1. //
  2. //
  3. // Dortmund/Schalke

Tu sais que tu es pour le Borussia Dortmund quand…

Aujourd'hui 15h30, toute l’Allemagne sera tournée vers le Signal Iduna Park, pour le fameux Derby de la Ruhr. Toi, tu as déjà choisi ton camp: tu aimes le contraste, ton Ballon d’Or est roux, tu chies sur la bleue-royauté et surtout, tu as la meilleure tribune debout au monde. Tu es pour le Borussia Dortmund.

Modififié
0 4
- Tu ne prononces jamais le nom de la ville interdite. Pour toi, les « autres » viennent de Herne-West. A la limite, tu parles du FC Scheisse 04.

- Tu kiffes le jaune et le noir. Certes, le contraste est dingue, mais au moins, on ne peut pas te rater. Et puis, franchement, le bleu-roi, c’est complètement dépassé. On est en démocratie, Scheisse!

- Tu as adoré le maillot fluo « Die Continentale » . Tu l’as d’ailleurs acheté au marché. Même si ce n’était qu’un « Replica » .

- Tu as détesté le maillot de bagnard. Personne n’est parfait, hein.

- Tu détestes les tiques. Tu détestes aussi qu’on te traite de tique (Zecke, ndlr).

- Pendant quelques secondes, tu as la chair de poule, tu as des Schmetterlinge im Bauch (papillons dans le ventre, ndlr) quand Jean-Charles Sabattier te montre le Gelbe Wand (Mur Jaune, ndlr) à l’EDD. La Südtribüne, sans conteste la meilleure ambiance d’Europe, du monde, même.

- Tes idoles s’appellent Dedê, Jürgen Kohler, Matthias Sammer, Lothar Emmerich. Comment ça tu sais pas qui est Lothar Emmerich? Vite, cherche sur Wikipedia.

- Tu adores la Suisse pour deux raisons: Stéphane Chapuisat et Alex Frei.

- Tu es fan de Jürgen Klopp, même s’il te fait peur, avec ses gestes de taré.

- Tu as fait la connerie d’acheter des actions en bourse, en 2000. Ça valait 11 euros l’unité, à l’époque. Aujourd’hui, ça atteint difficilement les deux euros. VDM.

- Tu as pleuré quand Dedê est parti, après treize ans de bons et loyaux services.

- Tu sais que ton équipe a joué en bleu et blanc au début de son histoire. Mais ça, tu as préféré l’oublier.

- Tu as crié quand tu as vu le but de Lars Ricken. LE but:

- Tu as flippé comme jamais en 2005, quand ton club a failli disparaître, croulant sous les dettes.

- Tu as les plus beaux tifos du pays. Tellement stylés que ce sont mêmes tes fonds d’écran.

- T’as le réflexe de sourire quand ta montre affiche 19:09.

- Toi, le championnat, tu sais que tu le gagnes, de temps en temps. La preuve l’an dernier. Tu n’es pas là à attendre depuis 53 ans, comme à Herne-West.

- La neige est ton amie. Pour te venger des vols de tes banderoles, tu plantes un drapeau sur le toit de la Veltins Arena. Sans lien de cause à effet, tu rigoles quand tu vois qu’ils en ont pour plusieurs millions d’euros de réparations du toit, justement.

- Tu rigoles encore du derby gagné en 2007 chez toi, le derby qui sucre le titre de champion aux « autres » au profit de Stuttgart.

- D’ailleurs tu as adoré chambrer Rudi Assauer, à cause de cette pub pour cette bière... Et ouais, Rudi, le saladier de champion, c’est « nur gucken, nicht anfassen » (juste regarder, pas toucher, ndlr)

- Tu es quelqu’un de généreux. Toi aussi, tu fais don de ton surplus d'adrénaline.

- Tu prononces et tu écris parfaitement le nom de Jakub Blazcyzkowski. Enfin, Blaczyzczykowski. Blaszyck… Kuba, quoi.

- Tu détestes Pierre Van Hooijdonk. Un doublé, et te voilà démuni d’une Coupe de l’UEFA qui te semblait promise. T’aurais eu les trois sur ton étagère. Non, c’est pas la faute de Jürgen Kohler. C’est pas vrai.

- Tu éprouves une certaine haine envers Andreas Möller, Christoph Metzelder. En vrai, tu les as aimés, puis tu les as détestés. L’un a raté le titre en 2001, l’autre ne joue plus en ce moment. Bien fait. Pas de pitié pour les traîtres.

- Tu aimes les enfants. Une chance qu’ils soient majeurs, du côté du BVB.

- Tu ne dis pas Signal Iduna Park. Toi, t’es un vrai, tu dis Westfalenstadion. Für immer.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lars Ricken, qui marque sur sa première touche de balle en finale de la LDC ça c'était mythique...
Au passage il faut souligner que Hitzfeld est sans doute l'un des coachs les plus compétents de l'histoire du football pour faire des remplacements et des changements de tactique qui inverse la tendance d'un match...
Rakamlerouge Niveau : National
Lars Ricken, un talent gâché dans l'histoire du football allemand, un peu comme Sebastian Deissler. Sinon Dortmund c'est aussi le recyclage d'anciens joueurs de la juve (notamment le soir de la finale de C1) : Kohler, Möller, Reuter, Sousa, Julio Cesar on tous été bianconeri avec de jouer pour "Schwarz Gelb". Hizfeld aux manettes, sans oublier le grand Stefan Klos, plus tard gardien des Rangers... quelle équipe! Le BVB de la folie des grandeurs n'est trop évoqué dans l'article, l'époque des T. Rosicky, Amoroso, J. Koller, Sunday Oliseh, Evanilson, Flavio Consecao, des transferts à 40 millions... Dortmund, c'est dans leur ADN d'être un grand. Schalke 04 est un club mythique, certes, mais cette image de looser lui colle à la peau, raul ou pas.
PSG/Réal/S04 Niveau : Loisir
http://www.youtube.com/watch?v=RymhXv7G … re=related



Le lien du but de Ricken (l'ancien lien est mort ;) )
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 4