Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Rayo Vallecano/FC Barcelone (1-5)

Un Barça record se paie le Rayo

Trente-cinquième match consécutif sans défaite pour les hommes de Luis Enrique, qui sont venus à bout d’un bien trop faible Rayo Vallecano (1-5), avec un triplé de Messi. Les Catalans gardent huit points d’avance en tête de la Liga.

Modififié

Rayo Vallecano 1-5 FC Barcelone

Buts : Manucho (57e) pour le Rayo // Rakitić (22e), Messi (23e, 53e, 70e), Turan (86e) pour le Barça

C’est une action qui n’a pas de gueule. Au départ. Un corner joué à deux – donc gâché – par les Barcelonais. Sergi Roberto, le mec qui sait jouer partout, est arrière droit ce soir. Discret, tout le contraire de Dani Alves, suspendu pour cette rencontre. Mais c’est bien lui qui va changer le cours de la rencontre. Avec un horrible centre. Alors que Juan Carlos, le gardien du Rayo, semble capter tranquillement le ballon, il le relâche. Et ce dans les pieds d’Ivan Rakitić, qui traîne dans la surface. Le Croate pousse le ballon au fond des filets, en toute tranquillité. Un autre pion suivra rapidement, marqué par Messi. Réduit à neuf en seconde période, Vallecano coule et s’en mange finalement cinq. Le Barça enchaîne un 35e match consécutif sans défaite. Et possède un petit matelas de huit points en tête de la Liga, devant les Matelassiers. Tranquille.

Juan Carlos, grand seigneur


Le début de match est un classique catalan. Neymar tente un dribble dès sa première touche de balle, Busquets mène l’orchestre – et fait quelques petites fautes à la Sergio – et Suárez traîne dans le dos de la défense de Vallecano. Mais ce sont les hommes de Paco Jémez qui obtiennent la première occasion, dès la troisème minute. Adri Embarba envoie une lourde frappe détournée par Claudio Bravo. Excellent depuis quelques matchs, Rakitić offre un caviar pour Messi, qui marque un but annulé pour hors-jeu. Les hommes de Jémez, qui remet à l’ordre du jour le bouc dit ticket de métro, empêchent la relance barcelonaise avec un marquage à la culotte. La pire défense de Liga passe tranquillement le premier quart d’heure. Cinq minutes plus tard, Messi alerte enfin le gardien du Rayo, qui sauve les siens. Mais Juan Carlos va vite gâcher son bon début de match avec une énorme erreur. Sur un centre anodin, l’homonyme du roi se troue. Rakitić récupère la balle qui traîne, et ouvre le score.



Évidemment, le Barça ne va pas hésiter à achever la bête blessée. Servi par son pote brésilien, Messi place son plat du pied habituel. « Messi inarrêtable ? Pas du tout » , disait Diego Llorente, défenseur du Rayo prété par le Real Madrid avant la rencontre. Ouais, bah non, garçon. 0-2, c’est déjà bouclé. Jérémy Mathieu, du droit, à même l’occasion de planter le troisième but, mais sa frappe est contrée par Manucho. Pas grand-chose à signaler ensuite, excepté une patate discrète de Tito sur Luis Suárez et une tête de Quini qui inquiète Bravo. Puis Diego Llorente décide de mettre un peu de piquant dans cette rencontre : le défenseur est exclu après un énorme tacle sur Rakitić.


Mi-temps, Neymar peut aller remettre du gel.

Manucho, pour l’honneur


Au retour des vestiaires, le Barça se fait un toro géant. Après un superbe une-deux avec le Pistolero, Neymar manque le troisième but. En contre, le Rayo obtient quelques occasions. Manucho gâche la première avant que Piti ne l’imite. Les défenseurs du Rayo essaient de jouer au football derrière. Mais manque de se faire punir après une mauvaise relance. Servi par Messi, Suárez frappe juste à coté. Mais Messi ne va pas pardonner. Après une frappe de l’Uruguayen sur le poteau, le génie argentin récupère la balle et place un petit plat du pied. 0-3 et un doublé pour la Pulga. Juste après, Neymar oublie encore une fois Suárez et rate sa frappe. Le Barça s’endort, et le Rayo va mettre un but pour l’honneur. Manucho pousse la balle de la tête dans le but vide après une passe en retrait de Bebé. 1-3.

À dix contre onze, marquer un but contre le Barça, belle performance. L’arbitre de la rencontre décide alors de rendre ce match encore plus fou. Il siffle un penalty sévère sur Busquets, hors jeu, et sort le carton rouge pour Iturra. Du grand n’importe quoi. Suárez frappe le péno comme un bourrin, et Juan Carlos se rattrape de sa boulette. C’est le neuvième penalty manqué par le Barça, sur dix-huit obtenus. Un peu de justice, tout de même. Mais ça ne va pas durer longtemps. Mis sur orbite par Busquets, Messi part à la limite du hors-jeu et met son triplé. 1-4, et le câlin désormais classique de la MSN. En plein délire, l’arbitre continue son festival et sort le rouge pour Arda Turan, avant de se raviser. Le Turc va enfin se montrer avec le maillot blaugrana à cinq minutes de la fin. Il inscrit son premier but, de la tête, sur un centre de Matthieu. Les Catalans sont tranquillement en tête du championnat, avec huit points d’avance sur l’Atlético de Madrid. Champion mon frère ?

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Ruben Curiel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
    Partenaires
    Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5