En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Tu sais que tu aimes le multiplex quand...

C'est le retour du multiplex. Et toi, le multiplex, c'est une date que tu coches avant celles des ponts de mai. Parce que toi, tu es un vrai dingue du multi.

Modififié
... un multiplex de handball ? Même pas peur.

... « Direction Bordeaux, Bordeaux-Marseille, Denis Balbir, Franck Sauzée ! »

... tu es Eric Besnard.

... tududu tutu tutu !

Vidéo

... tu l'as mise en sonnerie de téléphone pour faire marrer tes potes...

... tu n'as plus de potes et le multi est devenu ta soirée la plus animée de l'année.


... tu n'aimes pas les cinémas de quartier.

... tu adores les conf call.

... tu es fier de pouvoir montrer ta connaissance des noms de toutes les gares de France. D'ailleurs, qu'est-ce que tu fais mercredi prochain ?

... tu préfères les apéritifs dînatoires aux vrais dîners.

... tu joues avec ton iPhone devant un film.

... t'es le roi de la zapette.

... tu es nostalgique du lycée, où tu avais cinq matières différentes dans la même journée.

... tu t'étais abonné à Canal + pour voir du foot.


... tu ne mets que le son. Radio-bière-foot, mon pote !

... enfant, tu chantais Pomme de reinette et pomme d'api sous speed. Alors forcément, ça t'évoque des souvenirs.

Vidéo


... tu es toulousain. « Yann Bodiger pour frapper ce coup franc. Dix minutes à jouer dans cette rencontre, c'est parti direct... Et c'est marqué !!! »

... tu as une statue d'Amara Diané dans ton salon.

... tu connais le nom de tous les stades de Ligue 1. Et même de Ligue 2, tiens.

... tu es lillois et tu as vu Lens descendre ce soir-là.

... tu n'es ni parisien, ni lillois, mais ton meilleur souvenir de multiplex, ça reste cette 38e journée de 2008 : 43 buts putain !

... d'ailleurs tu l'as enregistrée et tu te l'es repassée au ralenti. Ça allait trop vite.

... tu as aussi une statue d'Euclide. Passer ta soirée à calculer si Montpellier passe onzième au nombre de buts inscrits à l'extérieur, c'est ton truc.

... tu as déjà vu un épisode d'Inspecteur Barnaby.

... tu lis toujours trois livres en même temps.


... tu es Dmitry Rybolovlev et tu as vu Monaco passer en soldes un soir de mai 2011.

... tu préfères le polo de Pascal à la chemise d'Hervé.

... parfois, la nuit, tu te réveilles en gueulant « But à Sochaux ! » Avant de réaliser que non, tu n'es pas à Bonal, ce n'est qu'un mauvais cauchemar.



... tu aimes les sensations fortes. Enchaîner contrôle de Marco Verratti, accélération de Cheick Diabaté, passe de Bernardo Silva et frappe de Nolan Roux, ça te plaît.

... tu joues à Mon Petit Gazon.


... tu étais supporter lyonnais de 2005 à 2007. Depuis tu es passé à Paris, même si t'aimes bien Monaco cette saison.

... tu es Manuel Valls. Tu vas là où ça se passe.

... tu es en faveur de l'amour libre.

... tu es écolo. Tu aimes les matchs qui débutent à la lumière du jour.

... tu préfères voir la célébration avant le but. Pour le suspense.

... tu n'es pas supporter rennais. D'ailleurs, c'est qui, ce Nicolas Fauvergue ?


... tu préfères fêter un maintien à un titre.

... tu acceptes toujours plusieurs soirées le soir du réveillon.

... tu préfères la tournée des bars à une vulgaire soirée en appartement.

... tu préfères un vrai planteur martiniquais à une pauvre vodka-orange.

... tu as un ventre mou.

Par Eric Carpentier, avec la rédaction de sofoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 9
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 3 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
Les cinq hommes du titre