pas la mise. Honda est la dernière chance des visiteurs. Rien, hormis un tir inoffensif de Fernandez. Malgré l'alibi des nombreux absents, le Milan a montré toutes ses limites ce soir (deux tirs cadrés y compris le péno). Dans un sens, la Roma aussi, mais elle est là, la bonne nouvelle pour les Romains. Enfin une victoire en jouant moyennement, voire mal, ce qui lui manque pour tenir le rythme de la Juve à qui elle rendra justement visite samedi soir.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures Il marque après 729 jours de disette 24
    il y a 5 heures La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 46 il y a 6 heures Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
    il y a 11 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 39 il y a 11 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 163 il y a 12 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 23