Uber ne comprend pas le choix de l’OL

Modififié
32 13
Guerre des taxis, épisode 3 : Uber contre-attaque.

À la suite des menaces des taxis lyonnais qui affirmaient qu’ils bloqueraient le Parc OL dans le but de forcer le club à revenir sur le partenariat signé avec Uber, Lyon a cédé. Une attitude qui n’a pas vraiment fait plaisir à la société de VTC qui ne s’est pas gênée pour commenter ce revirement de bord. « Uber regrette cette décision, mais nous continuerons d’œuvrer pour que les Lyonnais, ainsi que tous les Français, puissent se déplacer de manière toujours plus fiable, sûre et accessible » , déclare un porte-parole de la compagnie selon des propos rapportés par le journal Lyon Capitale. « Il est incompréhensible qu’un partenaire soit contraint de renoncer à un accord avec Uber, qu’il a lui-même annoncé, car une minorité violente de taxis menace de troubler l’ordre public en bloquant l’accès à un stade, sans que la préfecture de police ne soit capable de faire régner l’État de droit, en plein état d’urgence. »

À déguster avec des Michoko et une petite bouteille de Cristaline. FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Corrigez moi si je me trompe, mais il me semble qu'Uber, c'est pas des VTC.
Note : -1
Message posté par paul.la.poulpe
Corrigez moi si je me trompe, mais il me semble qu'Uber, c'est pas des VTC.


Je te corrige


Je me dé-corrige, j'ai vérifié, j'avais raison
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
32 13