En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Jupiler League
  2. // Standard/Anderlecht

Tu sais que tu supportes le Standard quand…

Le Standard, c’est 10 titres de champion de Belgique, mais surtout le club le plus populaire de Belgique francophone, voire du pays. Ce vendredi, il reçoit l’ennemi héréditaire, Anderlecht. Les rouches peuvent s’incliner sur le terrain. Mais dans les tribunes, les supporteurs assureront le spectacle, quoi qu’il arrive. « De toute manière, on fera mieux l’année prochaine » qu'ils disent...

Modififié
-Le 21 avril 2008, date du sacre du Standard après 25 années de disette, reste la journée, la soirée, la nuit, la fête la plus folle de ton existence.

-Tu as attendu 25 ans pour fêter ton 9ème titre de champion. Mais putain, célébrer le sacre à Liège face à Anderlecht, ça vaut toutes les années d’attente du monde !

-Les tests-matchs pour le 10ème et dernier titre de champion, remportés face à Anderlecht en 2008-2009, restent l’apothéose de ta vie de supporteur. Voire de ta vie tout court.

-Tu es persuadé que les arbitres ne favorisent JAMAIS ton équipe.

-D’ailleurs tu en veux encore (même si tu n’étais pas né) à l’arbitre de la rencontre Barcelone-Standard, en finale de la Coupe des Coupes, perdue au Camp Nou. Et puis Barcelone qui dispute une finale à domicile, franchement…

-Tu te rappelles avec colère de l’affaire Watershei, une histoire de petites magouilles minables portant sur des primes de victoire en fin de championnat, qui une fois découverte, a plongé ton club dans le marasme sportif et financier pour les 25 années qui ont suivi.

-Lorsque le rival anderlechtois paye un arbitre lors de Anderlecht-Nottingham Forest en coupe d’Europe, tu t’étonnes qu’il passe entre les mailles du filet et ne soit pas sanctionné.

-Tu es persuadé qu’il existe un complot fomenté en haut lieu, à Bruxelles, visant à défavoriser ton équipe, chaque saison.

-A force de désillusions, tu es devenu philosophe. Ou désabusé…

-Tu adores le rouge autant que tu détestes le mauve.

-A l’étranger, tu éprouves une sympathie particulière pour l’Atletico Madrid, Schalke 04, l’AS Roma, Newcastle, Feyenoord ou le Napoli. Des clubs comme le tien, des losers magnifiques, souvent placés, rarement gagnants, avec un public bouillant et fidèle.

-Chaque année, tu espères le retour d’Eric Gerets, l’ancien arrière droit mythique du club, pour entrainer les rouches. Espoir déçu chaque saison…

- Une photo de Michel Preud’homme, porté en triomphe par Steven Defour et Axel Witsel, trône fièrement sur le mur de ta chambre à coucher.

-Tu te demandes où sont passés les 20 millions d’euros versés par Everton pour Marouane Fellaini, les 9 millions de Porto pour Mangala, les 9 millions de l’Anzhi pour Carcela ou encore les 8 millions de Benfica pour Axel Witsel etc…

-Durant chaque mercato estival, tu espères un coup fumant au niveau des transferts entrants. Finalement tes dirigeants transfèrent des seconds couteaux ou des types de Ligue 2 style William Vainqueur ou Serge Gakpé. D’ailleurs, quand plus de 500 000 euros sont investis dans un joueur, Pierre François, éminence grise du Standard Liège, parle d’un «  gros effort financier  » .

-Tu es persuadé qu’Axel Witsel n’a pas fait exprès de charcuter la jambe de Marcin Wasylewski. Et puis de toute façon, il l’avait bien cherché ! Quand tu as vu le Polonais s’écrouler après le tacle de boucher du médian de Benfica, tu as lancé « Dans 2 semaines, il court comme un lapin  » . Puis, tu as regardé le ralenti TV et tu t’es contenté d’un « Bah, c’est juste un fait de match » .

-Une victoire contre Anderlecht à domicile et ta saison est réussie, malgré une pénible 7ème place…

-Laszlo Boloni, ça c’était un entraineur !

-Tu détestes les supporters de Charleroi. Tu feins la joie lorsqu’ils sont relégués l’année dernière. Mais au fond, tu regrettes de ne plus pouvoir les remettre à leur place, lors de chaque confrontation.

-Tu exploses intérieurement lors de chaque déclaration teintée d’arrogance d’Herman Van Holsbeeck, manager d’Anderlecht, dans les médias. Une ou deux fois par jour en moyenne.

-Tu te fiches que ton club ne facture pas 30 titres de champion, tu as le meilleur public de Belgique.

-Ton club a été un véritable hospice pour footballeurs sur les rotules, comme Robert Prosinecki, Sa Pinto, Jorge Costa, Milan Rapaic etc…

-Tu voues un véritable culte à Sergio Conceicao. Un type qui malgré un palmarès pas dégueulasse, a déposé ses couilles sur la table en arrivant au Standard. Un tempérament râleur, bouillant, violent mais attachant. Tout ce que tu aimes !

-Ton club est subitement devenu le meilleur formateur du Royaume en sortant Witsel, Fellaini, Carcela, Mangala etc…

-En 2008-2009, à 2 minutes près tu sortais le grand Liverpool des phases préliminaires de Ligue des Champions. Tu te paluchais sur les Dante, Oneywu, Fellaini, Witsel, Defour, Mbokani, Jovanovic, De Camargo et même Wilfried Dalmat !

-Pour toi, Vedran Runje fut l’un des meilleurs gardiens d’Europe.

-Les fans du FC Liège, l’autre club de la ville militant depuis des années dans les divisions inférieures, te méprisent cordialement. Bande de jaloux !

-Gosse, après un but inscrit dans la cour de récréation, tu tentais de plonger en glissant la tête la première comme le faisait Aurelio Vidmar, ancien meilleur buteur du championnat. Résultat, tu déchirais ton pull, écorchais ton pantalon et déclenchais la colère de ta mère de retour à la maison.

-Tu as la nostalgie de l’époque où tu admirais les frères Mpenza à Sclessin. «  Tu vas voir dans quelques années, ils seront les meilleurs attaquants du monde…  » .

-Tu te rappelles avec émotion du retour d’Emile Mpenza en 2003, de retour de Schalke 04, une saison canon, sans blessures. Même depuis son exil au Neftchi Bakou, E-1000 reste une idole à Liège !


- Peu t’importais que la Belgique entière traite les frères Luciano et Dominique D’Onofrio (l’ex président et l’ex entraineur du club) de mafieux. Ton club gagnait, enfin…

-Le beau jeu, tu t’en tamponnes. Ton kif, c’est de mater 11 morts de faim, s’arracher comme des crevards sur la pelouse, prendre l’adversaire à la gorge de la première à la dernière minute, poussés par un public en transe. Tu acceptes de voir ton club perdre, tant que les joueurs ont mouillé le maillot. T'es bien obligé, de toute façon, hein...

-Tu éprouves une sympathie particulière pour l’Olympique de Marseille. Robert Louis-Dreyfus oblige.

-Tu as connu le Eric Deflandre post-OL. Triste…

-Tu regrettes que tant de joueurs de talents soient passés entre les mailles du filet en équipe de jeunes : Jonathan Legear, Logan Bailly, Kevin Mirallas, Sebastien Pocognoli, Nacer Chadli et même Simon Ponthière.

-Tu voues une relation d’amour-haine à Dieumerci Mbokani et Milan Jovanovic, les attaquants qui ont offert au club 2 titres consécutifs, une participation à la Ligue des Champions après 25 années de vaches maigres. Avant de rejoindre l’ennemi anderlechtois cette saison.

-Tu étais au stade lors du dernier match de poule de Ligue des Champions Standard-AZ. 0-1 dans les arrêts de jeu, Sinan Bolat, le gardien de but monte sur coup-franc et marque de la tête. Ton club se qualifie pour l’Europa League dans une ambiance délirante !

-Depuis cette saison, Roland Duchatelet, Jean-François De Sart et José Riga, des types propres, nets, polis, bien sous tous rapports président à la destinée de ton club. Tu es déphasé…

-L’idole immortelle de ton club, c’est Roger Claessens, centre-avant mythique des sixties dont la tronche christique et avinée incarne une fresque géante peinte sur les parois de l’enceinte de Sclessin. Roger-la-honte fut un alcoolique notoire, coureur de jupons, parieur invétéré et accessoirement, le meilleur joueur de l’histoire du club. Un emblème.

-Mémé Tchité a beau être le centre avant de l’équipe fanion, tu supportes difficilement ses horribles mèches blondes.

-Tu considères comme un épouvantable scandale que Sébastien Pocognoli ne soit pas l’arrière gauche attitré de l’équipe nationale.

-Tu te paluches en pensant à la future carrière internationale de Michy Batshuayi, la dernière perle en date, fraichement sortie de l’académie Robert Louis-Dreyfus.

- Les politiciens belges ont mis des centaines de jours avant de s'entendre pour former un gouvernement... Pourtant ils supportent tous le même club de foot : le Standard de Liège.

-Tchité, cette mèche blonde, sérieux….


Par Adrien de Marneffe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
À lire ensuite
Un poisson nommé Vargas