Tu sais que tu aimes la Bundesliga quand…

Des stades pleins, des chants, de la bière, des saucisses, de l’engagement, des tacles, des patates de dingue: bienvenue en Bundesliga, where amazing happens, comme dirait l’autre. Un championnat où on se la donne, aussi bien sur le terrain qu’en tribunes. Mais ça, personne ne veut vraiment le voir. Tant pis, vivons heureux vivons cachés. Toi-même tu sais, tu sais que tu aimes la Bundesliga quand…

Modififié
0 40
- Tu fais tout pour te procurer le calendrier de Kicker en début de saison. Celui avec les écussons à découper et à intervertir tout au long de l'exercice.

- Tu aimes la finesse. Les patates de 30 mètres, c’est ton violon d’Ingres.

- Tu aimes les buts. 2,92 par rencontre la saison dernière. Au top. 2,85 cette saison. Au top, encore.

- Regarder les matchs sur Orange Sport, c’est cool, mais choper un streaming de Sky Sports qui retransmet le multiplex (cinq matchs) du samedi après-midi à 15h30, c’est mieux.

- La petite sonnerie du multiplex de Canal+ est pas mal, mais tu préfères les sursauts que te procure un « Tooooooooooor auf Schalke / in Dortmund / in München » , d’un commentateur de la « Konferenz » .

- D’ailleurs, t’essayes de trouver un streaming de l’ARD Sportschau, le « Jour de Foot » teuton, on ne sait jamais.

- Tu as toujours rêvé d’aller à l’émission ZDF-Sportstudio. Ne serait-ce que pour le Torwand.



- Les conneries de Matias Knop sur bild.de te font bien rigoler. Surtout quand il imite Jürgen Klopp.

- Tu pars en Allemagne en weekend, tu sais qu’il y a forcément un match pas très loin de là où t’es. Même si c’est en 2.Bundesliga. Aller voir jouer des clubs mythiques comme Sankt-Pauli dans un Millerntor comble, ça n’a pas de prix. Enfin si, mais il n’est pas très élevé.

- D’ailleurs, tu considères la 2.Bundesliga comme étant l’antichambre la plus forte d’Europe.

- Tu connais par cœur les chansons du club de la ville où tu as vécu en Erasmus / où tu vis (encore) à cause de ta blonde teutonne.

- A cinq minutes de la fin, ton équipe d’adoption a plié la rencontre, ce qui te laisse le temps d’entonner le célèbre « Oh, wie ist das schön / Oh, wie ist das schön / So was hat man lange nicht gesehen / So schön, so schön ! »

- Tu sais que tu peux boire au stade sans forcément te ruiner. La Bier la plus chère se trouve à l’Allianz Arena de Munich et coûte (seulement) 4 euros.

- Tu sais que la meilleure Stadionwurst outre-Rhin se trouve à Brême. Ceci étant, tu sais que la Currywurst made in Ruhr reste la meilleure.

- Ton équipe obtient un corner et tu cries « Hinein ! Hinein ! Hinein ! » (Dedans! Dedans! Dedans!) comme un dégénéré.

- Tu sais que le « Oh hisse, enculé ! » des Teutons est plus long, mais beaucoup plus stylé: « Arschloch, Wichser, Hurensohn / Deine Mutter hatt’ ich schon » (Trou du cul, branleur, fils de p…, / ta mère, je l’ai déjà baisée). La classe ultime.

- Ce sont les mêmes noms d’oiseaux qui sont utilisés pour insulter le Schiri, l’arbitre. Coïncidence? C’est pas impossible.

- Tu te demandes si Schalke 04 gagnera le championnat de ton vivant. Tu souris. En ton for intérieur, tu es mort de rire.

- Tu te demandes si le Hambourg SV va descendre un jour, ou bien rester dans l’élite juste pour faire chier le Bayern.

- Tu supportes le Bayern en semaine, mais le weekend, toute ta haine est dirigée contre Hoeness et sa clique. Salauds de Bavarois.

- Tu connais la différence entre la Bavière et la Franconie.

- Tu sais où se situent les villes de Kaiserslautern, Uerdigen, Braunschweig et Wattenscheid (même si c’est pas une ville).

- Tu sais qui est Karl-Heinz Körbel.

- Tu sais que même si tu n’as pas de place pour aller voir un match, tu vas passer une bonne après-midi dans un bar. Entre les « Jaaaaaaaa ! » , les bousculades et les bières qui volent dans la joie et la bonne humeur, plus qu’une frontière, c’est une culture qui nous sépare.

- Tu n’as pas peur de dire que tu aimes le Borussia Mönchengladbach. En toutes lettres.

- Tu regardes autour de toi, et tu te rends compte qu’il n’y a pas de triumvirat plus lourd que Beckenbauer-Hoeness-Rummenigge dans le monde. Si, peut-être Cesar, Pompée et Crassus. Encore que...

- Tu aimes les stades pleins. 12 882 906 personnes se sont rendues au stade la saison dernière, soit une moyenne de 42 101 spectateurs par match. Prends ça, le reste du monde.

- Même si une équipe est en train de perdre, ses supporters la chantent (à deux-trois exceptions près). On appelle ça la fidélité.

- Tu es jaloux. Toi aussi, quand ton équipe gagne le championnat, t’aimerais boire des pintes géantes de bière (ou de vin, tant qu’à faire, vu que c’est notre boisson nationale) et doucher ton coach avec. Saleté de Loi Evin.

- Tu sais ce que c’est que la règle du 50+1.

- Tu te rappelles de la tête que tu as tirée la première fois que tu as entendu Jean-Charles Sabattier parler de Carsten Ramelow, dit l' "emblématique".

- Tu aimerais tailler une bavette avec Jean-Charles Sabattier, histoire de le tester.

- En guise de trophée, tu préfères ton saladier de champion à une vulgaire coupe ou un Hexagoal tout chelou.

- Tu vois que tu n’es pas un vendu. Pas de BBVA, ni de Tim, ni de Barclays, ni d’Orange (ni de Jupiler, etc). Toi, c’est la Bundesliga. Punkt.

- Tu ris en pensant à tous les gens qui vont lire cet article et qui ne vont pas comprendre la moitié de ce qui a été écrit. Puis tu pleures, parce que t'as l'impression d'être un incompris.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Hexagoal tout chelou" Sur ce coup t'as vraiment raison, mais ça reste pas pire que le tronc humain en plastique qu'ont du se coltiner les lyonnais. Quel crétin ce moustache...

12 882 906 de gueulards ?! Pas sur qu'en France même avec les nouveaux stades ont s'en rapproche.
tokouille Niveau : DHR
"- Tu ris en pensant à tous les gens qui vont lire cet article et qui ne vont pas comprendre la moitié de ce qui a été écrit. Puis tu pleures, parce que t'as l'impression d'être un incompris."

Oh putain Ali, je t'aime ! C'est exactement ce que je pense à chaque fois que je rentre sur Panam' .

Wir singen humba humba, täterä ! http://www.youtube.com/watch?v=yGYbAwwfcjw
tokouille Niveau : DHR
Pour la ville de Kaiserslauternn il suffit de pendre le TGV direction Stuttgart pour savoir où elle se trouve.
Ce que le commun des mortels fait quotidiennement, il est vrai.
"Tu vois que tu n’es pas un vendu. Pas de BBVA, ni de Tim, ni de Barclays, ni d’Orange (ni de Jupiler, etc). Toi, c’est la Bundesliga. Punkt."

Ouais enfin ça doit être le championnat avec le plus de noms de sponsor pour les stades (Allianz Arena, Signal Iduna Park, etc.)
à tokouille: Kaiserslautern c'est le train direction Francfort. C'est en Rhénanie-Palatinat.
Tiens, je me ferai bien un petit aller retour à Stuttgart pour savoir un peu où est la ville de Kaiserslautern...
Oh et puis un petit aussi vers Francfort, histoire de vérifier. J'ai vraiment soif de connaissance...
Je cherche à aller à Ludwigshafen am rhein...je dois prendre par où ? Y a un changement ?
Enorme cet article, en tant qu'expat on apprécie. Mais limite j'avais plus le tps de mater la bundesliga en France qu'ici. Trop pauvre pour m'acheter une télé
excellent article, effectivemment il faut vraiment connaitre pour pleinement apprécier l'article. Franchement ca fait plaisir après 25 articles Barca/real, ou la 43eme rumeur PSG.

En terme de fréquentation de stades, seul la NFL bat la bundesliga. Alors non, vraiment pas sur que meme avec des nouveaux stades, la L1 puisse s'en rapprocher, puisque meme la premiere league ne le fait pas... ^^

Alors oui, moquez vous de la geographie allemande et des petits patelins... mais le plaisir dans les stades, le plaisir souvent bon enfant (souvent très beauf aussi, faut bien le dire) ben c'est rafraichissant...

Oui c'est vrai que la plupart des stades ont des noms de sponsors et que c'est dommage, mais le westfallen stadion n'a pas perdu son âme en devant le Signal machin truc.
Et si aujourd'hui les fans allemands grondent contre le prix des billets, c'est rien en comparaison à un mauvais Sochaux - Auxerre avec peut etre un mauvais but si on a de la chance.

la BULI c'est le football fresh
Et aussi: " au stade quant ton équipe marque quel que soit le score l'adversaire à toujours un goal average NULLLL..." dernière exemple Hambourg Dortmund lorsque Hambourg marque le score est déjà de 5-1et le public crie "Hambourg eins Dortmund NULLLL"
@ megaouaoua : il est pas tombé le mur ? T'es en R.D.A ou est bien ?
Très très marrant Louison !

Très bon article, meme si je n'ai pas tout compris !
hetverdrietvanbelgie Niveau : Loisir
Jetzt geht's looooooos
Jetzt geht's looooooos
Jetzt geht's looooooos
Jetzt geht's looooooos

Ca c'est bon aussi.
RCS for ever ;-)
Et aussi quand tu te pointes à 15h30 le samedi dans un bar en france parce qu'ils ont orange sport... et que tu te retrouves tout seul en train de t'exciter devant un écran... et que les autres clients se demandent ce qu'ils se passent...
Merci Arooo,

Je me moque gentiment, moi non plus je n'ai pas tout compris à l'article. J'ai arrêté l'allemand après "Ein, zwei, polizei, drei vier, grenadier..."
Comment ça Mo-Do, c'est un groupe italien ?
Prends ça la construction européenne...
clemölösö Niveau : DHR
- Quand à la fin du match, Oli se met à parler, tout le monde se tait et écoute.

- Si ton stade manque d'une tribune, t'as juste à appeler tes supporters

- Quand tu marche dans la rue avec ton babyfoot aux équipes jaunes - noirs et bleu, tout le monde se retourne en demandant si tu rejoue le ruhrderby

- Si tu sais pas ou voir le match, t'as juste à marcher dans la rue jusqu'à trouver le trottoir avec plasma géant dans la vitrine.

- Quelque soit tes goûts, tu trouvera un bar pour t'accueillir. Fan du Bayern et de Hard-rock? Pas de problème, c'est sur Simon-Dach


Article énorme! Et la référence à Tatort est juste ultime :) . Juste un bémol par contre, quand j'ai voulu voir un match de Bundesliga 2. on m'a dit d'arrêter de rêver, les stades affichent complet dès la vente des tickets, et ils sont plus donnés... :(

Auswärtssieg! Auswärtssieg! Auswärtssieg!
tokouille Niveau : DHR
megaouaoua:
Quand tu prends le TGV Paris-Stuttgart, celui-ci s'arrête en gare de Saarbrücken et de Karlsruhe. Et il passe (certes à pleine vitesse) par Kaiserslautern.

Après si un TGV pour Frankfurt passe également par Kaiserslautern, tant mieux alors.

Juste pas besoin de se traîner dans la ville en question pour savoir où elle se trouve ;)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
J’ai mal à la Suisse
0 40