1. //
  2. //
  3. // Résumé

Un Barça dans la douleur

Barcelone commencerait-il à fatiguer ? Dans une rencontre inégale, les Catalans sont venus à bout d'un Athletic Bilbao compact grâce à un but dans le dernier quart d'heure de Lionel Messi. Le Real suit, toujours à cinq points. Les hommes du Special one n'ont pas abdiqué....

Modififié
0 17
Après un nul à Gijon (1/1) la semaine passée et une défaite à Londres, en milieu de semaine, contre les Gunners, le Barça est passé tout près d'une troisième rencontre sans victoire ce dimanche. De quoi n'aurait-on pas glosé dans la presse madrilène si Messi n'avait pas estomaqué la défense de l'Athletic Bilbao en fin de match (84ème). A force d'avoir banalisé le génie, les hommes de Guardiola se trouvent presque dans l'obligation d'en faire toujours plus. Un nul contre les Basques et la confiance du Real, revenu à deux points grâce à sa victoire devant Levante (deux buts signés Benzema, après un slalom géant de De Maria, et Carvalho), aurait grimpé de quelques degrés centigrades. Sans parler d'Arsenal...

Mais deux saisons et demi de certitudes ont permis aux Blaugranas de ne pas s'affoler dans un match compliqué où Puyol et Victor Valdès manquaient. Busquets a donc reculé d'un cran et on a pu se souvenir de la tête qu'avait Mascherano. Pinto, sur une tête piquée de Llorente en milieu de première mi-temps, a fait valoir ses réflexes. A la mi-temps, les Catalans avaient monopolisé le ballon sans vraiment se créer d'occasion. On imaginait mal les problèmes qu'allait lui poser l'Athletic après la pause. Heureusement pour eux, lorsque leurs meilleures armes sont enrayées, il y a toujours un deuxième couteau pour faire sauter la banque. Ce soir au Camp Nou, Dani Alvès, peut-être hors-jeu sur le premier but, a offert deux douceurs à Villa (4ème) et Messi (78ème) pour permettre aux locaux de vivre une semaine au calme. Dans l'intervalle, Iraola avait ramené Bilbao à hauteur. Le Barça garde donc ses distances (5 points) avec son dauphin castillan mais on peut s'étonner de voir Guardiola se servir aussi peu son banc. La fatigue guette...

Dans l'après-midi, les deux mastodontes de la Liga avaient pris connaissance de bonnes nouvelles. Histoire de fêter le retour de Pellegrini au Madrigal, le Sous-marin jaune a offert un point à la lanterne rouge du championnat espagnol dans un match soporifique. Sebastian Fernandez (82ème) répondant pour les Andalous à l'ouverture du score de Ruben sur un judicieux service de Rossi (36ème). Valence, déjà tenu en échec par Schalke 04, s'est également contenté d'un nul sans but à la maison contre Gijon. Une semaine après son mini exploit contre le Barça (1/1), le Sporting patauge quand même dans les eaux glacées du calcul égoïste puisque le premier relégable –Saragosse– n'est qu'à un point. Même s'ils ne regardent plus guère derrière eux, le Barça et le Real auront été ravis d'apprendre, qu'outre Bilbao, l'Espanyol (quatre défaites de rang désormais) venait de se faire souffleter à Pampelune (0/4). Un doublé de Nekounam, des buts de Lolo et Soriano ont scandé l'après-midi d'un Osasuna euphorique qui gagne quatre places et sort de la zone rouge.

Toujours dans cette zone dite du sub-top, entre ventre mou et Champions, le FC Séville s'est débarrassé péniblement de l'Hercules de Trezeguet, privé de Drenthe (1/0) grâce à un but de la tête de Rakitic (21ème) sur un centre de l'inévitable Jesus Navas. Il n'y aura pas de septième match sans victoire pour les Sévillans. Comme il n'y aura pas de cinquième revers de rang pour les Colchoneros. L'Atletico s'est imposé à Saragosse grâce un but de Agüero (te acuerdas de Aguero ?). Ainsi va la Liga, avec ses nombreux clubs aux parcours en dents de scie, ses équipes chétives qui luttent -toute l'année- contre la relégation, et ses... deux tanks qui écrasent la concurrence, monopolisent l'attention et prennent un abonnement pour la Champions. Bon, on résume : on connaît donc les deux premiers de la Liga 2010/2011, la finale de la Coupe du Roi de cette année et peut-être bien les deux locataires de Wembley le 28 mai prochain pour l'ultime rencontre de la C1. A moins qu'ils ne se rencontrent avant. A moins que le Barça ne fatigue avant ou que le Real n'implose...

Résultats

Valence-Gijon 0/0


Real Madrid-Levante 2/0


Saragosse-Atletico Madrid 0/1


Getafe-Santander 0/1


Villarreal -Malaga 1/1


Almeria-La Corogne 1/1


Osasuna-Espanyol 4/0


FC Séville-Hercules Alicante 1/0


FC Barcelone-Athletic Bilbao 2/1


Real Sociedad-Majorque (lundi 21/2)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

" et peut-être bien les deux locataires de Wembley le 28 mai prochain pour l'ultime rencontre de la C1. "


J'ai beau être un Pro Arsenal et Anti-barca, cette phrase me fait bien rire. Le Réal est loin, très loin de Man Utd, Inter/Bayern. Voir Arsenal s'ils ne font pas les con comme ils le font souvent.
Si le Barça joue comme ce soir contre Arsenal, il ne passera pas. Cette equipe fait tourner la balle au milieu, mais comme au handball, domination sterile. De plus Arsenal ne laissera pas des boulevards a Alves comme ce soir, c'en etait ridicule. L'equipe est deja a bout de force et la victoire arrachee ce soir les fatiguera encore plus. Elle n'aura ete bonne que pendant vingt minutes et c'est l'energie du desespoir qui les a fait gagner. Messi aura ete ridicule d'individualisme et de maladresse. Une nouvelle fois, il a voulu tout faire tout seul. Cette equipe n'ira pas au bout et implosera en chemin. C'est ecrit. Aucune equipe ne peut resister a ce rythme pendant toute une saison. La chute n'en sera que plus terrible.

Sinon, Alves hors jeu sur le but et Piqué aurait du etre expulse directos sur son jaune.
Je crois qu'on a pas vu le même match. Bilbao n'a pas vraiment eu grand chose comme occaz', si ce n'est le pénalty (très limite, et ne méritait surement pas la jaune vu le faible contact). Un pénalty à nouveau non sifflé sur messi alors que c'était beaucoup plus flagrant que la faute de busquets. Une latte, une pelle d'occasion avec un barça qui campait le grand rectangle adverse. Non ce qui manque pour le moment c'est surtout le réalisme devant le but qui est assez hallucinant quand on voit les ratés.

Quand au banc de guardiola, je sais pas si l'auteur faisait de l'humour ou pas mais c'est risible tellement le banc est mauvais. Keita n'a même pas sa place au Barça B, chaque fois qu'il rentre ca ralenti tout le jeu. Bojan est tout aussi en manque de confiance, et le reste bah.. Non ce qui manque à cette équipe c'est justement un banc.
Tu parles d'énergie du désespoir Luis, mais ton com me laisse penser que c'est toi qui nage dedans et que seul le fantasme que tu viens de nous décrire te permet encore de respirer ...
Bon on résume : le journaliste qui suit la Liga ne suit QUE la liga. Votre dernier paragraphe est ridicule et ne présente aucun intérêt.
Vrai que Rico va un peu vite.

Vrai aussi que le Barça donne des signes d'essoufflement.

Re-vrai qu'il n'a pas un banc digne de son statut.

Il suffit qu'un ou deux titulaires soient out (pour suspension, méforme ou blessure) et l'équipe perd de son allant.

Pourvu que Messi ne se blesse pas!
Je pense que, malgré la fatigue, le barça a réalisé une très belle opération qui peut être un moment important de sa saison. Tout était réuni pour qu'un barça apathique ne s'en sorte qu'avec un point mais l'équipe qui a suivit l'égalisation m'a séduit. Iniesta, Alves, Messi et Xavi était on fire pour arracher cette victoire avec le talent mais aussi avec les dents. Je pense, contrairement à un intervenant, que si le barça affiche cette combativité, ils battront Arsenal.
Le banc n'est pas aussi mauvais que certains veulent le dire mais l'équipe type est tellement rodée depuis longtemps et dans une mécanique de précision extrême que le moindre changement est préjudiciable. Je ne crois pas sinon que "Keita, Milito, Bojan, Affelay, Mascherano, Maxwell, Dos Santos, Pinto ou Adriano" ce soit un banc catastrophique... Le problème essentiel à régler avant le retour face à Arsenal c'est l'axe de la défense. Je serais plutôt pour coller Abi à gauche, je pense qu'avec du rythme Milito pourra tenir l'axe.
Assez d'accord avec to.fra, classique, le barça passe toujours par une mauvaise passe en Février (c'était le cas l'année du triplé et l'année dernière aussi), les 8èmes aller de CL sont tjs laborieux (à la différence que cette année il y'a eu défaite mais ils ont bien mieux joué que contre Lyon et Stuttgart l'année dernière, le retour reste ouvert mais si Arsenal passe bah bravo à eux).
Sinon, tout était réuni hier pour que ce soit un match piège, Bilbao a bien joué sa carte défensive physique et cela aurait pu payer mais le barça a sorti la grinta pour gagner et a très bien fini le match.
A force de gagner des matches avec 3 buts d'écart on devient trop exigeant et on perd l'appréciation de ce que valent de telles victoires, mais les titres importants se gagnent aussi parfois en se sortant les doigts du c... lors des mauvais jours et en se battant, et la victoire d'hier pèse lourd au niveau moral et dans la course au titre... Car le real sera là jusqu'à la fin et il y'a encore pas mal de match compliqués....
Comme à chaque fois j'hallucine sur l'article.

Séville qui marque grace à Rakitic, ok, sur un centre de Navas ? Wtf ? Le centre il est pour Negredo qui fait une remise de la poitrine. Navas il balance juste une chandelle dans la surface. Enfin bon...
Ce qui ose dire que le Barça n'a pas de banc sont dans l'erreur.

Dire que Keita ralentit le jeu est une énormité.

Contrairement aux années précédentes Iniesta n'est pas blessé. Keita joue donc moins, car c'est son remplaçant poste pour poste. Il manque donc de rythme ses rentrées sont donc moins remarquées que l'an passé.

Maxwell, adriano Milito sur le banc, je ne pense pas que ce sont des joueurs de seconde zone. Pareil pour Bojan qui manque encore de mordant mais qui techniquement a le niveau.

Et vous oubliez une perle du Barça: Thiago Alcantara, ce mec est un joueur dans la veine des Xavi et Iniesta made in la Masia, le milieu de poche qui distille des caviars. Un certain Wenger le voulait, il ne s'est pas trompé...

Donc pour le manque de banc il faut repasser. Même Pinto hier soir a tenu son rang.lol.
Une victoire est une victoire mais quand même, je me demande vraiment comment cet effectif va pouvoir finir la saison sans risquer la panne sèche. De ce que j'ai vu contre Arsenal, le Barça avait déjà commencé a plier en fin de première période, et malgré la maitrise du ballon en seconde période, il a fini par rompre.

On dira ce qu'on veut, mais les dernières saisons plus les coupes internationales vont finir par laisser des traces, cet effectif aussi impressionnant qu'il soit semble être à la limite physiquement et on atteint peut-être bientôt le point de rupture, et le Real n'est qu'à 5 points, alors... je ne leur souhaite pas mais faudrait pas que ça finisse comme à Chelsea. Bien sûr je peux me tromper.
Que ça fait du bien en tous cas un debat poli et intelligent sur le Barça sans les fanatiques habituels style Cabron 14 et sa clique. Une nouvelle fois j'ai reussi a le faire gicler du site. Pas de quoi, c'est toujours un plaisir!
"Luis Figo" au lieu de chercher en vain les défauts du Barça, concentre toi un peu plus sur les matches,ça te permettra peut-être de te rendre compte que si le Barça fait tourner la balle c'est dans le but de fatiguer les adversaires et non pas eux-mêmes. Je ne vois pas pourquoi ils ne tiendraient pas à ce rythme puisqu'ils l'ont fait ces deux dernières saisons. Et si tu fais remarquer la faute de Pique et le hors-jeu de Alves, pourquoi ne parles-tu pas du slalom de Messi dans la surface et de la faute qui s'en suis?
El Capitan Alatriste : Donc à peut prêt tous les (vrais) supporters ont tord d'après toi ? Va faire un petit tour sur les sites et tu verras que il n'y a que toi qui pense le contraire.
D'ailleurs, tu n'as pas du voir beaucoup de match pour dire cela :

Maxwell, certes il est pas mauvais faut avouer, il joue d'ailleurs beaucoup en ce moment avec la blessure de Puyol. Adriano ? Mouais.. Il est vraiment pas terrible, défensivement il est mauvais, offensivement il est plutôt bon mais c'est un défenseur avant tout. Milito? il est dépassé. Le match nul contre Gijon c'est pour sa pomme les multiples erreurs défensives, la preuve, pep préfère mettre busquets dans l'axe maintenant.

Après, Thiago on est d'accord mais bon, dans un match comme contre Arsenal il n'a pas encore l'expérience nécessaire je crois, il est encore tout jeune, pareil pour bojan.

Mais tu remarqueras que, au milieux et en attaque, c'est vide le banc, ce qui laisse peu de possibilité pour faire des remplacements dans les gros matchs (et en cas de blessure)
Le problème du banc est difficile à gérer, il faut faire des choix: faire tourner pour donner du temps de jeu et du rythme à tous les joueurs, ou aligner une équipe type pour assurer de la fluidité dans les grands matches. Guardiola a fait son choix il ne tourne que contraint et forcé. Cela suppose des risques, un banc pas dans le coup non par la qualité des joueurs mais parce qu'ils jouent peu, par contre une équipe qui a un rendement collectif exceptionnel, peut être unique dans l'histoire du football. Personne, aujourd'hui n'est capable de dire s'il a raison ou tort, seule la suite des évènement nous le dira. Mais attention les autres équipes commencent à voir le bout du tunnel, ce match a montré les faiblesses du système et la voie à suivre, je pense que le Barça fait un peu moins peur qu'il y a quelques semaines. Le Madrid est en embuscade, je ne pense pas qu'il laissera passer un occasion, cela donne du piment à la suite.
@Guinoa: effectivement, la marque de fabrique du Barça c'est sa fluidite, ses gammes sans cesse repetees, c'est pour cela que Guardiola est un dogmatique, le meme jeu robotise toujours le meme jeu robotise, garant du jeu bien huile. Ce systeme s'auto-alimente, plus on joue de la sorte, mieux on joue et donc plus on gagne et rebelotte. La repetition a l'aveugle de ce choix tactique est consubstantielle a son efficacite et donc sa perenite. Le hic, c'est que les joueurs ne sont pas des robots, certains se blessent, d'autres en meforme, les remplaçants pas au niveau, resultat: le jeu devient moins huile et donc moins efficace. Guardiola n'a aucune solution de rechange ni dans le fond (le schema tactique inamovible), ni dans la forme (les joueurs du banc sont trop limites). Le dogme tactique fait la joie (et le succes) des culés, il signera aussi leur perte. Guardiola ne sait pas s'adapter, ce n'est pas un pragmatique. On l'a encore vu contre Arsenal avec son coaching digne d'un debutant.

@Bart: ton raisonnement ne tient pas, car les fautes grossieres des joueurs du Barça sont anterieures au slalom de Messi. Le premier but aurait du etre annule car hors-jeu evident, et Piqué explusé car dernier defenseur. A 10 contre 11, avec Busquets replace surement en defense centrale et un milieu defensif ou un attaquant sacrifie, le jeu du Barça aurait ete trop bancal. Et surtout l'Athletic aurait ete revigore. Je ne dis pas que le Barça aurait perdu le match pour autant, mais qui peut affirmer qu'il l'aurait gagne? A mediter. Ce sont les faits de jeu qui conditionnent l'issue d'un match, dans leur chronologie. Reflechis un peu, tu en seras d'autant plus pertinent et tout le monde en profitera. Un dernier point, Arsenal est au moins aussi solide defensivement que l'Athletic mais surtout terriblement plus performant en phase offensive (sa marque de fabrique).
http://journalduncule.blogspot.com/

Luis, drake, général, bastard, rejoignez-moi sur le meilleur Blog du Monde !
Il est beau, il est bon, il est chaud !

Més.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Hanovre tient le coup
0 17