1. // Canicule en France
  2. //

Tu sais que tu joues au foot en plein cagnard quand…

Une canicule s'abat ces jours-ci sur la France. 38 degrés par ci, 40 par là... Un temps pas franchement propice à jouer au foot. Et pourtant, même en plein cagnard, difficile de résister à l'envie d'aller taquiner la boule.

Modififié
0 67
... tu as ramené ta bouteille d'eau que tu as bien pris le soin de mettre au congélo avant pour qu'elle reste fraîche le plus longtemps possible.

... elle sera quand même chaude au bout de 20 minutes.

... le match dure moins longtemps, forcément.

... tu as déjà essayé de te mettre à l'ombre des poteaux des cages. Bah, ça ne marche pas, hein.

... tu as forcément été confronté au dilemme : se mettre torse nu et risquer le coup de soleil, ou bien garder son T-shirt et avoir beaucoup, beaucoup trop chaud.

... tu as forcément été confronté à l'autre dilemme : celui de la casquette. D'accord, elle protège du soleil, mais sous la casquette, ça bouillonne.

... « Les gars, il est où le robinet ? »

... il fait tellement chaud que tu évites même de faire le jeu où il faut courir pour aller toucher la barre et ne pas commencer au goal. On décide ça à la courte paille.

... tu as le visage tout rouge au bout de trois minutes.

... tu as aussi le boxer trempé au bout de trois minutes. Et qui dit boxer trempé, dit boxer qui remonte. Une sensation très, très désagréable.

... tu connais la sensation de l'horrible mal de tête d'après-foot en plein soleil. Causé par le duo chaleur + luminosité. Nurofen Flash 400 pour toi.

... tu te passes la tête sous l'eau, tu t'en mets sur la nuque, sur le torse, partout. Ça fait du bien, mais au bout de deux minutes, l'effet est déjà terminé.

... la seule technique un peu plus efficace étant de passer son maillot entier sous l'eau froide et de l'enfiler. Plaisir.

... tu bois tellement que tu as le ventre trop gonflé pour courir.

... tu proposes une pause « juste pour aller boire un coup » . Sauf qu'elle s'éternise, un mec se barre, et le match ne reprend jamais.

... il n'y a jamais eu autant de campeurs devant les cages. Revenir en défense sous un tel cagnard ? Tu parles.

... tu as déjà été au contact avec un type qui joue torse nu. L'une des pires sensations au monde.

... tu as forcément déjà eu un pote qui a fait un petit malaise. Premier réflexe : « Donnez lui de la flotte et du sucre ! »

... le début de match est toujours une grosse négociation pour savoir « quelle équipe aura le soleil dans la gueule » .

... bizarrement, c'est la seule fois de l'année où certains potes proposent qu'il y ait des remplaçants.

... c'est aussi la seule fois de l'année où ceux qui doivent constituer « l'équipe des torses nus » ne sont pas saoulés d'enlever leur maillot.

... en revanche, dans l'équipe des torses nus, il y aura forcément un con qui va faire une allergie au gazon.

... tous tes mauvais contrôles sont dus au soleil. Tes frappes non cadrées aussi d'ailleurs. Et puis quand tu t'es pris un petit pont aussi, tiens.

... l'herbe verte devient marron et sèche. Mieux vaut éviter de tomber.

... la douche d'après-match est peut-être l'une des meilleures choses que l'humanité ait inventée.

... impossible d'enfiler les gants.

... en revanche, le moment où tu remontes dans ta voiture, qui est elle aussi restée pendant deux heures en plein cagnard, est peut-être l'une des pires choses que l'humanité ait inventée. Le contact du cuir chaud avec la peau collante… L'enfer.

... tu évites les appels en profondeur et les déboulés sur l'aile. Du jeu dans les pieds, hein, c'est mieux.

... les chasubles sentent encore plus mauvais que d'habitude.

... tu ne pensais pas que ton cuir chevelu puisse être un jour aussi chaud.

... dans le vestiaire, il y a clairement un moment avant et un moment après que tout le monde a enlevé ses crampons.

... c'est le seul moment où tu vis la sensation affreuse de la sueur chaude dans les yeux, qui te fait voir flou.

... le match est terminé, tu rentres aux vestiaires. Et là, au moment de remettre ton pantalon, tu te dis : « Et si je gardais mon short de foot ?  » Et tant pis s'il y a un verre en terrasse prévu avec les potes dans la foulée.

... tu chéris le moindre petit coup de vent.

... tu acceptes mieux la défaite que d'habitude. Car être allé au bout du match, c'est déjà une victoire.

... et si tu es dans les tribunes, tu espères vivre ça :

Youtube


Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nononoway Niveau : CFA
T'envoies volontairement la balle en orbite, pour gentiment aller la chercher à l'ombre, en marchant.
footrockeur Niveau : Loisir
Tu as habité au Mali, au Kenya et en Thaïlande

Environ 30°C pour le premier et le dernier pendant la majeure partie de l'année

"Que" 25° pour celui du milieu

L'avantage c'est que jouer au foot en France l'été te fait plus peur après ça !
Thibdakar Niveau : DHR
A dakar, c'est toute l'année comme ça, et on se plaint pas...enfin si en fait on se plaint...moi je joues gardien ca pose un problème?
Throat-Tackle Niveau : District
Haha que du vrai!

"Il fait tellement chaud que tu préfères jouer sur le stabile que sur le synthétique"
footrockeur Niveau : Loisir
Message posté par Thibdakar
A dakar, c'est toute l'année comme ça, et on se plaint pas...enfin si en fait on se plaint...moi je joues gardien ca pose un problème?


Dakar est encore pire que le Mali

Courage ..
"- Tu as le boxer trempé au bout de trois minutes. Et qui dit boxer trempé, dit boxer qui remonte. Une sensation très, très désagréable."

Pas besoin de jouer en plein cagnard pour ça perso :( mais comme dirait José "on sue du cul* on sue du cul"
Note : 20
Quand tu fumes 2x moins de bedo avant... et pendant le match mais que t'es 2x plus defonce...
Quand tu ne joues pas en France :p
Tu te manges sans arret des putains de "filandre", ces toiles d'araignees invisibles en suspension.
Quand t'essayes de repousser tes limites en jouant au foot par 35° en plein mois de ramadan, ou après 10 minutes tu sens ton cœur battre si fort, que tu pense qu'il va lâcher... Puis tu regardes autour de toi et tu vois la moitié de ton équipe courir vers le robinet et le reste à quatre pattes, la langue sortie en train de se demander c'est à quelle heure qu'on pourra boire.
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
Ptin la baise les mecs au dessus de la tribune
L'article est surement très bien!
Mais comme j'habite en Bretagne Nord, je sais pas ce que c'est que le cagnard..
cheikhidaout Niveau : Loisir
Mythique le : "Tu as déjà été au contact avec un type qui joue torse nu. L’une des pires sensations au monde". Le pire c'est que t'as rien pour t'essuyer
Thibdakar Niveau : DHR
Message posté par footrockeur


Dakar est encore pire que le Mali

Courage ..


Le truc vraiment dur avec le sénégal c'est le combo gagnant chaleur+humidité+sport...
Jono Treyston' Niveau : Loisir
Tu fatigues les adversaires en envoyant le ballon en touche, en 6 mètres, sur l'autoroute, une fois qu'ils sont cuits, petites foulées.


Version hiver boueux

Tu balances la boue collée aux crampons à la face de ton adversaire d'un léger coup de pied, dès qu'il s'essuie tu fais ton petit crochet à droite.
Il m'a tué cet article ! Y'a pas une seule phrase à jeter !
"T'es saoulé si t'es le seul à avoir pensé à l'eau parce qu'en général, la bouteille fais pas 5min"
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Y a systématiquement un crétin de Belge qui apporte deux verres : un verre rempli d'eau s'il a soif, et un autre vide s'il n'a pas soif
Jack Facial Niveau : CFA
Note : 4
Message posté par loupvert13
L'article est surement très bien!
Mais comme j'habite en Bretagne Nord, je sais pas ce que c'est que le cagnard..


Ta gueule toi.
Après on va encore dire qu'il fait jamais beau en Bretagne.
Jono Treyston' Niveau : Loisir
Ptet ben qu'il fait beau, ptet ben qu'il fait pas beau.


Bretons , Normands, vous êtes les mêmes, y a que vous qui voyez la différence.


(réussir à unir deux camps par un ennemi commun : check)
quand les seuls qui tiennent leur marquage sont les moucherons qui te volent autour (et que tu gobes quand tu essayes de reprendre ton souffle)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 67