Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 19e journée
  3. // Manchester United/Newcastle (4-3)

Typiquement Manchester United

À l'issue d'un match au scénario de fou, Manchester United s'impose face à une équipe de Newcastle qui a craqué dans les tous derniers instants. Menés au score trois fois, les hommes de Sir Alex ont constamment souffert face à ceux d'Alan Pardew, mais s'en sortent grâce à leur force de caractère.

Modififié
Manchester United-Newcastle : 4-3
Buts : Evans (25e), Évra (58e), Van Persie (71e), Hernandez (89e) pour ManU ; Perch (4e), Evans (csc, 29e), Cissé (69e) pour Newcastle

«  C'est le moment le plus important de la saison et United réussit toujours pendant cette période. Nous prenons toujours le maximum de points. Je suis très optimiste pour les matchs à venir. » Trois jours après avoir laissé échapper deux points en terres galloises face à Swansea (1-1), Patrice Évra et ses potes avaient les crocs. Non, Noël ne les a pas rassasiés, bien au contraire car, avant Swansea, Manchester United restait sur une belle série de cinq victoires consécutives. Cet après-midi, les hommes d'Alex Ferguson avaient donc la ferme intention de reprendre leur marche vers le titre, chez eux, face à une équipe de Newcastle toujours privée de ses deux Frenchies (Yohann Cabaye et Hatem Ben Arfa) et surtout toujours en galère en championnat. La galère, Manchester l'a connu jusqu'à la 89e, jusqu'à ce centre de Michael Carrick, jusqu'à cette frappe de Javier Hernández qui a fait basculer Old Trafford dans le bonheur total. Trois fois menés au score, les Red Devils ont souffert face au pressing et au sérieux des Magpies. Pas aidés par les décisions arbitrales, les hommes de Sir Alex remportent un match qui peut valoir son pesant d'or pour la suite du championnat.

Assurés de terminer champion d'automne, les Mancuniens reçoivent dans leur 4-4-2 habituel, mais avec une surprise : la titularisation de Javier Hernández aka Chicharito à la place de Wayne Rooney, annoncé blessé. Côté Magpies, Alan Pardew, en l'absence de ses quatre titulaires au milieu, a lui dû bricoler un 4-3-3 de dernière minute. Sous des trombes d'eau, ce choc du Boxing Day va tenir toutes ses promesses, et ce, dès le début. Sur une action anodine au milieu du terrain, Demba Ba profite d'un contrôle raté de Carrick pour s'avancer et déclencher une frappe à ras de terre. David de Gea repousse le ballon dans les pieds de James Perch qui ouvre le score dans un silence de cathédrale (0-1, 4e).

Le show Mike Dean

Avec moins de talent mais plus d'envie, les Toons parviennent presque à éteindre leurs adversaires. Le marquage en zone fonctionne à merveille, Carrick et Scholes ne pouvant pas bouger une oreille sans avoir Anita, Perch ou le jeune Bigirimana sur le dos. Mais avec United, quand ça ne passe pas dans le jeu, ça passe sur coup de pieds arrêtés. Sur l'un d'eux, le renard Chicharito parvient à sortir d'un cafouillage avec le ballon. Sa frappe est repoussée par Tim Krul sur Jonny Evans qui égalise dans le but vide (1-1, 25e). Evans qui rit et bientôt Evans qui pleure lors de l'incroyable 29e minute. Sous la pression de Papiss Cissé dans son dos, le défenseur détourne une frappe de Simpson dans son propre but. L'arbitre assistant lève son drapeau pour un hors-jeu du Sénégalais et le but est logiquement annulé. Pas pour longtemps. Dans l'incompréhension générale, M. Dean décide finalement de valider le but et redonne ainsi l'avantage aux Magpies (1-2, 29e). Cette fois-ci, pas de réaction côté Red Devils. Les hommes de Ferguson n'y arrivent pas, enchaînent les mauvaises relances, les mauvaises passes, les mauvais choix et sont même tout près de se faire breaker sur un coup franc de Sylvain Marveaux sur la barre. M. Dean met finalement un terme aux souffrances des locaux et renvoie tout le monde aux vestiaires sous les sifflets d'Old Trafford.


Chicharito fait exploser Old Trafford

Juste avant la reprise, M. Dean et son assistant goûtent au fameux « hair dryer » de Sir Alex, et le public ne se prive pas pour mettre un peu plus de pression sur les hommes en noir. Mais la donne ne change pas. United, toujours aussi imprécis, bafouille devant le pressing tout terrain de Newcastle. Bien organisés et sérieux, les coéquipiers de Coloccini vont pourtant craquer. La faute à qui ? Captain Évra, bien sûr ! Le latéral français hérite d'un ballon mal dégagé à l'entrée de la surface, crochète et trouve le petit filet de Krul (2-2, 58e). Son deuxième but en deux journées. Sous l'impulsion de l'ancien Monégasque, les Mancuniens relèvent la tête, mais vont à nouveau sombrer. À peine entré en jeu, Gabriel Obertan déborde et centre en retrait pour Cissé qui trouve la lucarne de De Gea (2-3, 68e). C'est le 28e pion concédé par United depuis le début de saison. Le match bascule alors dans la folie. À peine le temps de se replacer que Van Persie, dans la surface des Toons, s'y prend à deux fois pour tromper Krul et permet aux siens de revenir dans le match (3-3, 71e). La suite ? Un défilé d'occasions. Hernandez, par trois fois, et Van Persie, par deux fois, d'un côté, et Shola Ameobi de l'autre, manquent d'un rien la balle de match alors que M. Dean oublie une main de Coloccini. La fin de match ressemble au foot en folie, ça va d'un camp à l'autre. Puis vient la 89e minute, le « Fergie Time » avant l'heure. Aux 25 mètres, Carrick envoie un long ballon dans la surface. Old Trafford retient alors son souffle, puis explose quand Javier Hernández, à l'arrivée, pousse le ballon au fond des filets (4-3, 89e). Valencia découpe Anita, mais plus rien ne sera marqué. Manchester s'en sort une nouvelle fois in extremis.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17