1. //
  2. // Süper Lig
  3. // 5e journée
  4. // Galatasaray/Fenerbahçe

Tu sais que tu aimes le football turc quand...

Les stades en fusion, rougis par les fumigènes et pleins de supporters qui hurlent à gorge déployée, c'est un truc qui te parle. Toi, tu aimes les frissons, la ferveur et tu es guidé par ta mauvaise foi. Toi, tu as trouvé babouche à ton pied sur les rives du Bosphore et au-delà. Toi, tu aimes le football turc.

Modififié
829 9
... tu as toujours préféré Titi à Gros Minet.

... ta barre de céréales préférée, c'est « Lion »

... tu t'habilles en « Aigle » .

... tu aimes les Haribo. Notamment les crocodiles.


... tu n'aimes pas payer trop d'impôts.

... tu n'aimes pas les Suisses.

Youtube

... tu es déjà entré dans un Döner Kebap pour prendre un sandwich à emporter. Finalement, tu as pris une assiette sur place pour pouvoir mater la rencontre en cours.

... tu sais compter jusqu'à trois : bir, iki, üç

Youtube

Youtube

... tu sais faire un compte à rebours.

Youtube

... tu aimes les has been. Les joueurs, comme les entraîneurs.

... le nombre « 61 » t'excite plus que le « 69 » .

Youtube

... tu t'es déjà baigné dans la mer Noire. La mer Noire ? La mer Noire.

... tu aimes le patinage artistique.


... tu aimes entendre les médias français sortir le classique : « Qu'il est dur de jouer en Turquie » . Même si la plupart du temps, les clubs turcs ne passent pas les barrages des compétitions continentales.

... tu te vantes encore de la Coupe de l'UEFA de Galatasaray en 2000...

... même si tes rivaux de toujours considèrent que le trophée le plus important qui ait été jamais remporté par un club turc est la Coupe Harrington.

... tu considères que le joueur le plus sous-coté de la planète, c'était Alex de Souza.

... bon, y a aussi l'artiste Gheorghe Hagi.

... sans oublier le grand, le sublime Pascal Nouma.

... tu détestes ton président encore plus que celui de tes rivaux.

... tu n'as aucun problème à changer d'identité : Dündar Siz, Mehmet Aurélio, Mert Nobre, Gökçek Vederson...

... tu détestes qu'on te parle des « 4 grands de Turquie » alors que pour toi, il n'y en a qu'un.

... tu attends depuis des années qu'un club batte le « record » du Beşiktaş. Un 8-0 encaissé en Ligue des champions. Bon, ça risque de prendre un peu de temps.

... peu importe quel club tu supportes, tu dis toujours que tes supporters ont « battu le record mondial de décibels dans un stade » .

Youtube

... peu importe si c'est Diyarbakirspor ou le Real Madrid, quand tu joues à domicile, ton équipe doit mettre une fessée. Du coup, tu es souvent déçu à la fin.

... tu flippes quand ton équipe se déplace à Eskisehir ou Bursa, mais t'es en confiance quand tu vas à Old Trafford ou Bernabéu. Paraît-il que les clubs turcs « jouent mieux contre les gros » .

... dès que Galatasaray est en crise, tu sais que le téléphone de Fatih Terim va bientôt sonner.

... dès que Beşiktaş est en crise, tu sais que la rumeur Lucescu va encore et encore revenir.

... dès que Fenerbahçe est en crise... Ah bah non : Fenerbahçe est TOUJOURS en crise.

... même quand t'es aux portes des demi-finales de LDC ou bien que tu finis champion, tu changes de coach.

... tu rigoles quand on te parle du « Fergie time » . Toi, tu as fait vivre l'enfer aux Red Devils. Dès l'aéroport.

... tu sais que le meilleur attaquant du championnat, c'est pas Demba Ba, Burak Yılmaz, Cardozo ou Moussa Sow. Le meilleur, c'est Theofanis Gekas. Un Grec.

... tu vois que même les Uruguayens, pourtant pas les derniers quand il s'agit de titiller une cheville, trouvent qu'il y a trop d'engagement dans ton championnat.

... tu sais faire la différence entre les frères Altıntop.

... tu connais au moins 20 clubs dont le nom se finit par « -spor » .

... tu n'hésites pas à faire preuve de galanterie : bagarre dans un stade et hop ! Les femmes et les enfants visitent ton enceinte préférée pour pas un rond (ou presque).

... tu détestes la sélection nationale parce qu'ils prennent que « les joueurs pistonnés des trois clubs d'Istanbul » .

... mais tu dois être la seule personne à 400km à la ronde à avoir kiffé la Coupe du monde 2002.

... tu te vantes des résultats de la branche volleyball féminine quand ton équipe de foot va mal.

... tu aimes l'expression « la crise de la quarantaine » .

... tu apprends à chaque fois de nouvelles insultes quand tu regardes un match dans un café.

... tu connais parfaitement tous les dirigeants de ton club. Mais par contre, tu ne peux citer aucun joueur de l'équipe réserve.

... tu ne laisses personne salir le nom de ton club. Que ce soit en football, ou dans une autre discipline.

Youtube

... tu as beau te creuser la tête, tu ne sais pas quoi penser d'un mec comme Emre Aşık, qui a joué pour les trois grands clubs du pays.

... ton Tim Wiese national, c'est Alpay Özalan.


... tu es fier de tes stades et de tes ambiances, même si sur le terrain ça ne suit pas toujours. Mais tu t'en fous : on ne juge pas sa famille. En tout cas, pas devant les autres.

Par Ali Farhat, avec Ceyhun Kaplan
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

kim jung kill Niveau : CFA
Note : 5
.. tu n'hésites pas à faire preuve de galanterie : bagarre dans un stade et hop ! Les femmes et les enfants visitent ton enceinte préférée pour pas un rond (ou presque).


franchement cette idée de laisser que des femmes aller au stade était une putain de bonne idée, surement plus intelligente qu'un huis clos
Tu sais que tu aimes le football turc quand : tu aimes bien aller au stade avec ton bouclier anti-émeute.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Je comprendrais jamais pourquoi tout le monde trouve la coupe du monde 2002 dégueulasse : certes des pays comme la Corée du sud, le Sénégal ou la Turquie sont allés loin, mais sinon ? Si une belle coupe du monde ça doit finir avec dans le dernier carré trois "gros" pays, bah on interdit d'emblée toutes les "petites" nations de jouer... La seule chose qui était dégueulasse c'était les horaires des matchs, mais ça c'est parce qu'on est européens les asiatiques devaient eux être ravis ! Et sur le niveau de jeu en lui-même, cette coupe était très loin d'être dégueulasse...
La ferveur c'est bien mais quand ça vire au fanatisme...
DocteurHappy Niveau : CFA
Oublier de parler de Rustu Rambo et d'Hakan Sukur est une hérésie !
@kit fisteur : bin c'était à chier parce que ça a sauté aux yeux du monde entier que la Corée a bénéficié à deux reprises de largesses du corps arbitral face à l'Espagne et l'Italie pour aller loin dans la compétition.

Sans compter la potion magique que donne Guus Hiddink à chacune de ses équipes. A l'époque l'Asie était le marché que voulait conquérir la FIFA et des resultats du Japon et de la Coree étaient indispensables pour créer l'engouement vendre des maillots et des droits TV.

Sinon au sujet de l'article la ferveur Turque est exceptionnelle. Pour ça on peut les mettre en avant. Par contre l'épisode du barrage contre les Suisses c'est pas vraiment ce qui les grandit.
Tu sais que tu aimes le foot turc quand...

quand une jolie turque aime le foot.
Pas dégueu ce petit "tu sais que".
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
829 9