1. //
  2. // Villareal/Twente

Twente au Preud'homme

Dans le quart de finale le plus disputé de l'Europa cup, Twente tentera de faire honneur à son (modeste) passé et à son brillant entraîneur, le trop méconnu Michel Preud'homme.

0 10
L'été dernier à Enschede, tout le monde s'attendait à une saison de transition. Le titre de champion des Pays-Bas n'était qu'un accident prématuré. Le club de Joop Musterman continuait à remettre le métier sur l'ouvrage pour des lendemains qui enchantent. La preuve : l'homme du miracle, Steve Mac Laren, s'en est allé faire le punk à Wolfsburg et traquer un peu de gloire. Las, l'ex-sélectionneur de l'Angleterre ne finira pas la saison remplacé par Pierre Littbarski puis Félix Magath. Au FC Twente, pour le suppléer, les dirigeants de Twente n'ont eu qu'à se pencher de l'autre côté de la frontière. A la Gantoise, où Michel Preud'homme faisait déjà des miracles. Vice-champion de Belgique et vainqueur de la coupe pour sa seconde saison à Gentbrugge.

Arrivé sur la pointe des pieds, dans une hostilité à peine voilée, la presse autochtone lui reprochait de mal causer l'idiome local et d'être...un gardien de but. "Un goal même brillant ne peut être assez offensif" au royaume du 4-3-3, écrivait un fondamentaliste du Voetbal International. A la conférence de presse initiale, l'ancien meilleur portier du monde libre (circa 1994, ndlr) répondait dans un néerlandais parfait et ajoutait pince-sans-rire qu'il pouvait également deviser en portugais, en français ou en anglais si nécessaire. Mieux : l'entraîneur belge conservait l'essentiel du système déployé par Mc Laren (en gros une équipe de contre, performante au pressing) pour y ajouter une touche technique et plus offensive, via des recrues issues des rangs des Buffalos (comme Bryan Ruiz le Costaricain ou Rosales le Vénézuélien). Dans le groupe le plus relevé de la Champions (Inter, Tottenham -deux 1/4 de finalistes- et le Werder), les Tukkers raflent une troisième place inespérée qui les expédie en Europa cup.

Des faux airs de Rick Hunter

Un lot de consolation qui les verra affronter ce soir Villareal ("un petit Barcelone", selon Preud'homme) pour en place dans le dernier carré. Après avoir sorti le Rubin Kazan et le Zénit St Petersbourg sur le continent, Twente n'en finit de grimper en Eredivisie. Le week-end dernier il s'est imposé sans coup férir contre le PSV (2-0), autre quart de finaliste de L'Europa cup. Deux points d'avance à cinq journées de la fin (avec un dernier match à Amsterdam contre l'Ajax), le back to back n'est pas encore dans les filets mais la C1 se rapproche. La méthode Preud'homme ne connaît plus de réserves et Joop Musterman affirmait il y a peu au Het Laatste News avoir trouvé son " Arsène Wenger." Il veut même prolonger le contrat de deux ans de son technicien qui prenait pourtant fin en 2013.

Avec ses faux airs de Rick Hunter (une série US improbable des 80's), sa face burinée par les épreuves devient sans y toucher un technicien très recherché. En 2008, il avait emmené la génération dorée des Rouches du Standard (Fellaini,, Defour, Witsel M'Bokani...) au titre de championne de Belgique après vingt-cinq ans de disette. Le seul coach étranger de la ligue batave se refuse au jeu des comparaisons. "Je ne suis pas allé où je voulais avec les jeunes du Standard pour des histoires de contrat. Notre jeu y était très vertical. Bien plus qu'avec la Gantoise où notre système était plus posé. Avec Twente, notamment en ligue des Champions, on a été trop naïfs. Notre équipe se construit, mûrit et progresse de jour en jour, elle est encore très jeune." S'ils éliminent le sous-marin jaune de Villareal, les Tukkers ne seront plus qu'à deux matchs de Dublin où se jouera la finale de l'Europa... Une façon de renouer avec le seul fait de gloire du club, fondé en 1965, une place de finaliste de la C3 dix ans plus tard contre le Mönchengladbach des Bonhof, Vogts et autres Heynckes. Après un nul en Allemagne, les Néerlandais s'étaient faits pulvériser chez eux (1-5)...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

On dit mettre l'ouvrage sur le métier et pas l'inverse...
On dit peut-être même bien "remettre l'ouvrage sur le métier"...

Cet article est bourré de fautes et autres imprécisions de toute façon. Dommage, une journée avec une itv de Wilmots et un article sur Preud'homme, ça fait plaisir au Belge que je suis.
Je trouve que c'est un bon article de présentation. Pas un article de fond.

Prud'homme, grand bonhomme!

Villareal est favori mais de peu.

Mes pronos:

Villareal-Twente 2-0 (j'aimerais bien!)

Dynamo Kiev-Sp.Braga 1-1

Benfica-PSV 1-0

Porto-Sp.Moscou 2-0
Pas méconnu ! Sauf des footix ,exemple, ceux qui parlent de foot,sur skyrock et traitent pourtant les autres de footix, alors qu'eux memes ne connaissent rien ou pas grand chose .Mais Michel Preud'homme ,bien sur que si , nous connaissons . Ceux qui ont été abonnés à Onze Mondial dans les années 1980 et au début des années 1990 se souviennent par exemple de photos de ce gardien. Et puis
quelqu'un comme Didier Roustan entre autre en parle encore parfois .
En lisant l'article wikipedia le concernant , j'ai pu vérifier , même si cette base de données n'est pas toujours rigoureuse que Preud'homme a gagné la C2 avec Malines et puis , il a été le gardien de Lisbonne ,club qui jouera ce soir lors d'une belle affiche de C3, le match aller contre le club néerlandais de Eindhoven.
Je vis en Belgique, à Liège, dc ce gars là ici on le connait super bien ...

Il est un très bon entraineur, qui a les moyens de devenir un Tres Grand entraineur ...

Il a fait du super bon boulot avec le Standard, il fait du super bon boulot avec Twente ...

Perso je l'aimerais bien à l'OL pour remplacer ce clown de Puel !!!!
Puisqu'il a envie d'entrainer dans des championnats qui jouent mais pas pour autant meilleurs indiscutablement que le championnat de France , ol888 ,pas sur que Preud'homme ambitionne d'entrainer un jour en L1 .
Bryan Ruiz était déjà à Twente l'année passée. Rosales est le seul Gantois que Preud'homme a amené avec lui dans ses bagages.
Il a aussi pris Bart Buysse, back gauche, de Zulte Waregem.
Hé ben!

J'ai pas vu assez large dans mes pronos!

L'Europa aura un doux parfum hispanique.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 10