1. //
  2. //
  3. // Udinese-Torino (2-2)

Udinese et le Torino se rendent coup pour coup

Modififié
0 4

Udinese Calcio 2-2 Torino FC

Buts : Théreau (60e) et Zapata (70e) pour l'Udinese // Benassi (15e) et Ljajić (77e) pour le Torino

Lorsque trois changements sont effectués avant la 50e minute, c'est rarement bon signe.

Souvent, cela signifie que les entraîneurs ne sont pas satisfaits du spectacle proposé. Cela a été le cas lors de cette confrontation entre l'Udinese et le Torino. Dans une première période fermée, Marco Benassi, très bon, ouvre logiquement le score sur l'un des seules frappes cadrées de la première mi-temps. Sinon, ce ne sont que fautes et cartons jaunes.

Heureusement, les deux techniciens décident de faire le show. Dès le retour des vestiaires, Luigi Delneri procède à deux changements, bientôt suivi par son confrère Siniša Mihajlović qui lance Vladan Lukić. Des choix qui se traduisent sur le tableau d'affichage un quart d'heure plus tard, lorsque Cyril Théreau égalise de la tête, un peu contre le cours du jeu. Son quatrième but en une semaine. Le Français est relayé par Duván Zapata, qui trompe lui aussi Joe Hart, pas aussi décisif qu'on pourrait l'espérer, grâce néanmoins à une petite main.

Suffisant pour empocher les trois points ? Ce serait mal connaître le Torino. À dix minutes du terme, Adem Ljajić remet les deux équipes au même niveau grâce à une superbe frappe du gauche, et sauve encore les meubles comme il y a huit jours face à la Lazio.

Ça sent le maintien tranquille des deux côtés, cette saison.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A FC
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Alain Proviste Niveau : Ligue 2
    Dommage pour le Toro, y avait sûrement la place pour ramener les 3 points (pas vu le match, je dis ça d'après les divers coms que j'ai pu voir). J'ai l'impression qu'il leur manque vraiment pas grand chose pour viser un peu plus haut, peut-être cette capacité qu'à sa cousine turinoise à savoir gagner même en jouant mal (car en terme d'équipe-type, le Torino n'a pas grand chose à envier au Milan, à la Lazio et à la Fio).
    Super-Pippo Niveau : CFA
    Oui l'expérience de ces matchs couperets et savoir gagner en jouant mal. D'ailleurs, j'ai l'impression que tous les clubs de haut de tableau en Italie hormis la Juve ont ce problème. Chez le Toro c'est encore plus exacerbé car il s'appuie sur des jeunes joueurs (Benassi, Belotti, Zappacosta, Baselli) ou sur des joueurs qui n'ont pas le profil de froid tueur vainqueur (Llajic)
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    J'ai vu le match, et en effet le gros problème du Toro est qu'ils ont eu un passage à vide d'une demi heure qui leur a fait très mal.
    D'ailleurs le but de Ljajic leur est assez chanceux en ceci qu'il vient un peu de nulle part et qu'il était assez inattendu.

    Le problème de cette équipe, comme tu le dis, c'est qu'elle exige que chacun de ses éléments soient à fond, proposent du mouvement, pressent, fassent des efforts.
    Quand c'est le cas, ça joue vraiment très bien, ça crée des décalages avec une facilité impressionnante, ça va vite, ça jaillit de tous les cotés, quand c'est pas le cas c'est bien plus compliqué.
    2 réponses à ce commentaire.
    Il Ragno Nero Niveau : CFA2
    Pas de main de joueur d'Udine sur le but de Zapata, je ne sais pas où vous avez été pêcher ça, à moins de croire les défenseurs qui lèvent le bras à chaque fois qu'un but est marqué...et de ne pas regarder les ralentis...

    Sinon, le Toro est une bonne équipe, mais Udine a montré qu'il valait mieux que les errements de ces dernières années. Depuis l'arrivée de Delneri, il y a un vrai mieux, notamment dans l'animation offensive, et ça se concrétise par des buts. 9 en 4 matches (dont un au Juventus Stadium) quand même. Défensivement, il y a encore du boulot, notamment en terme de qualité d'effectif : pas d'arrière gauche digne de ce nom et un problème de fiabilité dans la défense centrale, Danilo n'étant plus depuis longtemps le parton impérial des débuts...

    Bref, il y a moyen de se faire plaisir avec l'Udinese cette année, et ça faisait un moment que ça n'était plus arrivé.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    0 4