1. // SO FOOT sélectionne le12èmehomme Orange

Tu sais que tu préférais la Division 1 dans les années 90 quand…

L'OL version Justin Bridou, les nuques longues et les mèches décolorées, Mako, Hardy et Gilardi, la grande époque des ultras, la course à l'Intertoto, Grimonprez-Jooris, les maillots Tourtel… C'est certain : ton petit cœur bat plus fort quand il s'agit d'évoquer la décennie 90.

Modififié
28 81
... tu mangeais tes Chocapic le dimanche matin en enchaînant Auto Moto ( « victoire de Didier Auriol au rallye d'Argentine ! » ) avec Téléfoot.

... les chroniqueurs s'appelaient Marianne Mako et Vincent Hardy. Puis, plus tard, Sophie Thalmann. Rien que pour le portrait de Tony la mèche, merci Sophie.

... t'étais jaloux des gamins dans le public, les benjamins de l'école de foot de Bourg-la-Reine.

... tes parents n'ayant pas souscrit à Canal +, t'espérais secrètement que les techniciens de la chaîne oublient de crypter le match du dimanche soir au coup d'envoi.

... t'avais les yeux rouges le 28 mars 2008 en apprenant la mort de Thierry Gilardi. Une voix qui a bercé ton enfance.

... le samedi soir, t'aimais écouter le multiplex d'Europe 1 de RTL, ou le match de ton équipe favorite commenté en intégralité sur France Bleu. « But à Grimonprez-Jooris ! Pénalty au Parc Lescure !! »

... mais le mieux, c'était quand même d'aller au stade, à une époque où les ultras rivalisaient d'imagination au niveau des tifos et où les fumigènes et pots de fumée étaient autorisés.

... tu as connu l'élite à 18 clubs. Avec Cannes, Châteauroux et Sedan.

... tu souris en te rappelant des nuques longues de Di Rocco et Madar, des décolorations de Wiltord et des nuggets sur le crâne de l'Auxerrois Taribo West. Autrement plus audacieux que la crête réglementaire d'aujourd'hui.

... Franck Passi était joueur de foot et non traducteur pour Bielsa.

... beaucoup des entraîneurs d'aujourd'hui gambadaient également sur le pré à cette même époque : Christophe Galtier, Michel Der Zakarian, Laurent Blanc, Jocelyn Gourvennec, Philippe Montanier

... l'amour du maillot signifiait vraiment quelque chose. Souviens-toi Kastendeuch, Sikora, Wallemme et Coco Michel.

... tu te remémores ces maillots aux coupes improbables, avec des sponsors incroyables : Tourtel, Justin Bridou, Waïti, Rippoz, Ola, Shopi, Duc, Baguépi, Liptonic, Amiga, Elle & Vire…

... tes gardiens de but préférés étaient ceux qui portaient un pantalon : Lama, Vencel, Angelo Hugues… Quelle classe !

... tu te rappelles vaguement de l'affaire Jean-Marc Bosman et de l'arrêt qui en a découlé en 1995, sans que tu te rendes bien compte à l'époque des bouleversements que ça allait apporter.

... tu as rangé dans un carton au grenier les VHS Le foot en folie, Le foot perd la boule et Magic Waddle.

... tu achetais Onze Mondial en début de saison pour avoir le guide de la saison. T'as certainement été abonné aussi quand t'étais au collège.

... d'ailleurs à la récré, le monde se divisait en deux catégories : les footeux et les basketteurs, avec leurs classeurs de cartes NBA. T'étais un peu jaloux d'ailleurs, c'est vrai qu'elles étaient belles, ces cartes.

... t'as des réminiscences de noms de joueurs super rigolos qui te viennent en tête : Hampartzoumian, Tamazout, Sassus, Boudarène, Rabesandratana, Dangbeto, Calderaro, Rabarivony, Oumar Dieng, Rambo, Jambay, Suchoparek…

... ta référence en matière de bicyclette reste Amara Simba.

... tu as un immense respect pour Stéphane Guivarc'h. Ok, il a manqué sa Coupe du monde 1998, mais il a été deux fois de suite meilleur buteur de D1 avec deux clubs différents.

... tu as connu Suaudeau entraîneur. L'époque où le fameux « jeu à la nantaise  » signifiait quelque chose.

... t'avais accès à certains stades contre la somme astronomique de 2 francs. Debout, derrière les buts, à mater le match à travers un grillage.

... les joueurs qui marquaient pouvaient enlever leur maillot sans risquer de prendre un carton jaune.

... la lutte était acharnée en milieu de tableau pour récupérer les tickets pour la Coupe Intertoto et avoir l'immense honneur d'affronter le Rotor Volgograd, le Tirol Innsbruck ou le Polonia Varsovie.

... tu frissonnes encore d'un mélange d'effroi et de plaisir à l'évocation de Francis Llacer, Cyril Rool, Éric Di Meco et Franck Jurietti.

... le déplacement que ton équipe favorite craignait le plus ? Furiani pour y affronter le SC Bastia de Fred Antonetti. Des grands malades.

... tu as vu jouer Gueugnon et Martigues en D1. Vrai de vrai.

... t'as eu un Subbuteo un jour à Noël. Tes parents croyaient te faire plaisir, mais t'as jamais su comment y jouer.

... pour toi, la chenille n'est pas un animal, mais une célébration de but bien connue en Lorraine.

... t'as cru que le futur de l'équipe de France pouvait s'écrire avec des mecs comme Alain Goma, Cyril Pouget, Laurent Leroy, Patrick Blondeau et Mickaël Madar, l'homme à la gourmette.

... tu vivais les exploits européens des équipes françaises gratuitement à la télé. Les titres de Marseille en 93 et du PSG en 96, bien sûr, mais aussi la demi-finale magique de Bordeaux face à Milan en 96 ou les épopées du FC Nantes et de l'AJ Auxerre. Le but fou de Laslandes contre Dortmund aurait tellement dû être validé…

... tu as la nostalgie aiguë. Un mal courant chez les amoureux du football. Bien vite, il sera déjà temps d'écrire un Tu sais que tu préférais la Ligue 1 dans les années 2000 quand…

... par contre, tu n'avais pas l'appli L1 Orange qui t'aurait permis de suivre tous les matchs en direct, d'avoir accès aux analyses des meilleurs observateurs, aux statistiques des joueurs. Et tout ça en 4G. Oui, parce qu'à l'époque de la D1, bah t'avais une connexion en 56k. - Par Régis Delanoë/Photo: Icon Sport.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Tous ça pour une pub à la fin...
cavibomba Niveau : DHR
Parler de la D1 et finir avec une publicité quelle déception.
Arretez de faire les rageux. c'est le principe de l'article qui existe depuis un bon bout de temps sur SoFoot (soit a une epoque pre-brevet pour vous).
Et les references restent vachement plaisantes
toujourspareil Niveau : DHR
Faut arreter un peu de faire les vierges effarouchées avec la pub. Il y en a partout, tout le temps. On ne lirait pas d'articles à l'oeil sur So Foot sans elle...

Sinon pour l'article en question, merci.
La D1 putain... Le multiplex sur Europe 1 le samedi soir, Onze mondial, les sponsors improbables...
anteouane Niveau : DHR
Eh mais le gars qu'a écrit l'article a exactement le même âge que moi ou bien???? (Pour info, j'ai 26ans). Tellement vrai toutes ces réminiscences!
Par contre, ya une cohérence de la 4 à la 5 : tu ne peux avoir été bercé par la voix de T. Gilardi sans avoir été abonné à Canal+..
Je préférais la D1 des années 90 (2eme moitié des années 90 et début des années 2000 pour être précis) pour téléfoot avec thierry roland, onze mondial et son guide, le fait que l'AJA, le FC Nantes et le RC Lens étaient des clubs piliers du championnats, le PSG et l'ASM c'étaient encore nos clubs à nous et pas les jouets ou marques de milliardaires, parce qu'à l'époque le championnat étaient déjà en déclin mais qu'on avait encore de bonnes équipes qui pouvaient nous faire frissonner grâce à un exploit contre un cador européen.

15 ans plus tard on ramène un bon 0-0 d'azerbaidjan...
* NB: même si c'est vrai qu'il ne faut pas oublier que l'ASM se dirigeait tout droit en national avant l'arrivée de Rybolovlev
Putain*, cette vidéo de Tony et Sophie !
DouzièmeHomme Niveau : District
Jean-Luc Bosman... Encore un coup du stagiaire ?
Le match magique de bordeaux contre le milan en 96 n'est pas la demi finale mais le quart de finale. Que de nostaligie dans cet article, un football que la ligue 1 d'orange n'a pas connu en somme.
Vous avez oublié de parler des barrages D1 / D2. C'était classe !
Bayer Leverkusec Niveau : DHR
Message posté par DouzièmeHomme
Jean-Luc Bosman... Encore un coup du stagiaire ?


C'est le Bosman qui commentait l'entrée des joueurs de Fifa98...
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Pour une fois qu'un article "Sofoot 12ème Homme Orange" ne pue pas la réclame à plein nez, c'est pas mal!

Et la pub sur Sofoot, c'est comme les maillots du Barça avec des sponsors, il va falloir s'y faire...
Régis Delanoë Niveau : DHR
DouzièmeHomme > Oups, coquille corrigée.

Monsieur_K > Rah oui les barrages, 'gnifique :) Il reste encore plein de références à la D1 des nineties, ma liste n'est pas exhaustive évidemment. Hésitez pas à vous lâcher dans les com' sur le sujet, c'est fait pour ça !
cerveau-gauche Niveau : Loisir
Le Subbuteo putain !!! J'avais saoulé ma mère qu'elle m'en achète un que j'avais vu dans une brocante. J'y ai joué 2 fois (avec mes règles à moi) et ça a finit en haut d'une armoire.

Merci Sofoot, je crois pas être le seul à avoir reçu le classeur Panini de D1 1997 à la station TOTAL.
Le coup d'Auto moto avec Didier Auriol m'a achevé d'entrée : tellement ça!!

putain, les gars, dire que Telefoot était une référence pour nous à l'époque!!!

j'aurai aimé un peu plus de passages sur les directs version C+ : cette époque où Doucet venait faire un debrief à la fin avec la note mais surtout le TITRE du match (et je vous raconte pas comment ca rivalisait d'inventivité...).

Ou encore le ptit jingle dégueulasse de LNFP qui avait osé samplé du Supertramp, tout en créant dans nos esprits un putain de traumatisme dès qu'on essayait de réécouter la chanson (Bloody Well right si mes souvenirs sont bons, excellente au passage).
Ce qui me manque :

- Tous les matches le samedi soir à la même heure.

- Ali Benarbia avec le maillot de Martigues

- Attendre l'été pour savoir quel grand joueur étranger allait acheter l'OM (Stojkovic, Dobrovolsky, Trevor Steven) ou les Girondins (Jesper Olsen, Clive Owen)

- Les clubs français qui jouaient vraiment la C3 (RC Lens, Bordeaux, AJA)

- Les dernières pages de FF, en couleurs (et les 1ères aussi)

- La fierté de voir le meilleur joueur français de l'année (Ginola) signer à Newcastle.

- Quand "Onze" et "Mondial" ont fusionné, la maquette de "Onze" et les fiches de "Mondial" : Amour.

- Le 32ème de coupe de France entre clubs de L1 le samedi après midi sur TF1

- Bordeaux-Milan 1996 en crypté. Mais un crypté qui était regardable, malgré tout. Encore plus orgasmique que les 1ers samedis du mois.

- L'OL était un club de baltringues

- Le Racing Paris 1, et Pascal Olmeta.

- Franck Leboeuf avec des cheveux. Longs.
Ah oui mes premiers souvenirs, la lutte Lens/Metz pour le titre, le sacre de Bordeaux sur le fil ou encore le maillot ericsson de l'om. Les places pour une bouchée de pain dans des endroits improbables du stade effectivement. L'emerveillement des premiers matchs avec le daron putain! Avec les chaussettes de foot pour pas avoir froid et le sandwich tout mou qu'on a préparé avant :)
Les maillots de foot avec les cols! Les joueurs qui n'étaient pas millionaires etc..
Et puis des noms qui sentent bon la d1 comme Dominique Arribagé, David Sommeil, Sylvain Kastendeuch, Anto Drobgnak, Jimmy Algerino, Titi Camara etc etc ahlala
C'était aussi l'époque où les équipes avaient leur numéro 10. D'ailleurs sofoot avait fait un papier sur Stephane Carnot, Yann Lachuer et un autre 10 que je me rappelle plus. C'etaient des bons joueurs ces mecs-là.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
28 81