1. //
  2. // 21e journée
  3. // Bayern Munich/Hambourg SV

Udo Lattek, le Bavarois

‏Il y a une semaine s'est éteint celui qui est sans doute le plus grand entraîneur allemand de tous les temps. Lattek pesait 8 Bundesliga, 3 DFB-Pokal et surtout trois titres européens, un de chaque, avec trois équipes différentes (Bayern, Mönchengladbach, Barça). Mais c'est en Bavière que tout a commencé.

Modififié
8 8
Mars 1970. Le Bayern Munich n'est pas au mieux. Pourtant, la saison précédente, le club a remporté le championnat - pour la première fois depuis 37 ans - ainsi que la DFB-Pokal, réalisant ainsi le premier doublé de l'histoire de la Bundesliga. Mais cet exercice, le deuxième sous l'égide du Yougoslave Branko Zebec, est différent. Déjà éliminé dès le premier tour de la Coupe d'Europe par Saint-Étienne, avec une cinglante défaite 3-0 au retour, le Bayern enchaîne les déconvenues en championnat. 3 mars, défaite 2-1 contre l'Eintracht Frankfurt. 7 mars, défaite 2-1 lors du derby face à Munich 1860. 11 mars, nul 1-1 contre Rot-Weiß Essen. Un point en trois matchs, et le leader, Mönchengladbach, en compte cinq d'avance. Alors Franz Beckenbauer, qui ne supporte pas vraiment Zebec, va frapper à la porte d'un homme de 35 ans qui n'a jamais entraîné ni club ni sélection, et lui dit : « Nous avons des problèmes avec Branko Zebec. J'ai ordre de la direction de vous demander si vous voulez être son successeur » .

‏De Prusse en Bavière


‏Cet homme, c'est Udo Lattek. Ce n'est pas tout à fait n'importe qui. Udo naît en 1935 à Boże, alors en Prusse-Orientale, mais à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville devient polonaise, et comme toutes les familles allemandes, les Lattek sont expulsés. Après deux ans au Danemark, ils investissent une ferme dans la petite ville de Wipperfürth, non loin de Köln. Fan de ballon rond dès son plus jeune âge, Udo taquine en amateur, SSV Marienheide, Bayer 04 Leverkusen et VfR Wipperfürth, en parallèle de ses études pour devenir professeur d'éducation physique. En 1962, il rejoint le VfL Osnabrück, où il évolue pendant trois ans en Oberliga et Regionalliga Nord, inscrivant 34 pions en 70 matchs. Sa carrière prend un tournant décisif au printemps 1965, lorsque la DFB lui offre le poste d'entraîneur de la sélection nationale espoir. Un poste qui lui permettra d'aller à la Coupe du monde 1966 en tant qu'assistant d'Helmut Schön, de rencontrer Franz Beckenbauer, et de voir l'un des buts les plus controversés de l'histoire.

Quelques semaines plus tard, le vendredi 13 mars, le téléphone sonne dans son appartement de Köln. Il est quatre heures et demie du matin. Instinctivement, il sait que c'est l'appel qu'il attend depuis sa conversation avec Beckenbauer. Il décroche, écoute. Puis réveille sa femme, pour lui dire que le Bayern a viré Zebec et qu'il doit se rendre à Munich le plus vite possible. ‏Le 14 mars 1970, Lattek, brut de décoffrage, devient donc entraîneur du Bayern Munich. Son premier match, contre l'Alemannia Aachen, se solde par une victoire 6-0. Il faut dire que l'équipe compte son lot de talents : Sepp Maier dans les bois, l'une des plus belles paires de centraux, Beckenbauer-Schwarzenbeck, Franz Roth au milieu, Dieter Brenninger et le Bomber Gerd Müller en attaque. Malgré tout, le Bayern ne finit jamais que second à la fin de la saison, quatre points derrière Gladbach. Alors Lattek ramène ses anciens protégés en espoir : Uli Hoeneß, Rainer Zobel et Paul Breitner. Des gamins de 18 ans à qui il offre leur premier contrat professionnel, et du temps de jeu. Le nouveau venu n'est pas un génie tacticien, un révolutionnaire du football, même pas - encore - une figure paternelle, seulement fraternelle. « On avait une équipe si fantastique, que tout ce dont on avait besoin était quelqu'un pour nous amuser  » , expliquera plus tard Beckenbauer. « Il était comme un douzième joueur » , dira lui Sepp Maier. « Je ne l'ai jamais considéré comme un entraîneur, plutôt comme un compagnon. » Avant de se rappeler cette sortie en discothèque, où le coach s'est pointé, détendu, tranquille, pour danser et s'amuser avec ses joueurs. Lattek aimait bien boire, se comparant souvent à l'acteur Hans Albers, déclarant même une fois : « Il buvait beaucoup mais travaillait aussi beaucoup, juste comme moi » . À l'heure des coachs autocrates pleins de certitudes, Lattek inaugure une nouvelle forme de communication, d'égal à égal, tant dans sa relation avec l'équipe qu'avec les médias. Après une défaite, ce fin psychologue n'est jamais dur, toujours dans l'écoute. Pour lui, le collectif prime sur tout. « On dit souvent : vous devez être onze copains. C'est un non-sens total. Onze copains, ça n'a jamais existé, mais on doit tous vivre sous le même toit et c'est le travail de l'entraîneur. »

‏Le triomphe de Bruxelles


‏Un travail qui porte ses fruits. Lattek construit une équipe très germanique, qui, pour sa première saison complète, remporte la DFB-Pokal. Mais finit encore derrière Gladbach en Bundesliga, à deux points, avec une défaite lors de l'ultime journée contre Duisbourg. Léger contretemps, trois titres nationaux d'affilée suivront, avec en point d'orgue une Coupe d'Europe en 1974, acquise aux dépens de l'Atlético Madrid. Un triomphe qui aurait pu ne jamais être. Le 15 mai, à Bruxelles, les Colchoneros mènent 1-0 après un coup franc direct de Luis Aragonés inscrit à la 114e minute, et les Bavarois commencent à manquer de temps. À vingt secondes du coup de sifflet final, Hans-Georg « Katsche » Schwarzenbeck, défenseur central rugueux au possible, surnommé le « Nettoyeur du Kaiser » , récupère la balle aux vingt-cinq mètres et ne trouve rien de mieux à faire que de tenter sa chance. « Ne tire pas s'il te plaît » pense Breitner, alors que Müller s'apprête à lever les bras pour demander une passe. Quoi qu'il en soit, Miguel Reina, le père de Pepe, ne peut rien faire, et Katsche trouve le chemin des filets, provoquant une revanche, la séance de penalty n'existant pas à l'époque. Deux jours plus tard, le Bayern écrase l'Atlético 4-0, avec des buts somptueux signés Müller et Hoeneß, tous deux auteurs d'un doublé. « On a fait la fête toute la nuit, racontera Franz « Bulle » Roth. Le lendemain, on devait jouer à Gladbach. On était plutôt saouls et on a perdu 5-0. Heureusement, on était déjà champions et ce match n'avait aucune importance. »

Youtube

La fin du début


À l'été 1974, les joueurs du Bayern constituent l'ossature de la Nationalmannschaft qui triomphe du Football total de Cruijff, deux ans après avoir remporté la Coupe d'Europe. Une consécration, et le début de la fin. L'effectif de Lattek, affaibli par la Coupe du monde et par une tournée de matchs amicaux, doit en plus disputer un tournoi à Barcelone voulu par l'autoritaire président Wilhelm Neudecker. Lattek n'est pas vraiment pour. Neudecker réplique : « Je pensais avoir affaire à une équipe de football, pas l'équipe de Coupe Davis. » Tout ça parce que la veille, avant de se coucher, Lattek avait joué au tennis avec quelques joueurs, dont Rainer Zobel. Du coup, le Bayern n'écrase pas la Bundesliga comme les saisons précédentes. Peu avant Noël, Lattek prend les choses en main. « J'ai dit au président "on a besoin de faire des changements". "C'est vrai, tu es viré" a-t-il répliqué » , se rappellera-t-il des années plus tard. Lattek sera remplacé par Dettmar Cramer, son ancien collègue en équipe nationale. Lui prendra le chemin de Mönchengladbach, continuera à gagner partout où il passe, reviendra même au Bayern. « Je suis le fils d'un agriculteur, sorti de nulle part. Je dois tout à football » , avait-il déclaré en 2010 à l'occasion de son 75e anniversaire. Le football lui doit aussi beaucoup. De toute façon, la mort n'avait aucune prise sur lui. Il y a trois ans, interrogé sur la fin par un journal de Köln, il avait répondu : « Je m'en fous. Je n'ai pas peur de la mort » .

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sympa, RIP donc a ce grand monsieur.

Par contre... des l'en-tete vous parlez -rapidement- de son passage a Barcelone ou il gagne une Coupe d'Europe et vous ne dites rien a ce sujet dans l'article! Et pas grand chose sur M'gladbach non plus enfait.. (ou alors j'ai zappé un paragraphe??)
Je m'attendais a plus de precisions sur son parcous a Barcelone et a M'gladbach!

Interessant tout de meme.
Article sympa Charles! Serait-il possible d'avoir un deuxieme article plus détaillé sur l'après Bayern ???
"une figure paternelle, seulement fraternelle"

J'en déduis qu'Udo était lensois.

PS : j'ai compris le véritable sens de la phrase mais je préfère celui-ci
Comme les copains, un peu déçu par l'article qui est sympa mais trop court.

Udo Lattek est un coach de légende. Il méritait un hommage un peu plus poussé.
Il avait un palmarès de dingo ce monsieur! (enfin il l'a encore et pour l'éternité)
J'espère qu'il y aura une deuxième partie, avec son passage à Monchengladbach où il détrône le Bayern en championnat, avec une équipe de fous composé de Stielike, Bonhof, Heynckes, Wimmer, Vogts et Simonsen ballon d'or 1977, mais qui échoue à chaque fois face à leur chat noir en coupe d'Europe, le Liverpool FC. Et malgré la vctoire en C3, l'histoire va encore une fois mal se terminer pour Udo avec une 10e place en championnat en 1979.
Il y a aussi l'un des rares échecs de sa carrière, le Borussia Dortmund entre 1979 et 1981.

Au Barça, il succède à Helenio Herrera, rien que ça, et il fait venir Maradona en 1982, après avoir gagné la C2, faisant de lui le 1er entraineur à avoir gagné les 3 coupes d'europe, et seul Trapattoni l'égalera (et fera mieux en gagnant la supercoupe d'europe et l'intercontinentale avec la Juve). Mais malgré la présence de l'argentin, Simonsen, Schuster, Quini et Rexach, il ne parvient pas à renverser la domination des clubs basques.

En 1983 il dit oui à son padawan devenu manager du bayern, Uli Hoeness, avec une des plus belles générations du Bayern : Matthäus, Pfaff, Eder, Pflügler, Lerby, Dieter Hoeness, Augenthaler, Brehme, Michael Rummenigge etc. Il refait le doublé en 1986, mais perd en finale de la C1 en 87 face à Porto, à ce moment-là commence son retrait comme entraineur pour celui de directeur technique à Cologne, pour finalement reprendre pendant une saison le poste d'entraineur à Schalke.

Et puis il devient commentateur TV et chroniqueur de presse papier jusqu'à sa mort le 1er Février 2015, de la maladie de Parkinson, qui le fait souffrir depuis 2012. Entre temps en 2000, pour les des 5 derniers matchs de la saison il parvint à sauver Dortmund de la relégation. Il bâtit les fondations pour le futur entraineur, Matthias Sammer qui gagnera la bundesliga 2 saisons plus tard, devenant au passage le plus jeune entraîneur vainqueur du titre de champion .

Bah finalement je crois que la 2e partie est faite ! Il faudra penser à me payer maintenant, LOL !
En 1974, Lattek fait gagner la 1ère C1 à un club allemand et pour la symbolique, cet homme compte beaucoup dans l'histoire du football et j'espère qu'il y aura un sujet sur lui dans le prochain mensuel.
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 2
Chouette article Alf, mm si cela aurait pu être + poussé (en mm tps, vu la carrière du brave Udo, il faudrait 3 ou 4 tomes). Bref, on a attendu bcp trop à mon goût cet article, mais il est bien rédigé & tt vient à point à qui sait attendre. Merci.
Hier à 10:42 203€ à gagner avec Athletic Bilbao & Malmö FF Hier à 09:32 Nouveau : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier !
Hier à 19:25 L'arbitrage vidéo adopté pour la Coupe du monde 2018 30 Hier à 17:14 Bolivie : Le but splendide d'un gardien 3 Hier à 15:03 Le festival d'un joueur colombien 6 Hier à 12:31 Mourinho ne retiendra pas De Gea 31
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:19 Monaco sur Mboula (Barça) 37 Hier à 10:41 Bruno retourne à la case prison 7 Hier à 09:18 Un PSG-OM à 13h ? 22
mardi 25 avril Les idées farfelues de la LFP 48 mardi 25 avril Amazon, Facebook et Netflix bientôt sur les droits TV ? 24 lundi 24 avril Golazo au Pérou 3 lundi 24 avril Didier Zokora en Indonésie 5 lundi 24 avril MPG : les tops et les flops de la 34e journée lundi 24 avril Un supporter du Real exulte sur le but de Messi 32 lundi 24 avril Un joueur de D1 turque se suicide 12 dimanche 23 avril James égalise et Messi abat le Real 4 dimanche 23 avril Rakitić donne l'avantage au Barça dimanche 23 avril Casemiro débloque le Clásico, Messi répond dimanche 23 avril But injustement annulé pour City 11 dimanche 23 avril Glissade et reprise de volée en D4 anglaise 2 dimanche 23 avril Joli retourné en Belgique 3 dimanche 23 avril Faut-il regarder le Clasico ? dimanche 23 avril Anelka préfère Poutou à Domenech 65 samedi 22 avril 224€ à gagner avec Juve, OL-Monaco & Toulouse-Nice samedi 22 avril Toby Alderweireld sur les tablettes de l'Inter 7 samedi 22 avril Fraude à Pôle Emploi pour Abenzoar ? 14 samedi 22 avril Cristiano Jr marche dans les pas du père 14 samedi 22 avril La sale soirée de David Stockdale avec Brighton 6 vendredi 21 avril Schweinsteiger profite de son anonymat aux USA 13 vendredi 21 avril La Serie A adopte l'arbitrage vidéo pour la prochaine saison 90 vendredi 21 avril La galoche murale de Messi et Ronaldo 14 vendredi 21 avril Blatter veut faire revenir Platini 19 vendredi 21 avril Fin de saison pour Zlatan 42 jeudi 20 avril Des maillots de MLS en plastique recyclé 10 jeudi 20 avril Talisca redonne l'avantage au Beşiktaş jeudi 20 avril L'égalisation d'Alexandre Lacazette jeudi 20 avril Bruno Fernandes pourrait retourner en prison 5 jeudi 20 avril La Ligue 1 Conforama ! 108 jeudi 20 avril 358€ à gagner avec Naples & Manchester City jeudi 20 avril Les clubs de Premier League dans le rouge 12 jeudi 20 avril L'arbitrage vidéo pour les barrages de L1 ? 28 mercredi 19 avril Germain clôt les débats 4 mercredi 19 avril Reus réduit le score mercredi 19 avril Falcao double la mise mercredi 19 avril Le but d'entrée de Mbappé 2 mercredi 19 avril Quand la police espagnole charge le parcage du Bayern 42 mercredi 19 avril Un supporter de Brighton repeint sa maison 14 mercredi 19 avril Le steward complètement anémique de Tottenham 33 mercredi 19 avril L'ovation de Bernabéu à Xabi Alonso 15 mardi 18 avril Prono Monaco Dortmund : 5€ offerts sans dépôt, jusqu'à 735€ sur l'affiche de LDC ! 1 mardi 18 avril Un mec à poil sur le selfie de Cuenca 35 mardi 18 avril Énorme boulette d'un gardien en D2 hollandaise 4 mardi 18 avril Le supporter argentin jeté d'une tribune est décédé 43 mardi 18 avril Indonésie : soucis administratifs pour Essien 7 mardi 18 avril Redknapp nouveau coach de Birmingham 13 mardi 18 avril Brighton fête la montée dans un train 5 mardi 18 avril Paulinho dément un départ de Chine 11 lundi 17 avril Jeté d'une tribune, un supporter argentin est en état de mort cérébrale 43 lundi 17 avril Brighton débarque en Premier League ! 18 lundi 17 avril Zola démissionne de Birmingham City 7 lundi 17 avril Des rats jetés sur le terrain, à Brøndby 15 lundi 17 avril Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 33e journée 4 lundi 17 avril INÉDIT : 5€ offerts sans aucun dépôt chez Unibet + 100€ de paris gratuits 8 dimanche 16 avril Un golazo prodigieux inscrit dans le championnat péruvien 7 dimanche 16 avril Tévez, Disneyland et les fans du Shanghai Shenhua 6 dimanche 16 avril Super Pippo fait remonter Venise en Serie B 9 samedi 15 avril Sirigu repousse deux penaltys 6 samedi 15 avril Curt Onalfo : « Alessandrini est un joueur de classe mondiale » 31 samedi 15 avril Tottenham met la pression sur Chelsea 9 samedi 15 avril Tim Howard suspendu après avoir insulté un supporter 6 samedi 15 avril Momo Sissoko en Indonésie 4 samedi 15 avril Le magnifique but de David Villa 5 samedi 15 avril Allemagne : Un joueur blessé à l'entraînement par ses propres fans samedi 15 avril Le patron d'Adidas plaide pour une délocalisation de la finale de la Coupe d'Allemagne 11 vendredi 14 avril La fête à Laval, les trompettes au Gazélec 2 vendredi 14 avril Suspendu à vie pour avoir pincé les fesses de l'arbitre 18 vendredi 14 avril Marc Bartra revient sur son calvaire 18 vendredi 14 avril Diarra vers l'Indonésie ? 13 vendredi 14 avril Orange prêt à aider Canal + pour les droits TV ? 12 vendredi 14 avril En Irak, hommage après l'attaque de Dortmund 24 jeudi 13 avril 214€ à gagner avec Juventus, Real Madrid & Tottenham jeudi 13 avril Morel donne l'avantage à l'OL ! 5 jeudi 13 avril L'égalisation de Tolisso jeudi 13 avril L'ouverture du score de Ryan Babel 1 jeudi 13 avril Paulinho expulsé de Chine pour avoir posé avec une pornstar ? 53 jeudi 13 avril À Nice, les joueurs remplacent les candidats à la présidentielle 22 jeudi 13 avril Lucas Alcaraz à la tête des Fennecs 15 jeudi 13 avril Wandrille Lefèvre suspendu pour avoir posé avec une arme 3 jeudi 13 avril Didier Drogba signe en D2 américaine 37 mercredi 12 avril Les deux buts de CR7 7 mercredi 12 avril Le coup de boule surpuissant de Vidal 2 mercredi 12 avril Le doublé pour Mbappé 2 mercredi 12 avril Le BvB réduit le score mercredi 12 avril Le csc du 2-0 1 mercredi 12 avril Mbappé ouvre le score 1 mercredi 12 avril Le tifo du Borussia 2 mercredi 12 avril Falcao et l'intérêt de la Chine 3 mercredi 12 avril Mesures de sécurité renforcées pour la finale à Cardiff mercredi 12 avril L'Eurovision loue 7 000 sièges du Karpaty Lviv 2 mercredi 12 avril Tableau noir fou en D1 roumaine 20 mercredi 12 avril Gignac, 379 minutes plus tard 6 mercredi 12 avril But de fou en D2 américaine 4 mercredi 12 avril Ils gagnent à l'Euro Millions et investissent dans leur club 6 mercredi 12 avril Pronostic Borussia Dortmund Monaco : 10€ offerts sans dépôt et jusqu'à 550€ à gagner ! mardi 11 avril Le doublé de Dybala d'entrée 4 mardi 11 avril Oscar rate deux pénos dans le même match 14 mardi 11 avril Un raté de classe mondiale en Pologne 3 mardi 11 avril Un arbitre frappé après avoir sifflé un penalty 14 lundi 10 avril EXCLU : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax lundi 10 avril Knockaert meilleur joueur de Championship 12 lundi 10 avril La sacrée bourde d'un gardien au Mexique 6 lundi 10 avril MPG: Tops et Flops de la 32e journée 4 lundi 10 avril Golazo astral en Macédoine 4 dimanche 9 avril Le caramel de Suso 6 dimanche 9 avril City mettra le paquet sur Bonucci 19 dimanche 9 avril Louche de caviar aux États-Unis 7 samedi 8 avril La vidéo testée en Australie 2 samedi 8 avril Marta file à Orlando 5 samedi 8 avril Explosion des revenus des agents en Angleterre 1 samedi 8 avril Le bijou de Dele Alli 2 samedi 8 avril La FIFA a perdu près de 350 millions en 2016 8 samedi 8 avril 3 buts en 5 matchs pour Alessandrini 9 samedi 8 avril Super Mario s'amuse avec les portiques de sécurité 4 vendredi 7 avril Le salaire raboté d'Infantino 11 vendredi 7 avril Deulofeu va revenir au Barça ? 24 vendredi 7 avril Transplantation rénale pour Andy Cole 10 vendredi 7 avril Le but acrobatique de Sport Recife 2 vendredi 7 avril Aux Pays-Bas, un père donne le biberon en tribunes 12 vendredi 7 avril Un but chanceux en première division hollandaise 3 vendredi 7 avril Le match du Shakhtar annulé à cause de l'état du terrain 7 vendredi 7 avril Au Brésil, des prix à la place des numéros de maillots 7 jeudi 6 avril 327€ à gagner avec Bordeaux & Atalanta 3 jeudi 6 avril L'agent de Griezmann annonce cinq clubs intéressés, le PSG n'en fait pas partie 38 jeudi 6 avril Lingard prend son pactole chez les Red Devils 20 jeudi 6 avril Un supporter de Lens porte plainte contre Joseph-Monrose 39 jeudi 6 avril Virgin va rembourser les supporters visiteurs 6 jeudi 6 avril La petite révolution du congrès d'Helsinki 6 jeudi 6 avril Un club écossais à la rescousse du sport féminin 2 jeudi 6 avril Les Tigres de Gignac en finale de la Ligue des champions 10 mercredi 5 avril Higuaín s'en prend à De Laurentiis 5 mercredi 5 avril Le bonbon de Suárez 4 mercredi 5 avril D1 écossaise : le raté monumental de Miles Storey 10 mercredi 5 avril Charlie Adam glisse en tirant le corner 9 mercredi 5 avril Jermain Defoe dansera-t-il avec les stars ? 3 mercredi 5 avril L'entraîneur d'Avranches ironise sur Twitter 10 mercredi 5 avril Des ultras suédois se pointent au stade en niqab 114
8 8