UEFA : le montant des primes de la C1 connu

Modififié
27 7
Toujours plus d'argent à gagner pour les clubs jouant l'Europe. L'UEFA a annoncé qu'elle distribuera 1,257 milliard d'euros par an pour les équipes disputant la Ligue des champions sur la période 2015-2018.

Le vainqueur pourra obtenir jusqu'à 54,5 millions d'euros sans prendre en compte les émoluments de la télévision. Un nouveau système de distribution a en effet été adopté par l'UEFA, en étroite collaboration avec l'Association des clubs européens (ECA). Toutes les recettes des deux compétitions seront pour la première fois centralisées sur un seul compte.

Les équipes participant aux matchs de barrage se partageront 50 millions d'euros : 2 millions d'euros pour chaque vainqueur des matchs de barrage et 3 millions d'euros pour les clubs éliminés. Chaque équipe passant en huitièmes de finale percevra 5,5 millions d'euros, 6 millions d'euros pour les quart-de-finalistes, 7 millions d'euros pour les demi-finalistes, 10,5 millions d'euros pour le finaliste et 15 millions d'euros pour le vainqueur. Chaque match gagné rapportera 1,5 million d'euros et le match nul 500 000 euros.

Concernant les recettes liées à la télévision, le montant de 482,9 millions d'euros sera distribué proportionnellement à la valeur de chaque marché TV des clubs participant à l'UEFA Champions League (à partir de la phase de matchs de groupe) et sera divisé entre les clubs participants d'une même association.

De quoi se demander comment les grands d'Europe peuvent être déficitaire année après année. GF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

489M distribués uniquement en fonction du pays d'où le club vient, cette absurdité...
Tout simplement car la masse salariale est devenue incontrolable dans la plupart des championnats.
Pourquoi l'UEFA ne grave t'elle pas dans le marbre le respect de rations financiers simples comme couts salariaux annuels/resultat d'exploitation annuel ou (interets + taxes dus a moins d'un an)/resultat d'exploitation annuel en excluant les dettes contractees pour ameliorer les infrastructures existantes. C'est applicable a tous les pays et rapidement et plus juste/efficace qu'un salary cap.
Les champions belges, suisses ou bulgares (parmi tant d'autres) ne se partageront pas grand chose à côté des nombreux représentants issus des grands championnats... Les droits TV sont tellement disproportionnés ! Pourquoi ne pas redistribuer en fonction du classement des clubs dans leur championnat respectif. Je ne trouve pas normal que le quatrième classé en Espagne ou en Angleterre touche plus que le champion de Belgique par exemple.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
27 7