En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // SO FOOT sélectionne le12èmehomme Orange

Tu sais que tu préférais la Division 1 dans les années 90 quand…

L'OL version Justin Bridou, les nuques longues et les mèches décolorées, Mako, Hardy et Gilardi, la grande époque des ultras, la course à l'Intertoto, Grimonprez-Jooris, les maillots Tourtel… C'est certain : ton petit cœur bat plus fort quand il s'agit d'évoquer la décennie 90.

Modififié
... tu mangeais tes Chocapic le dimanche matin en enchaînant Auto Moto ( « victoire de Didier Auriol au rallye d'Argentine ! » ) avec Téléfoot.

... les chroniqueurs s'appelaient Marianne Mako et Vincent Hardy. Puis, plus tard, Sophie Thalmann. Rien que pour le portrait de Tony la mèche, merci Sophie.

... t'étais jaloux des gamins dans le public, les benjamins de l'école de foot de Bourg-la-Reine.

... tes parents n'ayant pas souscrit à Canal +, t'espérais secrètement que les techniciens de la chaîne oublient de crypter le match du dimanche soir au coup d'envoi.

... t'avais les yeux rouges le 28 mars 2008 en apprenant la mort de Thierry Gilardi. Une voix qui a bercé ton enfance.

... le samedi soir, t'aimais écouter le multiplex d'Europe 1 de RTL, ou le match de ton équipe favorite commenté en intégralité sur France Bleu. « But à Grimonprez-Jooris ! Pénalty au Parc Lescure !! »

... mais le mieux, c'était quand même d'aller au stade, à une époque où les ultras rivalisaient d'imagination au niveau des tifos et où les fumigènes et pots de fumée étaient autorisés.

... tu as connu l'élite à 18 clubs. Avec Cannes, Châteauroux et Sedan.

... tu souris en te rappelant des nuques longues de Di Rocco et Madar, des décolorations de Wiltord et des nuggets sur le crâne de l'Auxerrois Taribo West. Autrement plus audacieux que la crête réglementaire d'aujourd'hui.

... Franck Passi était joueur de foot et non traducteur pour Bielsa.

... beaucoup des entraîneurs d'aujourd'hui gambadaient également sur le pré à cette même époque : Christophe Galtier, Michel Der Zakarian, Laurent Blanc, Jocelyn Gourvennec, Philippe Montanier

... l'amour du maillot signifiait vraiment quelque chose. Souviens-toi Kastendeuch, Sikora, Wallemme et Coco Michel.

... tu te remémores ces maillots aux coupes improbables, avec des sponsors incroyables : Tourtel, Justin Bridou, Waïti, Rippoz, Ola, Shopi, Duc, Baguépi, Liptonic, Amiga, Elle & Vire…

... tes gardiens de but préférés étaient ceux qui portaient un pantalon : Lama, Vencel, Angelo Hugues… Quelle classe !

... tu te rappelles vaguement de l'affaire Jean-Marc Bosman et de l'arrêt qui en a découlé en 1995, sans que tu te rendes bien compte à l'époque des bouleversements que ça allait apporter.

... tu as rangé dans un carton au grenier les VHS Le foot en folie, Le foot perd la boule et Magic Waddle.

... tu achetais Onze Mondial en début de saison pour avoir le guide de la saison. T'as certainement été abonné aussi quand t'étais au collège.

... d'ailleurs à la récré, le monde se divisait en deux catégories : les footeux et les basketteurs, avec leurs classeurs de cartes NBA. T'étais un peu jaloux d'ailleurs, c'est vrai qu'elles étaient belles, ces cartes.

... t'as des réminiscences de noms de joueurs super rigolos qui te viennent en tête : Hampartzoumian, Tamazout, Sassus, Boudarène, Rabesandratana, Dangbeto, Calderaro, Rabarivony, Oumar Dieng, Rambo, Jambay, Suchoparek…

... ta référence en matière de bicyclette reste Amara Simba.

... tu as un immense respect pour Stéphane Guivarc'h. Ok, il a manqué sa Coupe du monde 1998, mais il a été deux fois de suite meilleur buteur de D1 avec deux clubs différents.

... tu as connu Suaudeau entraîneur. L'époque où le fameux « jeu à la nantaise  » signifiait quelque chose.

... t'avais accès à certains stades contre la somme astronomique de 2 francs. Debout, derrière les buts, à mater le match à travers un grillage.


... les joueurs qui marquaient pouvaient enlever leur maillot sans risquer de prendre un carton jaune.

... la lutte était acharnée en milieu de tableau pour récupérer les tickets pour la Coupe Intertoto et avoir l'immense honneur d'affronter le Rotor Volgograd, le Tirol Innsbruck ou le Polonia Varsovie.

... tu frissonnes encore d'un mélange d'effroi et de plaisir à l'évocation de Francis Llacer, Cyril Rool, Éric Di Meco et Franck Jurietti.

... le déplacement que ton équipe favorite craignait le plus ? Furiani pour y affronter le SC Bastia de Fred Antonetti. Des grands malades.

... tu as vu jouer Gueugnon et Martigues en D1. Vrai de vrai.

... t'as eu un Subbuteo un jour à Noël. Tes parents croyaient te faire plaisir, mais t'as jamais su comment y jouer.

... pour toi, la chenille n'est pas un animal, mais une célébration de but bien connue en Lorraine.

... t'as cru que le futur de l'équipe de France pouvait s'écrire avec des mecs comme Alain Goma, Cyril Pouget, Laurent Leroy, Patrick Blondeau et Mickaël Madar, l'homme à la gourmette.

... tu vivais les exploits européens des équipes françaises gratuitement à la télé. Les titres de Marseille en 93 et du PSG en 96, bien sûr, mais aussi la demi-finale magique de Bordeaux face à Milan en 96 ou les épopées du FC Nantes et de l'AJ Auxerre. Le but fou de Laslandes contre Dortmund aurait tellement dû être validé…

... tu as la nostalgie aiguë. Un mal courant chez les amoureux du football. Bien vite, il sera déjà temps d'écrire un Tu sais que tu préférais la Ligue 1 dans les années 2000 quand…

... par contre, tu n'avais pas l'appli L1 Orange qui t'aurait permis de suivre tous les matchs en direct, d'avoir accès aux analyses des meilleurs observateurs, aux statistiques des joueurs. Et tout ça en 4G. Oui, parce qu'à l'époque de la D1, bah t'avais une connexion en 56k. - Par Régis Delanoë/Photo: Icon Sport.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 156
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom