En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Un Barça dans la douleur

Barcelone commencerait-il à fatiguer ? Dans une rencontre inégale, les Catalans sont venus à bout d'un Athletic Bilbao compact grâce à un but dans le dernier quart d'heure de Lionel Messi. Le Real suit, toujours à cinq points. Les hommes du Special one n'ont pas abdiqué....

Modififié
Après un nul à Gijon (1/1) la semaine passée et une défaite à Londres, en milieu de semaine, contre les Gunners, le Barça est passé tout près d'une troisième rencontre sans victoire ce dimanche. De quoi n'aurait-on pas glosé dans la presse madrilène si Messi n'avait pas estomaqué la défense de l'Athletic Bilbao en fin de match (84ème). A force d'avoir banalisé le génie, les hommes de Guardiola se trouvent presque dans l'obligation d'en faire toujours plus. Un nul contre les Basques et la confiance du Real, revenu à deux points grâce à sa victoire devant Levante (deux buts signés Benzema, après un slalom géant de De Maria, et Carvalho), aurait grimpé de quelques degrés centigrades. Sans parler d'Arsenal...

Mais deux saisons et demi de certitudes ont permis aux Blaugranas de ne pas s'affoler dans un match compliqué où Puyol et Victor Valdès manquaient. Busquets a donc reculé d'un cran et on a pu se souvenir de la tête qu'avait Mascherano. Pinto, sur une tête piquée de Llorente en milieu de première mi-temps, a fait valoir ses réflexes. A la mi-temps, les Catalans avaient monopolisé le ballon sans vraiment se créer d'occasion. On imaginait mal les problèmes qu'allait lui poser l'Athletic après la pause. Heureusement pour eux, lorsque leurs meilleures armes sont enrayées, il y a toujours un deuxième couteau pour faire sauter la banque. Ce soir au Camp Nou, Dani Alvès, peut-être hors-jeu sur le premier but, a offert deux douceurs à Villa (4ème) et Messi (78ème) pour permettre aux locaux de vivre une semaine au calme. Dans l'intervalle, Iraola avait ramené Bilbao à hauteur. Le Barça garde donc ses distances (5 points) avec son dauphin castillan mais on peut s'étonner de voir Guardiola se servir aussi peu son banc. La fatigue guette...

Dans l'après-midi, les deux mastodontes de la Liga avaient pris connaissance de bonnes nouvelles. Histoire de fêter le retour de Pellegrini au Madrigal, le Sous-marin jaune a offert un point à la lanterne rouge du championnat espagnol dans un match soporifique. Sebastian Fernandez (82ème) répondant pour les Andalous à l'ouverture du score de Ruben sur un judicieux service de Rossi (36ème). Valence, déjà tenu en échec par Schalke 04, s'est également contenté d'un nul sans but à la maison contre Gijon. Une semaine après son mini exploit contre le Barça (1/1), le Sporting patauge quand même dans les eaux glacées du calcul égoïste puisque le premier relégable –Saragosse– n'est qu'à un point. Même s'ils ne regardent plus guère derrière eux, le Barça et le Real auront été ravis d'apprendre, qu'outre Bilbao, l'Espanyol (quatre défaites de rang désormais) venait de se faire souffleter à Pampelune (0/4). Un doublé de Nekounam, des buts de Lolo et Soriano ont scandé l'après-midi d'un Osasuna euphorique qui gagne quatre places et sort de la zone rouge.

Toujours dans cette zone dite du sub-top, entre ventre mou et Champions, le FC Séville s'est débarrassé péniblement de l'Hercules de Trezeguet, privé de Drenthe (1/0) grâce à un but de la tête de Rakitic (21ème) sur un centre de l'inévitable Jesus Navas. Il n'y aura pas de septième match sans victoire pour les Sévillans. Comme il n'y aura pas de cinquième revers de rang pour les Colchoneros. L'Atletico s'est imposé à Saragosse grâce un but de Agüero (te acuerdas de Aguero ?). Ainsi va la Liga, avec ses nombreux clubs aux parcours en dents de scie, ses équipes chétives qui luttent -toute l'année- contre la relégation, et ses... deux tanks qui écrasent la concurrence, monopolisent l'attention et prennent un abonnement pour la Champions. Bon, on résume : on connaît donc les deux premiers de la Liga 2010/2011, la finale de la Coupe du Roi de cette année et peut-être bien les deux locataires de Wembley le 28 mai prochain pour l'ultime rencontre de la C1. A moins qu'ils ne se rencontrent avant. A moins que le Barça ne fatigue avant ou que le Real n'implose...

Résultats

Valence-Gijon 0/0


Real Madrid-Levante 2/0


Saragosse-Atletico Madrid 0/1


Getafe-Santander 0/1


Villarreal -Malaga 1/1


Almeria-La Corogne 1/1


Osasuna-Espanyol 4/0


FC Séville-Hercules Alicante 1/0


FC Barcelone-Athletic Bilbao 2/1


Real Sociedad-Majorque (lundi 21/2)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
À lire ensuite
Hanovre tient le coup