Tu sais que tu es pour le PSG quand...

Nouvelle rubrique sur sofoot.com ! Librement inspirée de ce que l'on peut trouver sur les réseaux sociaux certes, mais en beaucoup plus subtil, documenté et pertinent. Cette semaine, portrait-robot du supporter parisien. A qui on souhaite d'ailleurs beaucoup de courage pour cette saison.

Modififié
36 5
Tu sais que l'hiver va être long


Tu sais que les flics enlèvent les bagnoles garées autour du Parc


Tu sais que les fans brûlent les bagnoles immatriculées 13 garées autour du Parc


Tu sais que l'hiver va être très long


Tu sais qu'il vaut mieux descendre à la station Exelmans pour aller en tribune Auteuil


Tu dis “Nico” pour Anelka


Tu dis “Luis” pour Fernandez


Tu sais que le tournoi Opel était bien mieux que le tournoi Emirates


Tu te souviens des tribunes jaunes et bleues tout en haut


Tu sais très bien que Luis va revenir. Oh oui.


Tu sais très bien que Nico ne reviendra pas. Oh non.


Tu supportais le PSG Basket, le PSG Hand et le PSG Judo, rien que pour le nom


Tu sais que tu peux trouver des places au black devant l'Église.


Tu sais que tu vas devoir laisser passer quelques métros de la 9 tellement la ligne est blindée au retour


Tu sais qu'il vaut mieux manger un grec plutôt que faire la queue au Mc Do Porte de Saint Cloud


Tu souris en pensant à Yanoski, Llacer, Edmilson et Gava


Tu pleures en pensant à Rai


La voix du speaker Jean-Pierre Paoli te manque


Tu as déjà bu un coup aux Princes


Tu te souviens de la petite boutique du supporter avec toutes ses écharpes et fanions


Tu croises tous les samedis Patrick Bruel, Mickael Youn, Sinik, Max, Ramzy


Tu regardais vers le haut du classement, avant


Tu ne regardes même plus le classement


Tu étais obligé d'attendre le dernier match pour voir Paris dans “Jour de Foot”


Tu ne regardes plus “Jour de Foot”, ou alors le début, pour voir Paris


Tu chantais “Capitaine Rai” lors de son jubilé


Tu n'a pas chanté pour le Jubilé Weah, car Graille a refusé qu'il se fasse à Paris


Tu mettais le réveil pour écouter le flash spécial PSG sur Sport O'FM


Tu as kiffé de voir le Parc dans le film “Didier”


Tu as eu honte de voir le Parc dans “ 3 zéros”


Tu gardes toujours ta K7 VHS Euro Psg 96/97 dans ton armoire, on sait jamais.

Vous avez remarqué d'autres facettes typiques du supporter parisien ? Débattez, participez et balancez vos vannes en laissant des "Commentaires".

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Tu crois que Paris va recruter Huntelaar, Quaresma et trézéguet, au final tu as droit à du Souza ou autres Bueno...
Le PSG a t-il encore du potentiel comique ?
Cela faisait plusieurs nuits que je dormais mal. En effet, une question de la plus haute importance me tiraillait depuis que le championnat de ligue 1 2009-2010 avait débuté. Le PSG allait-il être aussi drôle que les saisons précédentes ? Et si c'était le cas, allait-il être capable de se renouveler en perdant originalement ou en réussissant des matchs nuls ultra bidons. Pour en avoir le cœur net, je décidai d'aller voir la première rencontre du PSG au parc des princes contre le Mans. Tous les ingrédients étaient réunis pour une grosse poilade à la hauteur d'un spectacle de Bigard : match à domicile, équipe adverse moyenne sans stars, résultat naze de la rencontre précédente (match nul pourrave), polémique sur le nouveau maillot du PSG, etc... Guilleret, j'allais donc sautillant comme un écolier à la rentrée des classes au Parc des Princes muni de mon billet à 35 euros et confiant en la vie et l'être humain en général. Chaleur estivale, petites nanas sexys aux alentours du stade, tas de types portant le même maillot et ayant le même nom, fiers comme des hamsters de combat (Sessegnon, Hoarau, Makélélé...), je le sens, il va y avoir du spectacle. Je m'installe entre un touriste anglais et un abonné gros et suintant. La sono hurle du Mickaël Jackson et je fixe le ciel resplendissant, lisse comme le visage refait du chanteur mort, l'air grave, une main sur le cœur en hommage. Puis je me tourne vers l'abonné, m'apprêtant à lui demander quel sorte de gag hilarant le PSG nous prépare (pensez-vous qu'ils vont marquer contre leur camp sur une remise de la touche ?). Voyant le visage fermé à double tours de l'homme, je m'abstiens. Ce gars-là n'est pas venu pour rire. Et je ne peux dialoguer avec le touriste anglais qui ne connaît rien aux spécificités du PSG et donc ne me comprendrait pas. Tant pis. Le coup d'envoi est donné. Les premiers échanges de ballons sont bredouillants. Les joueurs du PSG dominent fébrilement. Parfois, quelques esquisses de toile sont exécutées comme de subtiles mises en bouche (notamment en défense). Il y a une volonté de mal faire, d'élaborer collectivement et crescendo un truc foireux. Deux-trois attaques vaines puis arrive la vingtième minute. Le Mans marque. Consternation dans les tribunes (le public lui aussi serait-il de la partie ?). Puis Colère. L'entraîneur du Mans profite de l'arrêt de jeu pour refaire un point tactique avec ses joueurs et leur filer à boire. Dans leur partie du terrain, les joueurs du PSG ne se parlent ni ne se regardent. Ils ont l'air abandonnés et hagards, seuls et flottants dans un mercato incertain. Je commence à penser que mon billet vaut bien les 35 euros que j'ai dépensé (à faire remboursable par la CQ pour les dépressifs). Ces joueurs sont tellement imprégnés de leur rôle que je serai prêt à abattre les plus désespérés. Derrière moi, certains supporters imaginent déjà l'ampleur de la défaite et de l'humiliation. D'autres font même des calculs pour le maintien en championnat. J'adore ! Et attends avec impatience le but casquette qui hélas ne viendra pas. A la trentre-troisième minute, le PSG égalisera puis prendra le large en seconde mi-temps. Coupet sauvera même son équipe par deux fois. Je quitte le stade avant la fin du match avec les déçus du spectacle et du résultat. 3-1 tout de même, c'est too much ! Qu'ont-ils cherché à prouver ? A donner du rêve ? Pourquoi faire ? Franchement, s'ils voulaient me revoir, ils avaient intérêt à très vite se ressaisir ! J'étais limite à m'abonner, moi. Il n'y a que les rabat-joie pour penser que seule compte la victoire...
16 aout 2009
...tu as déjà vu au moins une ratonnade de la part de membres du Kop Of Boulogne, et que ça te laisse un goût amer.
tu veux crier Pedro Miguel PAULETA lorsque le speaker annonce : buuuuuuuuuuut du numéro 9 mais maintenant c'est plus court et ça n'a pas la même musique
ça fait quelques temps que tu as remplacé le "Paaaris est magique" par "Paaaris est tragique"
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
36 5