En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Jeux Video

Tu sais que tu joues trop à Hattrick quand...

Le foot virtuel ne se résume pas qu'à FIFA, PES et Football Manager. Il y a aussi Hattrick, un jeu gratos de management footballistique, qui compte toujours environ 500 000 joueurs actifs. Un monde étrange et fascinant dans lequel le foot est réduit à l'état de statistiques appelées PIC, TSI et SE. Un jeu dans lequel on peut sombrer corps et âme. Bref, tu sais que tu joues trop à Hattrick quand...

Modififié
- Tu penses que le 253 est un schéma tactique viable.

- Tu te souviens avec amour de tes premiers joueurs aux noms improbables, Théodule Tonneau, Yvon Boiteux et Nestor Pion.

- Tu connais la ville de Barentin même si t'es incapable de la situer sur une carte.

- Tu ne dors pas en rentrant de soirée un vendredi soir avant d'avoir sorti un joueur de ton centre de formation.

- Et comme t'as pas de smartphone, tu ne sors pas avant 23h un samedi soir. Pas avant la fin de ton match de championnat.

- Tu sais que tu n'oublieras jamais ton exploit en Coupe de France, quand ton équipe de 7e division en a sorti une de 4e.

- Tu connais des verbes tels que « motser » ou « picser » .

- Tu tiens un fichier Excel pour suivre la courbe de progression du TSI de tes joueurs.

- Tu sais ce qu'est un TSI.

- Tu te demandes si le TSI de Messi est plus élevé que celui de Cristiano Ronaldo.

- Tu as posé une enchère sur un joueur à 72h du terme. Et tu n'as pensé qu'à ça pendant les trois jours suivants.

- Des fois, tu n'arrives pas à dormir. Du coup, tu ressasses mentalement toutes les étapes de ta stratégie sportive pour les cinq prochaines saisons.

- Tu as harcelé un joueur d'Andorre pour qu'il accepte de jouer un match amical contre toi. Parce que t'es « chasseur de drapeaux » .

- Tu ne peux pas te résoudre à virer l'un de tes joueurs historiques, quand bien même il a 42 ans, 9 semaines de blessure et « catastrophique » dans toutes ses caractéristiques.

- Tu as déjà acheté un joueur bidon mais « divin » dans l'art du coup franc. Sur un malentendu, ça peut marquer.

- Tu emploies l'adjectif « inadéquat » dans la vie de tous les jours.

- Tu n'oublieras jamais cette défaite 2-3 dans les arrêts de jeu sur terrain boueux. À cause d'un « Special Event de merde  » .

- T'as déjà mis ton réveil à 3h29 du matin, parce qu'il y a un petit Vénézuélien de 17 ans avec « double hono constru et passe  » à acheter à 3h39.

- Tu as déjà été plus déprimé par la défaite de ton équipe à Hattrick que par celle que tu supportes en vrai.

- Tu as déjà foutu en l'air une semaine d'entraînement parce que tu avais 11 entraîneurs adjoints au lieu de 10 dans ton staff.

- Tu as vu quelqu'un gagner un match en tentant un schéma en « 703 contre-attaques  » .

- Tu as voulu faire pareil du coup. Tu t'es pris une rouste et tu as flingué ton entraînement.

- Un vendredi soir, tu as vu un joueur « divin » pas cher. Forcément, tu t'es rué dessus, pensant faire l'affaire du siècle. Ce n'est qu'après que tu as vu son salaire et que tu as pleuré des larmes de sang.

- Tu penses que Falcao pourrait jouer la Coupe du monde si Monaco engageait 10 médecins.

- Tu as perdu un match à cause d'une confiance en soi « exagérée » .

- Tu as déjà dénoncé un cas de triche avéré. Et t'en as été presque fier.

- T'as déjà raconté un match à un pote comme si t'avais été au bord du terrain pour de vrai.

- En entendant un nom rigolo à la télé, tu t'es déjà dit «  on dirait un nom de joueur Hattrick  » .

- Tu as déjà été triste de constater qu'un de tes anciens joueurs évolue maintenant dans une équipe de chie.

- Ou pire, de futur bot.

- Tu t'es déjà imaginé en train de préparer les Hattrick Masters avant de replonger dans la compo de ton équipe de Division VIII.

- Tous les ans, tu te dis : « D'ici 3 ans, je vise la montée.  »

- Tu trouves que Football Manager, c'est trop facile.

- Tu t'es pointé à un déjeuner à la bourre à cause d'une enchère à suivre, mais t'as pas osé révéler la vraie raison de ton retard.

- À la question «  à quoi tu joues ?  » au bureau, t'as préféré répondre « oh rien, un petit jeu  » . Parce que c'est trop compliqué à expliquer en deux minutes.

- Tu te fous de la gueule des gens qui ont toujours une page Facebook ouverte sur leur ordinateur. Alors que toi, hein...

- Tu as réussi à convaincre plusieurs potes de se mettre au jeu. Et tu te fous de leur gueule quand ils font des erreurs de débutants.


- Tu as perdu un match amical contre un pote un mercredi après-midi. Parce que ce connard a foutu son équipe A.

- Et t'as beau lui dire : « J'ai mis ma B  » , il continue de fanfaronner.

- Tu es désœuvré et penses que la vie n'a plus de sens pendant les deux ou trois semaines d'intersaison.

- Et c'est comme si tu revivais quand tu joues un adversaire en bois au premier tour de la Coupe.

- Tu as connu la partie miraculeuse, le match que tu as gagné en blessant le gardien adverse et parce que son remplaçant était une chèvre. Le genre de match que tu raconterais à tes enfants si jamais t'avais le temps d'en faire.

- Tu connais des gens qui jouent à Hattrick depuis des années sans y consacrer plus d'une demi-heure par semaine. Les cons.

- Tu as pensé arrêter de jouer quand il y a eu une mise à jour insignifiante qui a, selon toi, « pété le jeu  » .

- Tu as connu l'époque où tu te maintenais en Division VII juste avec trois milieux « honorables » et expérimentés.

- Tu as croisé des mecs qui s'en foutent de terminer premier ou dernier de leur poule. Ils veulent juste former des joueurs !

- Tu oublies qu'en vrai, il est tout à fait possible d'entraîner des défenseurs et des attaquants en même temps.

- Tu as déjà sautillé de joie un samedi matin, en sortant un 17 ans honorable de ton centre de formation.

- Tu t'es fait un pote au Pérou et un autre au Bénin.

- Tu te rappelles qu'au début, tu pensais que le jeu était réaliste. Ton 451 à la Guardiola avait pris le bouillon contre un vieux 343 sans aucun joueur de couloir.

- T'as connu le krach boursier de 2005. Et celui de 2006. Sans parler de celui de 2007. En fait, t'as l'impression qu'il y a un jeudi noir toutes les semaines avec ce jeu.

- Tu t'es déjà dit que t'allais «  switcher ton entraînement sur passe » pour la fin de saison. Mais t'as jamais eu le cran en fin de compte.

- Tu connais les bienfaits du « 550 - pressing » en match amical mode coupe pour l'entraînement de tes défenseurs.


Article rédigé en partenariat avec le magazine JV, le meilleur de la culture jeu vidéo. Retrouvez JV sur Facebook


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17