Tu sais que tu n’as pas envie d'entrer sur la pelouse quand…

Le football ne fait pas toujours de cadeau. Ses supporters encore moins. D’ailleurs, parfois, tu n’as pas forcément envie de tâter la pelouse. Et oui, tu as peur. Pour plusieurs raisons. Que tu sois professionnel ou amateur, il y a clairement des fois où quand tu es sur le banc, tu aimerais y rester. Et elles sont nombreuses, en plus…

Modififié
0 30
… quand tu reviens jouer sur la pelouse du club au sein duquel tu as évolué plusieurs années. Tu sais, celui que tu avais juré de ne jamais quitter, quoi qu’il arrive…

… et même si t’es sur le banc depuis le début, les supporters pensent déjà à toi. Enfin à ta mère, surtout !

… tu espères qu’au moment de ton entrée, elle ne regardera pas la télé, d’ailleurs.

… quand c’est la 93e minute et que ton entraîneur te dit « Allez, joue comme tu sais le faire ! »

… quand juste avant le match, dans le tunnel, t’as traité d’ « enculé » le défenseur central de l’équipe adverse qui fait 1m95. Soit 20 cm de plus que toi !

… et toi, comme un con, tu vas pas tarder à entrer en tant qu’avant-centre.



… quand t’as vraiment envie d’aller chier…

… quand tu entres à la 85e, alors que ton équipe est menée 4-0. « Fais-toi plaisir » qu’il te dit ton coach.

… quand t’as vu tes potes se faire humilier toute la première période !

… et te connaissant, tu sais très bien que tu vas prendre au moins un petit pont. L’humiliation suprême.

… quand tu joues en plein milieu d’un quartier et que tu remplaces un mec qui vient de se prendre une pile dans la gueule.

… quand t’es abrité au chaud sous une couette, pépère, et qu’il neige sur le terrain. Qu’il neige beaucoup, même !



… quand ça se chauffe depuis le début du match sur le terrain, et que la baston est là, toute proche.

… et dans ce quartier, il n’y pas de stadiers, ni de pompiers, et encore moins de policiers pour séparer.

… quand tu joues dans un vieux bled, au fin fond du Cantal, et que tu es le seul Noir sur le terrain. Dans le village aussi, d’ailleurs !

… quand tu t’apprêtes à passer le niveau 89 de Candy Crush sur lequel tu bloques depuis 4 semaines. Les priorités, bordel !

… quand t’as appris que toutes les mères de tes potes sur le terrain étaient des péripatéticiennes. Enfin, d’après la trentaine de mecs chauds sur le bord de la pelouse.

… quand t’as pris une grosse charge la veille et que tu te demandes si tu ne vas pas faire une rupture d’anévrisme sur le terrain. Ou une crise cardiaque. Ou un AVC. Enfin, t’as peur de mourir, quoi !



… quand l’ex de ta meuf joue dans l’équipe d’en face !

… le poing américain dans sa chaussette est d’ailleurs très mal dissimulé.

… quand il y a plusieurs blessés dans ton équipe et que ton entraîneur te dit : « Bon, ben, il n’y a plus que toi. Fonce et joue simple, hein ! » Elle est là, la mise en confiance.

… quand tu as déjà vu trois de tes potes se faire défoncer par le mec qui est censé te charger.

… d’ailleurs, celui que tu remplaces vient de sortir du terrain à l’instant. Enfin, il a été projeté au-dessus de la barrière, plus exactement.

… quand t’as oublié tes chaussures à la maison, et que ton coach t’as gentiment prêté ses kipsta. Taille 48, bien sûr.

… quand t’es en train de fumer ta clope. Ou ton joint.

… quand tu n’étais pas au courant que l’équipe d’en face était composée de personnes apparemment très énervées. Les racailles des rectangles verts.

… quand ta meuf est venue te voir avec des copines à elle. Eh ouais, tu ne supportes pas la pression.

… quand t’as oublié tes protège-tibias, alors que les mecs d’en face, eux, n’ont pas oublié leurs vissés.



… quand tu t’es endormi sur le banc, tout simplement.

… quand tu t’apprêtes à manger ton grec-frites, sauce samouraï, supplément fromage, sans oignons. Bah ouais, depuis le temps que tu joues pas, t’as la dalle, forcément.

… quand tes pieds sont gelés par le froid. Déjà que tu ne vois pas comment tu pourrais marcher, alors encore moins jouer au foot.

… quand l’autre remplaçant qui est sur le banc avec toi est un sacré déconneur. Sa blague sur la mère de Toto est vraiment folle, d’ailleurs.

… quand, le soir même, t’as une grosse soirée. Ce serait con de se blesser maintenant, hein. Le foot c’est bien rigolo, mais ta vraie passion, c’est la drague alcoolisée.

… quand tu sais que les douches des vestiaires ne marchent pas en ce moment. On ne joue pas tous à San Siro, malheureusement !

… quand tu n’acceptes pas ton statut de remplaçant ! Tu n’es pas un joker de luxe, un point c’est tout. Carlos Tévez est d’accord avec toi, d’ailleurs.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il y avait un potentiel de malade sur ce thème.... dommage deux trois fintes sont pas mauvaises mais au final c'est du gaspillage tu aurais mieux fait d'offrir l'idée de ton article a quelqu'un qui aurait pu mieux l'exploiter....
+1 quand même pour la photo du Barça! Enke (paix à son son âme), Reiziger, Gerard, Christanval et Patrik Andersson! Collector!
Frappe2mule Niveau : Loisir
...quand tu as une chiasse pas possible à cause du William Peel de la veille. Tu sais pertinemment qu'une frappe non contrôlée peu avoir raison de ton short, blanc qui plus est.
Je ne savais pas que Rio Mavuba avait joué au Barca .
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
- Quand le meilleur joueur de l'équipe vient de se blesser et que c'est toi qui es sensé le remplacer
- Quand tu penses à ta prestation de la semaine passée
- Quand après un but encaissé, le coach se tourne vers toi l'air de dire que tu dois rentrer, et puis dès que tu t'apprêtes à te lever, se retourne l'air de dire que finalement c'est peut-être pas une bonne idée mais sais qu'il devra quand même te faire jouer
-...Quand justement celui-ci, sachant qu'il doit te faire jouer, réfléchit pendant une demi-heure à quel poste tu pourrait jouer. Oui, oui tu n'as pas de poste pré-défini.
- Quand on t'a sélectionné juste pour le nombre
- Quand, espérant ne pas rentrer, tu te simules un mal de ventre à toi même et que finalement tu fini par vraiment l'avoir
-...Mais que ton coach s'en fout complètement et te fait rentrer, bah ouais, le mal de pied la semaine d'avant, la migraine la semaine d'avant avant ou encore les règles la semaine d'avant avant avant... il commence tout doucement à comprendre que tu te fous de lui, et ça c'est pas bon pour toi
- Quand ton père est enfin venu te voir après deux ans de désespoir et que tu préfères encore ne pas jouer et lui dire que c'était dû à ton excuse bidon (voir point ci-dessus), que de jouer 85 secondes (un record cette saison, pour toi) et de le voir mentir en disant que c'est pas grave alors que tu sais très bien qu'il n'ose plus mettre les pieds à la buvette avec les autres parents à cause de toi!

(Tout ça, c'est du vécu ^^)
... A l'école quand l'équipe d'en face a deux classes minimum de plus, et que ton pote le plus technique dit " Je sais bien que physiquement on est baisés, alors on joue vite ! ", facile à dire ..
Message posté par momobarca
+1 quand même pour la photo du Barça! Enke (paix à son son âme), Reiziger, Gerard, Christanval et Patrik Andersson! Collector!


Bien vu, j'ai bloqué trop longtemps sur Andersson, jusqu'à te lire ! Un banc collector, surtout quand on pense à l'actuel au Barça...
Message posté par sonka
Il y avait un potentiel de malade sur ce thème.... dommage deux trois fintes sont pas mauvaises mais au final c'est du gaspillage tu aurais mieux fait d'offrir l'idée de ton article a quelqu'un qui aurait pu mieux l'exploiter....


Merci grand professeur
On sent clairement le mec qui a eu un gros souci avec "des voyous de cités" quand même! le nombre de fois où il veut pas jouer parce qu'il a peur de se faire taper... et puis pour pas être trop stigmatisant (et essayer de cacher qu'en fait c'est JospehMarx qui écrit l'article) il en met une petite sur le noir au fond du Cantal

Bref clairement pas pour ces raisons que j'ai pas envie de jouer et puis c'est censé être drôle là on a l'impression qu'il nous fait le pv de sa séance chez le psy
En fait, celui qui écrit l'article a des nuts de castor.

15 phrases pour exprimer qu'il se fait dessus parce qu'il a peur des adversaires ...
Message posté par GB9


Bien vu, j'ai bloqué trop longtemps sur Andersson, jusqu'à te lire ! Un banc collector, surtout quand on pense à l'actuel au Barça...


C'est pas Gabri plutôt que Patrick Andersson ???
Robin Huc Niveau : DHR
Ouais y a pas de vécu ce qui fait que ça n'est pas très drôle. Bizarre aussi le côté pro ou amateur de district mélangé...
Note : 1
S'il y a bien un truc que j'ai appris en boxe, c'est que tout le monde a peur. Alors les gros bras d'internet..
Message posté par hmiller
S'il y a bien un truc que j'ai appris en boxe, c'est que tout le monde a peur. Alors les gros bras d'internet..


Toi tu mérites de faire Koh-Lanta et de sortir cette phrase crois moi elle passera en boucle au début de chaque épisode... Waw quel homme, quel charisme, tu es impressionnant...
Swan tu peux nous faire un remake steuplé ?
Il me semble que c'est Gabri entre Reiziger et Christianval
Message posté par momobarca
+1 quand même pour la photo du Barça! Enke (paix à son son âme), Reiziger, Gerard, Christanval et Patrik Andersson! Collector!
moi j'ai pas envie de rentrer sur la pelouse quand je vois ca

http://www.youtube.com/watch?v=aSqBznl6DAY

ps: n'hésitez pas à cliquer sur la vidéo , c'est tres tres drole
Message posté par Antho'08
Je ne savais pas que Rio Mavuba avait joué au Barca .


Je savais pas non plus pour Rodelin !
BaB_KiLLeR2 Niveau : DHR
Message posté par Je_Vous_Aime

- Quand après un but encaissé, le coach se tourne vers toi l'air de dire que tu dois rentrer, et puis dès que tu t'apprêtes à te lever, se retourne l'air de dire que finalement c'est peut-être pas une bonne idée mais sais qu'il devra quand même te faire jouer
-...Quand justement celui-ci, sachant qu'il doit te faire jouer, réfléchit pendant une demi-heure à quel poste tu pourrait jouer. Oui, oui tu n'as pas de poste pré-défini.


C'est le syndrome du mec polyvalent ca ! Enfin, moi je l'appel Pourrivalent. Celui qui n'a aucune qualité mais qui te sors des prestations de niveau égale quel que soit le poste où il joue. Proche du néant !
Note : 1
- quand il pleut comme vache qui pisse
- quand le terrain est tellement gelé que tes crampons s'enfoncent même plus
- quand t'es attaquant droitier et que tu remplaces l'arrière gauche blessé car il n'y a plus que toi de potable
- quand tu as oublié tes crampons et qu'on te prête un 42, toi qui chausse du 44

Quand t'as envie de chier reste quand même le pire et si t'as une bonne gastro c'est le summum!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 30