Udinese, ni la couronne, et encore moins les joyaux

À défaut de remporter des titres, l'Udinese a toujours eu la bonne habitude de dénicher des pépites étrangères et de les revendre à prix d'or. Une tradition qui n'a pas été respectée cette saison dans le Frioul.

Modififié
514 27
Sánchez, 26 millions au Barça. Cuadrado, 20 millions à la Fiorentina. Asamoah, 18 à la Juve. Inler, 18 au Napoli. Isla, 14 à la Juve. Benatia, 13,5 à la Roma. Handanović, 12 à l'Inter. Zapata, 9 à Villarreal. Et bientôt 15 millions pour Pereyra à la Juve lorsque l'option d'achat obligatoire sera levée. Ça fait un pactole de 150 millions encaissés en seulement trois étés : 2012, 2013 et 2014. De quoi renforcer l'équipe de recruteurs qui parcourent la terre entière pour dénicher de nouveaux talents, mais aussi de refaire une beauté au Stadio Friuli. Seulement voilà, l'Udinese nous avait sûrement trop bien habitués : en plus d'enchaîner une seconde saison anonyme, elle tarde à faire exploser de nouveaux talents.

Un mauvais cru 2014/2015


À ses 150 millions, on peut ajouter les dix obtenus de la vente de Muriel à la Sampdoria cet hiver. Encore une belle plus-value ? Oui et non, les Frioulans comptaient tirer une somme beaucoup plus élevée du Colombien aux faux airs de Ronaldo. Une hygiène de vie déplorable et un manque de motivation certain ont peu à peu fait baisser sa valeur marchande, et il a ainsi été décidé de le vendre le plus rapidement possible. Dix millions donc, pas de quoi réjouir Giampaolo Pozzo, qui avait déjà dû essuyer le refus de Simone Scuffet l'été dernier. À peine révélé au grand public, le jeune portier de 18 ans avait été cédé à l'Atlético Madrid pour une dizaine de millions d'euros, mais il avait décidé de rester dans son Frioul natal. Tout fout le camp. En effet, ce n'était pas au programme de la politique du club qui vise à monnayer ses meilleurs joueurs à chaque intersaison.

Pour se consoler, le président de l'Udinese comptait sur un bon exercice 2014/2015 de ses joueurs les plus bankables, mais il a plutôt été déçu. Le milieu défensif brésilien, Allan, a été un des seuls à sortir la tête de l'eau avant de stagner. Le latéral droit suisse Widmer a eu du mal à confirmer ses bons débuts l'an passé. Le milieu offensif portugais Bruno Fernandes a carrément régressé, tandis que les blessures ont calmé les ardeurs du latéral gauche brésilien Gabriel Silva et du défenseur français Heurtaux. La bonne surprise vient en revanche d'Orestis Karnezis. Surprise, car il n'a pas le profil habituel des pépites du club. À déjà 29 ans, le portier grec s'était illustré au Mondial brésilien et arrivait de Grenade, un des clubs satellites de l'Udinese. Et si c'était un signe pour changer un peu les plans ?

Le lourd héritage de Guidolin


L'an prochain, le président, Giampaolo Pozzo, aura trois équipes dans les élites européennes. L'Udinese, Grenade - qui s'est sauvé de justesse en Liga - et Watford, néo-promu en Premier League (Pozzo est président des trois clubs). Et c'est peut-être de ces équipes-là que sortiront les joueurs les plus intéressants, sans devoir passer par la case Frioul qui concluait jusqu'alors le processus de valorisation. Côté Grenade, le Colombien Murillo a déjà été vendu à l'Inter. À Watford, Deeney et Vydra affolent les compteurs - les Hornets vont d'ailleurs recevoir la manne financière du nouveau contrat pharaonique des droits TV britanniques. Probablement plus du double que ce que touchera la maison mère en Italie. Il est donc tout à fait légitime de se demander si la famille Pozzo ne va pas concentrer son attention outre-Manche. C'est en tout cas très tentant.

D'autant que la succession de Francesco Guidolin à l'Udinese se passe plus difficilement que prévu. La mise à l'écart (d'un commun accord) de ce dernier été probablement sous-estimée. Le technicien de Castelfranco Veneto savait parfaitement peaufiner le potentiel de ces inconnus sortis des quatre coins de la terre. En misant sur Andrea Stramaccioni, la direction pensait avoir trouvé son héritier, car l'ex-entraîneur de l'Inter s'était surtout fait un nom pour son très bon travail dans les catégories de jeunes. L'objectif cette saison était de titiller les places européennes, après un bon départ (douze points pris sur quinze possibles), l'Udinese a coulé doucement mais sûrement au classement pour se retrouver à une pénible seizième place aujourd'hui. « Strama » n'en sortira pas indemne et son expérience s'arrêtera ici. Il sera remplacé par Colantuono, en poste à l'Atalanta jusqu'en février dernier, mais l'ombre de maître Guidolin continue de planer sur le Frioul. Pour combien de temps encore ?

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est donc bien l'Udinese. J'avais lu un excellent article chez un concurrent de SoFoot sur le système de recrutement d'un "petit club" Italien. Ils ont un système de supervision vidéo incroyable qui leur permettait de tout voir avant même de se déplacer pour observer/confirmer de près.

Bon, maintenant c'est devenu la norme mais ça leur a quand même bien réussi, même si là c'est un peu creux.
Je sais pas comment ils ont fait pour trouver Benatia à Clermont en ligue 2
Ahmed-Gooner Niveau : National
J'ai lu ailleurs que Strama restait, quelqu'un peut confirmer ? et quel est l'intérêt de le remplacer par un autre coach qui a galéré cette saison ?
Note : 16
mon club de coeur (avec l'AS Cannes) mon père étant frioulan...

Bon article comme souvent avec VP qui a bien résumé la situation.

On peut effectivement penser que les Pozzo vont donner priorité à Watford en vue de la saison prochaine, vu la manne financière que représente la PL. D'autant que désormais c'est davantage le fils Pozzo (Gino) qui prend les choses en main, même si le paternel reste très présent, et qu'il n'a pas le même esprit "tifoso" de l'Udinese que son père.

Le gros point positif est la réfection du stade, qui sera intégralement couvert et verra sa capacité réduite à 25000 places, ce qui est largement suffisant pour une réalité comme Udine.

Sur un plan purement sportif, ça été une saison de transition, comme on pouvait s'y attendre. Mais plutôt négative...c'est certes loin d'être la meilleure Udinese de l'histoire, mais l'effectif n'est pas dégueulasse, loin de là. Il y avait moyen de finir proche de la zone C3, entre la 8e et la 10e place. Mais les hésitations tactiques de Stramaccioni (qui s'est longtemps entêté avec un 3-5-2 improductif), combiné à un certain manque d'envie nous ont conduit à cette triste 16e place.

Le départ de Stramaccioni peut sembler prématuré, mais personnellement je le trouve logique. L'équipe n'a fait que régresser dans le jeu au fil des mois, il n'a pas su trouver d'assise tactique, ni transmettre de "grinta". De plus ses relations avec les cadres italiens de l'équipe (Di Natale, Pinzi, Domizzi, les seuls joueurs attachés à ce maillot avec Scuffet) ne sont pas au beau fixe. Et Dejan Stankovic, son adjoint et principal soutien, va probablement rejoindre Mancini à l'Inter.

De plus le garçon est quelque peu présomptueux, ce qui passe très mal au Frioul, terre de gens durs au mal, travailleurs et humbles.

Stefano Colantuono a fait du bon boulot à l'Atalanta. C'est certes pas un nom clinquant, mais c'est le type de coach qu'il faut à ce groupe, je pense, pour avancer. Un bon motivateur, qui sait bosser avec les jeunes joueurs et qui tactiquement sait où il va.

Pour ce qui est de Guidolin, il lui restait 2 ans de contrat (2017), mais un accord semble avoir été trouvé pour le libérer. En effet, il avait été nommé superviseur technique des 3 clubs de la galaxie Pozzo en fin de saison dernière (un bel emploi fictif!). Il avait été question qu'il aille entrainer Watford, Slavisa Jokanovic n'ayant pas trouvé d'accord avec les Pozzo (il devrait aller à Newcastle ou Sunderland selon les médias britanniques). Mais à priori, il a demandé à être libéré de son contrat pour se rendre disponible, que ce soit pour la Nazionale (si Conte par au Milan, ce qui n'est pas exclu) ou la Fiorentina (le départ de Montella est quasiment acquis). On ne le reverra donc probablement pas sur le banc de l'Udinese.

Pour ce qui est de l'année prochaine je pense que quelques ajustements s'imposent, mais pas de révolution, car je le répète il y a de la qualité dans ce groupe. Déjà, on peut se permettre de vendre Karnezis, car ce serait du gâchis que Scuffet fasse une autre saison sur le banc. La défense est plus ou moins en place (Widmer, Danilo, Domizzi ou Wagué, Piris). Il manque un bon regista (Guilherme n'a pas donné satisfaction cette année) et il faudra probablement combler le départ de Allan (le jeune Valerio Verre, de retour de prêt de Perugia, est prévu). En ce qui concerne le trequartista, espèrons que Panagiotis Koné se réveille, ou que Lucas Evangelista explose. En attaque, le retour de prêt de Nico Lopez sera bien utile pour la rotation, Théréau donne satisfaction, et la tendance veut que Toto Di Natale prolonge d'une saison son bail dans le Frioul. Il faudrait donc recruter un buteur fiable car Toto ne pourra pas enchainer les matchs comme cette année. On parle d'un retour de Quagliarella, ce qui serait un bon moyen de remplir le nouveau stade et de se remettre les tifosi, de plus en plus désabusés, dans la poche.

Excusez le pavé mais les articles sur le club sont rares !

fuarce Udin
Concrètement, rares sont les fois ou je lis un com -"pavé" comme tu l'appelleras- sur le foot italien et notamment un petit club comme Udine !

Je les suis malheureusement pas assez, par faute de temps, mais le compte rendu rapide du club est plaisant car je peux savoir ce qui va bien et non, et je t'en remercie !

Pour Théréau, bizarre qu'aucun club français n'eusse l'idée de se pencher dessus tu trouves pas?
Note : 3
Message posté par Ahmed-Gooner
J'ai lu ailleurs que Strama restait, quelqu'un peut confirmer ? et quel est l'intérêt de le remplacer par un autre coach qui a galéré cette saison ?


c'est vrai que l'aventure de Colantuono à l'Atalanta s'est mal finie. Mais il y avait fait du très bon boulot avant, il y était d'ailleurs depuis 2010, ce qui en Italie est exceptionnel en terme de longévité.

D'ailleurs on ne peut pas dire que papy Reja ai fait beaucoup mieux (Colantuono, 23 points en 25 matchs / Reja, 14 points en 13 matchs).

Pour Strama comme je l'ai dans mon "pavé", la régression continue dans le jeu, son comportement un peu présomptueux parfois et ses soucis relationnels avec les cadres ont eu raison de lui. D'ailleurs il avait connu un peu le même parcours à l'Inter, de très bon début suivis d'une lente agonie...

Dans mes parties de FM il se fait virer de partout mais rebondi toujours quelque part...la réalité dépassera-t-elle la fiction ?
Ahmed-Gooner Niveau : National
Note : 1
Message posté par themiz
mon club de coeur (avec l'AS Cannes) mon père étant frioulan...

Bon article comme souvent avec VP qui a bien résumé la situation.

On peut effectivement penser que les Pozzo vont donner priorité à Watford en vue de la saison prochaine, vu la manne financière que représente la PL. D'autant que désormais c'est davantage le fils Pozzo (Gino) qui prend les choses en main, même si le paternel reste très présent, et qu'il n'a pas le même esprit "tifoso" de l'Udinese que son père.

Le gros point positif est la réfection du stade, qui sera intégralement couvert et verra sa capacité réduite à 25000 places, ce qui est largement suffisant pour une réalité comme Udine.

Sur un plan purement sportif, ça été une saison de transition, comme on pouvait s'y attendre. Mais plutôt négative...c'est certes loin d'être la meilleure Udinese de l'histoire, mais l'effectif n'est pas dégueulasse, loin de là. Il y avait moyen de finir proche de la zone C3, entre la 8e et la 10e place. Mais les hésitations tactiques de Stramaccioni (qui s'est longtemps entêté avec un 3-5-2 improductif), combiné à un certain manque d'envie nous ont conduit à cette triste 16e place.

Le départ de Stramaccioni peut sembler prématuré, mais personnellement je le trouve logique. L'équipe n'a fait que régresser dans le jeu au fil des mois, il n'a pas su trouver d'assise tactique, ni transmettre de "grinta". De plus ses relations avec les cadres italiens de l'équipe (Di Natale, Pinzi, Domizzi, les seuls joueurs attachés à ce maillot avec Scuffet) ne sont pas au beau fixe. Et Dejan Stankovic, son adjoint et principal soutien, va probablement rejoindre Mancini à l'Inter.

De plus le garçon est quelque peu présomptueux, ce qui passe très mal au Frioul, terre de gens durs au mal, travailleurs et humbles.

Stefano Colantuono a fait du bon boulot à l'Atalanta. C'est certes pas un nom clinquant, mais c'est le type de coach qu'il faut à ce groupe, je pense, pour avancer. Un bon motivateur, qui sait bosser avec les jeunes joueurs et qui tactiquement sait où il va.

Pour ce qui est de Guidolin, il lui restait 2 ans de contrat (2017), mais un accord semble avoir été trouvé pour le libérer. En effet, il avait été nommé superviseur technique des 3 clubs de la galaxie Pozzo en fin de saison dernière (un bel emploi fictif!). Il avait été question qu'il aille entrainer Watford, Slavisa Jokanovic n'ayant pas trouvé d'accord avec les Pozzo (il devrait aller à Newcastle ou Sunderland selon les médias britanniques). Mais à priori, il a demandé à être libéré de son contrat pour se rendre disponible, que ce soit pour la Nazionale (si Conte par au Milan, ce qui n'est pas exclu) ou la Fiorentina (le départ de Montella est quasiment acquis). On ne le reverra donc probablement pas sur le banc de l'Udinese.

Pour ce qui est de l'année prochaine je pense que quelques ajustements s'imposent, mais pas de révolution, car je le répète il y a de la qualité dans ce groupe. Déjà, on peut se permettre de vendre Karnezis, car ce serait du gâchis que Scuffet fasse une autre saison sur le banc. La défense est plus ou moins en place (Widmer, Danilo, Domizzi ou Wagué, Piris). Il manque un bon regista (Guilherme n'a pas donné satisfaction cette année) et il faudra probablement combler le départ de Allan (le jeune Valerio Verre, de retour de prêt de Perugia, est prévu). En ce qui concerne le trequartista, espèrons que Panagiotis Koné se réveille, ou que Lucas Evangelista explose. En attaque, le retour de prêt de Nico Lopez sera bien utile pour la rotation, Théréau donne satisfaction, et la tendance veut que Toto Di Natale prolonge d'une saison son bail dans le Frioul. Il faudrait donc recruter un buteur fiable car Toto ne pourra pas enchainer les matchs comme cette année. On parle d'un retour de Quagliarella, ce qui serait un bon moyen de remplir le nouveau stade et de se remettre les tifosi, de plus en plus désabusés, dans la poche.

Excusez le pavé mais les articles sur le club sont rares !

fuarce Udin


Merci pour tes réponses, cette année contrairement aux années précédentes, j'ai pas eu l'occasion de regarder des matchs de l'Udinese, mais j'aime beaucoup cette équipe et sa politique de jeu/recrutement, je me rappelle parfaitement bien des sueurs froides que j'ai eu lors de la double confrontation Arsenal/Udinese dans un certain tour préliminaire de CL en 2011, l'équipe avait pourtant perdu quelques éléments clés (Inler et Sanchez) mais putain qu'est ce qu'ils nous ont fait chier, j'espère les revoir vite jouer les trouble-faites en Serie A.
Note : 3
Message posté par themiz

Excusez le pavé mais les articles sur le club sont rares !

fuarce Udin


Tu en refais un quand tu veux, de pavé. Super point sur la situation, rien à redire (sauf que Conte lâchant la Nazionale et Guidolin tenté de prendre sa place, ça me paraît un peu délirant).

Ça chauffe depuis des années entre Pozzo et la tifoseria mais cette année le mécontentement est au maximum.

On leur reproche de lâcher l'Udinese et c'est compréhensible : Pozzo père passe de plus en plus de temps en Espagne (apparemment surtout pour des raisons fiscales), son fils y est presque en permanence, l'attention portée à Watford confirme les craintes émises lors de l'achat du club et la légèreté avec laquelle les dirigeants ont géré le cas Scuffet l'été dernier justifie les reproches d'un manque d'attachement au Frioul. Ce genre de truc passait déjà difficilement quand l'Udinese gagnait, là on est tout près d'une grosse crise du style "le peuple contre les élites mondialisées".

Je crois qu'il ne reste plus à Pozzo qu'à vendre Karnezis pour laisser la place de titulaire à Scuffet et à recruter Padoin et Crisetig (qui est interista, mais passons) s'il veut les calmer.

Simpri fuarce Udin ! (sauf deux fois par saison)
Note : 2
Message posté par Nysay
Concrètement, rares sont les fois ou je lis un com -"pavé" comme tu l'appelleras- sur le foot italien et notamment un petit club comme Udine !

Je les suis malheureusement pas assez, par faute de temps, mais le compte rendu rapide du club est plaisant car je peux savoir ce qui va bien et non, et je t'en remercie !

Pour Théréau, bizarre qu'aucun club français n'eusse l'idée de se pencher dessus tu trouves pas?


Tout le plaisir est pour moi !

Pour Théréau, 100% d'accord. Un mec efficace, combatif, qui met toujours sa dizaine de buts par saison. Très bon dans la conservation de balle et dans le jeu en pivot. Pas un gros salaire, et ne râle pas quand il va sur le banc.

D'ailleurs combien de fois Stramaccioni m'a mis les nerfs en lui préférant Geijo au coup d'envoi ! Un hispano suisse certes volontaire, mais lourdaud, qui ne serait même pas titulaire au Recreativo Huelva...

Il serait parfait à Marseille pour faire souffler Michy ou Payet (il peut jouer en 9 et demi sans problème). De plus c'est un grand fan de l'OM !
Message posté par RCA69
Je sais pas comment ils ont fait pour trouver Benatia à Clermont en ligue 2


Comme je le disais, ils ont un système vidéo colossal. Plusieurs postes de télévisions raccordés avec tous les câbles mondiaux possibles. Ils paient des gens pour tout regarder et faire des fiches, une fois que la fiche est conséquente quelqu'un est dépêché pour aller sur place.

Le genre de club à regarder les matches de D2 du monde entier. Peut-être même en dessous…

Il y a un paquet d'années un mec du FC Nantes observe un mec à La Jonelière en train de prendre des notes sur un ordi portable. Il s'approche, le questionne et se rend compte que le type a un fichier avec toutes les coordonnées des jeunes du centre de formation.
Note : 1
Message posté par Re_David


Tu en refais un quand tu veux, de pavé. Super point sur la situation, rien à redire (sauf que Conte lâchant la Nazionale et Guidolin tenté de prendre sa place, ça me paraît un peu délirant).

Ça chauffe depuis des années entre Pozzo et la tifoseria mais cette année le mécontentement est au maximum.

On leur reproche de lâcher l'Udinese et c'est compréhensible : Pozzo père passe de plus en plus de temps en Espagne (apparemment surtout pour des raisons fiscales), son fils y est presque en permanence, l'attention portée à Watford confirme les craintes émises lors de l'achat du club et la légèreté avec laquelle les dirigeants ont géré le cas Scuffet l'été dernier justifie les reproches d'un manque d'attachement au Frioul. Ce genre de truc passait déjà difficilement quand l'Udinese gagnait, là on est tout près d'une grosse crise du style "le peuple contre les élites mondialisées".

Je crois qu'il ne reste plus à Pozzo qu'à vendre Karnezis pour laisser la place de titulaire à Scuffet et à recruter Padoin et Crisetig (qui est interista, mais passons) s'il veut les calmer.

Simpri fuarce Udin ! (sauf deux fois par saison)


Je n'y crois pas non plus, c'est le "Messaggero Veneto" qui a émis cette hypothèse. Je le vois plutôt à la Fiorentina ou à l'étranger. En tous cas les Pozzo l'ont mis dans un placard et ne l'ont vraiment pas respecté, ce qui est triste après tout ce qu'il a fait pour le club.

Effectivement il y a une vraie cassure entre Pozzo et le public. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase a été l'épisode Scuffet de l'été dernier. Le garçon est du cru, aime le club, n'a même pas été titulaire une demi saison et voilà qu'ils voulaient le vendre à l'Atletico...grosse erreur de communication et de stratégie de leur part. Car en poussant cette politique de la revente à l'extrême, le club se coupe peu à peu de ses tifosi. Et à quoi bon avoir un stade flambant neuf si c'est pour qu'il soit vide ?

Je pense comme toi que les Pozzo ont tout intérêt à se rabibocher avec le public. Scuffet titulaire, Di Natale qui reste, Quagliarella qui revient, ça serait un bon début. Crisetig en regista ça serait également pas de refus (mais à priori ce sera compliqué, l'Inter l'a prêté à Cagliari pour 2 ans et le prêt n'inclus pas de clause de relégation).

PS : Serais tu frioulan toi aussi ?
Note : 2
Message posté par Ahmed-Gooner


Merci pour tes réponses, cette année contrairement aux années précédentes, j'ai pas eu l'occasion de regarder des matchs de l'Udinese, mais j'aime beaucoup cette équipe et sa politique de jeu/recrutement, je me rappelle parfaitement bien des sueurs froides que j'ai eu lors de la double confrontation Arsenal/Udinese dans un certain tour préliminaire de CL en 2011, l'équipe avait pourtant perdu quelques éléments clés (Inler et Sanchez) mais putain qu'est ce qu'ils nous ont fait chier, j'espère les revoir vite jouer les trouble-faites en Serie A.


J'étais au barrage retour au Friuli...gros regret que ce match...entre les absences (on se retrouve avec Ekstrand et Neuton en latéraux, 2 joueurs qui sont stoppeurs à la base) et le penalty manqué par Di Natale à 1-1...
[citer id="1740793" auteur="themiz"]
Et à quoi bon avoir un stade flambant neuf si c'est pour qu'il soit vide ?
[/citer]

C'est exactement ce que je me demande quand je vois que la baisse de la fréquentation au Friuli s'est accentuée ces deux dernières années et que j'apprends que parmi mes connaissances certaines n'envisagent pas de reprendre un abonnement alors qu'elles faisaient la plupart des déplacements de l'Udinese dans les compétitions européennes il y a peu de temps encore.


[citer id="1740793" auteur="themiz"]
PS : Serais tu frioulan toi aussi ?[/citer]
[/citer]

Sì siôr !
Note : 1


haha énorme :)

il ne manque que "il ragno nero" pour que la fête soit complète !
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Avec Thermiz, il ne nous manque plus qu'un fan de l'Udinese pour faire des soirées belote (sauf 2 week-ends dans l'année au moins).

Petite précision sur l'article de Valentin Pauluzzi. Les plus-values sur le démantèlement de l'équipe magique de 2010-2011, c'est sur 4 étés, pas 3, les premières ventes (Zapata, Inler, Sanchez) ayant lieu dès l'été 2011. Les montants, c'est pas tout à fait ça non plus, entre les boni, les achats en deux temps et les joueurs faisant le trajet inverse dans le deal (Nico Lopez et Verre pour Benatia notamment). M'enfin, c'est du détail.

Je ne rejoins pas les inquiétudes de la plupart des tifosi frioulans qui pensent que l'Udinese ne va plus être la priorité des Pozzo. Pour moi, ça ne marche pas comme ça. Il y a eu un vrai investissement sur le réseau de scouts, un investissement digne des top clubs européens et surdimensionné pour le seul club d'Udine. Le système des prêts en Italie ayant ses limites et avec la fin des co-propriétés en plus, avoir deux autres points de chute permet de rentabiliser le réseau de scouting, en mutualisant les ressources. Après, chaque club est censé être autonome financièrement avec ses propres droits TV (puisque c'est malheureusement la principale source de revenus des clubs). Alors, évidemment, la promotion en Premier League de Watford va faire du club anglais le plus riche des trois. Mais il ne faut pas oublier que pour compenser, ils vont devoir payer des fortunes pour et à des joueurs britanniques médiocres. Entre les histoires de permis de travail et la fronde des clubs rivaux de Championship contre les multiples prêts Udinese -> Watford, c'est un peu plus compliqué de trafiquer comme on veut en Angleterre...

Bref, si on considère que l'Udinese ne pouvait pas financièrement maintenir son réseau de scouts sans vendre tous les ans des joueurs et qu'il y a forcément des ratés et des cycles incluant des années creuses, avoir Grenade et Watford est au contraire un avantage. D'autant que, des trois, le parent pauvre est aujourd'hui le foot italien. Avec le partage anglais relativement égalitaire et la contestation de l'accaparation par le Barça et le Real des droits TV espagnols qui doit entraîner une meilleure redistribution, si mouvements d'argents il y a, ils se feront au profit de l'Udinese.

Et pour l'instant, on n'a pas vu les meilleurs joueurs d'Udine partir à Grenade ou Watford. Vydra ou Angella auraient pu s'imposer dans le Frioul, mais ne l'avaient pas fait au moment de leur départ. Idem pour Guilherme Siqueira, qui traînait depuis un moment de prêt en prêt avant de s'imposer à Grenade. Brahimi reste le seul joueur acheté directement pour un des deux "satellites" à avoir explosé sans passer par le Frioul.

Ceci dit, toutes ces considérations mercantiles sont assez éloignées du foot, mais malheureusement nécessaires pour survivre dans la jungle actuelle. Sinon, il vaut mieux se repasser des VHS du Nantes et de l'Ajax 95, ironie de l'Histoire, l'année de l'irruption de l'Union Européenne et de ses fans boys de l'Ecole de Chicago dans le football...

Et pour revenir au terrain, je ne suis pas très optimiste sur l'avenir sportif immédiat de l'Udinese. Depuis deux ans, il n'y a plus de résultats, mais il n'y a surtout plus de jeu. Guidolin a jeté l'éponge, et il était assez prévisible qu'un entraîneur moins chevronné comme Stramaccioni ne soit pas plus performant. Sauf que les cadres (Domizzi, Pinzi, Di Natale) ne rajeunissent pas et qu'entre baisses de performances et blessures, il va falloir à la fois miser sur les bons joueurs (et le bon entraîneur) et laisser du temps pour retrouver une certaine cohérence. Parce que contre Sassuolo, à part 2-3 enchaînements en début de match et l'éclair de génie de Toto, sauvé spectaculairement sur sa ligne par le frangin Cannavaro, c'était vraiment moche. Et ça a été comme ça toute l'année.

Personnellement, outre Stramaccioni, je ne peux plus voir Guilherme et Widmer sur un terrain. Le Suisse est capable de déborder et de centrer, mais, défensivement, il ferait passer Patrice Evra pour Maldini... Piris peut jouer à droite (mais alors, qui à gauche ?) et Edenilson a été bon en prêt au Genoa. Mais c'est surtout au milieu qu'il y a du boulot. Entre Guilherme qui n'apporte rien, Badu qui n'est pas vraiment un joueur de foot, Allan qui va partir, Bruno Fernandes qui a perdu son football et Koné qui n'a pas montré le sien, on n'a vraiment pas été gâté cette année... C'est là qu'est le chantier pour l'an prochain, surtout si Nico Lopez et Quaglia' rentrent au bercail. Avec Toto, Théréau et le plus convaincant des jeunes (Perica, Aguirre, Zapata, voire Evangelista), ça suffira amplement devant.

Je ne connais pas en détail le travail de Colantuono (à part son goût pour le 4-4-2), mais il a réussi à ramener et stabiliser l'Atalanta en Serie A avant cette année difficile, où on ne lui a pas donné de remplaçant valable à Bonaventura, en plus de laisser filer le fiable Consigli pour laisser la place au prometteur Sportiello dans les buts. Bref, une carte de visite plus respectable que celle de Strama...
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Message posté par themiz


haha énorme :)

il ne manque que "il ragno nero" pour que la fête soit complète !


Suffit de demander. ;-)

Ceci dit, pour le regista, plutôt que Crisetig, je serais pas contre que Colantuono ramène Cigarini dans ses bagages...

Par contre, Padoin, c'est quand il veut (avec le rachat de Pereyra et l'intérêt pour Allan, qui sait...). Une autre connaissance de Colantuono d'ailleurs, même s'il n'est plus tout jeune...
Note : 1
Message posté par Il Ragno Nero
Avec Thermiz, il ne nous manque plus qu'un fan de l'Udinese pour faire des soirées belote (sauf 2 week-ends dans l'année au moins).

Petite précision sur l'article de Valentin Pauluzzi. Les plus-values sur le démantèlement de l'équipe magique de 2010-2011, c'est sur 4 étés, pas 3, les premières ventes (Zapata, Inler, Sanchez) ayant lieu dès l'été 2011. Les montants, c'est pas tout à fait ça non plus, entre les boni, les achats en deux temps et les joueurs faisant le trajet inverse dans le deal (Nico Lopez et Verre pour Benatia notamment). M'enfin, c'est du détail.

Je ne rejoins pas les inquiétudes de la plupart des tifosi frioulans qui pensent que l'Udinese ne va plus être la priorité des Pozzo. Pour moi, ça ne marche pas comme ça. Il y a eu un vrai investissement sur le réseau de scouts, un investissement digne des top clubs européens et surdimensionné pour le seul club d'Udine. Le système des prêts en Italie ayant ses limites et avec la fin des co-propriétés en plus, avoir deux autres points de chute permet de rentabiliser le réseau de scouting, en mutualisant les ressources. Après, chaque club est censé être autonome financièrement avec ses propres droits TV (puisque c'est malheureusement la principale source de revenus des clubs). Alors, évidemment, la promotion en Premier League de Watford va faire du club anglais le plus riche des trois. Mais il ne faut pas oublier que pour compenser, ils vont devoir payer des fortunes pour et à des joueurs britanniques médiocres. Entre les histoires de permis de travail et la fronde des clubs rivaux de Championship contre les multiples prêts Udinese -> Watford, c'est un peu plus compliqué de trafiquer comme on veut en Angleterre...

Bref, si on considère que l'Udinese ne pouvait pas financièrement maintenir son réseau de scouts sans vendre tous les ans des joueurs et qu'il y a forcément des ratés et des cycles incluant des années creuses, avoir Grenade et Watford est au contraire un avantage. D'autant que, des trois, le parent pauvre est aujourd'hui le foot italien. Avec le partage anglais relativement égalitaire et la contestation de l'accaparation par le Barça et le Real des droits TV espagnols qui doit entraîner une meilleure redistribution, si mouvements d'argents il y a, ils se feront au profit de l'Udinese.

Et pour l'instant, on n'a pas vu les meilleurs joueurs d'Udine partir à Grenade ou Watford. Vydra ou Angella auraient pu s'imposer dans le Frioul, mais ne l'avaient pas fait au moment de leur départ. Idem pour Guilherme Siqueira, qui traînait depuis un moment de prêt en prêt avant de s'imposer à Grenade. Brahimi reste le seul joueur acheté directement pour un des deux "satellites" à avoir explosé sans passer par le Frioul.

Ceci dit, toutes ces considérations mercantiles sont assez éloignées du foot, mais malheureusement nécessaires pour survivre dans la jungle actuelle. Sinon, il vaut mieux se repasser des VHS du Nantes et de l'Ajax 95, ironie de l'Histoire, l'année de l'irruption de l'Union Européenne et de ses fans boys de l'Ecole de Chicago dans le football...

Et pour revenir au terrain, je ne suis pas très optimiste sur l'avenir sportif immédiat de l'Udinese. Depuis deux ans, il n'y a plus de résultats, mais il n'y a surtout plus de jeu. Guidolin a jeté l'éponge, et il était assez prévisible qu'un entraîneur moins chevronné comme Stramaccioni ne soit pas plus performant. Sauf que les cadres (Domizzi, Pinzi, Di Natale) ne rajeunissent pas et qu'entre baisses de performances et blessures, il va falloir à la fois miser sur les bons joueurs (et le bon entraîneur) et laisser du temps pour retrouver une certaine cohérence. Parce que contre Sassuolo, à part 2-3 enchaînements en début de match et l'éclair de génie de Toto, sauvé spectaculairement sur sa ligne par le frangin Cannavaro, c'était vraiment moche. Et ça a été comme ça toute l'année.

Personnellement, outre Stramaccioni, je ne peux plus voir Guilherme et Widmer sur un terrain. Le Suisse est capable de déborder et de centrer, mais, défensivement, il ferait passer Patrice Evra pour Maldini... Piris peut jouer à droite (mais alors, qui à gauche ?) et Edenilson a été bon en prêt au Genoa. Mais c'est surtout au milieu qu'il y a du boulot. Entre Guilherme qui n'apporte rien, Badu qui n'est pas vraiment un joueur de foot, Allan qui va partir, Bruno Fernandes qui a perdu son football et Koné qui n'a pas montré le sien, on n'a vraiment pas été gâté cette année... C'est là qu'est le chantier pour l'an prochain, surtout si Nico Lopez et Quaglia' rentrent au bercail. Avec Toto, Théréau et le plus convaincant des jeunes (Perica, Aguirre, Zapata, voire Evangelista), ça suffira amplement devant.

Je ne connais pas en détail le travail de Colantuono (à part son goût pour le 4-4-2), mais il a réussi à ramener et stabiliser l'Atalanta en Serie A avant cette année difficile, où on ne lui a pas donné de remplaçant valable à Bonaventura, en plus de laisser filer le fiable Consigli pour laisser la place au prometteur Sportiello dans les buts. Bref, une carte de visite plus respectable que celle de Strama...



Oui mon inquiétude concernant le fait que Watford devienne la priorité est relative, je ne pense pas que les Pozzo auraient autant investi dans le lifting du Friuli s'ils avaient ces intentions...mais bon, j'attend de voir. ça ne bougera pas trop pour le moment je pense, il faudra voir ce que fera Pozzo junior quand il aura les pleins pouvoirs.

Les tifosi râlent contre ces considérations mercantiles, parfois à juste titre, mais comme tu le dis, c'est une question de survie, d'autant plus dans une réalité comme celle de Udine. Des villes bien plus importantes d'Italie se morfondent en Lega Pro ou même en série D (coucou la Triestina !). Il ne faudrait pas le perdre de vue. En cela le travail des Pozzo est énorme, et on leur doit la présence de l'Udinese à ce niveau.

Pour ce qui est de Widmer c'est vrai que lui mettre Piris en concurrence directe ne lui ferait pas de mal...d'autant que ça permettrait au paraguayen de jouer à son vrai poste. A gauche le candidat idéal serait Miguel Layun mais il ne bougera pas de Watford...on parle de l'arrivée de Zukanovic du Chievo. Sinon il faudra espérer que Gabriel Silva retrouve un niveau décent et ne se blesse plus.

Le milieu de terrain sera effectivement un gros chantier...ce qui est récurrent d'ailleurs depuis les départs de d'Agostino, puis de Inler. Pas moyen de trouver un regista décent !
Note : 1
PS : petit hors sujet ; So Foot avait fait un article sur la relégation de la Reggina en série D il y'a quelques semaines. Sauf que entre temps, les calabrais ont récupéré sur tapis vert des points de pénalité qu'ils avaient reçus, ce qui leur a permis de terminer 19e de la saison régulière (seul le 20e descend directement) et de jouer un barrage aller/retour contre Messine, qu'ils ont remporté par deux fois 1-0.

ça serait sympa de faire au moins une brève là-dessus, d'autant que bon nombre d'anciens joueurs du club étaient revenus pour le sauver (David Di Michele, Bruno Cirillo, Giacomo Tedesco comme entraineur...) ;)
Message posté par Il Ragno Nero


Suffit de demander. ;-)

Ceci dit, pour le regista, plutôt que Crisetig, je serais pas contre que Colantuono ramène Cigarini dans ses bagages...

Par contre, Padoin, c'est quand il veut (avec le rachat de Pereyra et l'intérêt pour Allan, qui sait...). Une autre connaissance de Colantuono d'ailleurs, même s'il n'est plus tout jeune...


Un milieu Padoin Cigarini Verre, je signe !
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Message posté par themiz
Le milieu de terrain sera effectivement un gros chantier...ce qui est récurrent d'ailleurs depuis les départs de d'Agostino, puis de Inler. Pas moyen de trouver un regista décent !


Personnellement, le milieu Inler-Pinzi-Asamoah m'a assez vite fait oublier D'Ago.

Et Pinzi-Isla-Asamoah a eu le même effet après le départ d'Inler.

Celui que je pleure toujours, c'est Isla. Il comprenait tellement bien le jeu de Toto...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
514 27