Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Les autres footballs
  2. // Jeu video
  3. // FIFA

Tu sais que t'es une bête à FIFA en réseau quand…

Jouer avec ton meilleur pote ou ton petit frère chez toi, dans ta chambre, ça ne te suffit plus. Toi, tu as besoin de te mesurer à des brutes du joystick, en ligne. Sauf qu'à force, tu es toi-même devenu une brute.

Modififié
- Tu allumes ta console et tu débutes directement par un match de championnat en saison. Un amical pour se chauffer ? Tu ne sais même pas dans quel menu cela se trouve.

- Tu as commencé à jouer en ligne au mois de décembre. On est en février, et tu es déjà en Division 1. Bah quoi ?

- Tu as commencé à jouer en ligne au mois de décembre. On est en février, et tu as déjà disputé près de 400 matchs en saison. Bah quoi ?

- Tu allumes ta console un peu tard, avec l'objectif de faire deux matchs. En deux matchs, tu prends six points. « On ne peut pas s'arrêter sur une si bonne lancée. » Puis un nul, et une défaite. « On ne peut pas s'arrêter sur une défaite.  » Une victoire, ça fait 10 points. « On ne peut pas s'arrêter à quatre points du maintien en D1. » Une nouvelle défaite, deux nuls. « On ne peut pas s'arrêter à deux journées de la fin alors qu'il ne me manque que deux points pour assurer le maintien. » Et la victoire décisive. Le maintien est assuré. Mais il est 4h du matin.

- Quand tu as le coup d'envoi, tu fais tourner ton ballon lors des six premières minutes virtuelles. Parce que tu sais que, si tu marques avant, le mec va quitter le match et cela va beaucoup, beaucoup t'énerver.

- D'ailleurs, ce mec qui quitte le match, tu vas t'empresser de déposer une plainte contre lui. Et de lui envoyer un petit message d'amour.

- En revanche, tu éprouves un sacré sentiment de domination et de supériorité lorsque tu inscris un quatrième but et que, sur le coup d'envoi, ton adversaire quitte la partie. Putain de loser !

- Ou alors, au lieu de quitter la partie, il se met à faire des tacles dans tous les sens. Et ce n'est pas un carton rouge qui va freiner ses ardeurs.

- Tu sais que ce n'est pas très sport « d'acheter une victoire » avec tes points d'expérience. Mais bon… Il te manque trois points pour obtenir le maintien en Division 1. Qui le saura, après tout ?

- « Achat impossible, vous avez déjà acheté tous ces éléments.  » Et merde, tu vas devoir jouer ton maintien sur le terrain.

- Par contre, tu en as un peu marre de jouer tout le temps contre les mêmes équipes. Ça te ferait marrer, une fois, de jouer un match totalement déséquilibré.

- Tu ne comprends pas comment des mecs peuvent encore avoir des casques micros en 2013. Par contre, tu aimes bien les entendre se plaindre quand tu leur mets une branlée.

- Il n'y a rien de pire que le mec qui a une connexion qui lague. Surtout que lui, cela n'a pas l'air de le gêner.

- Il n'y a rien de pire que de se rendre compte qu'en fait, c'est ta connexion qui lague. Et ton adversaire, cela n'a pas l'air de le gêner.

- La connexion rame, tu mènes 1-0, puis 2-0, ça rame encore, ça rame toujours, mais la fin du match approche. Et là, paf ! Le match qui se bloque et le petit rond qui se met à tourner à en bas à gauche. «  La connexion à l'adversaire a été perdue. » Oui, sauf que c'est ta connexion qui a quitté. Tu perds le match.

- Tu le sais : il n'y a rien de plus insupportable qu'un mec qui marque sur corner alors qu'il ne s'est pas procuré une seule occasion dans le jeu. D'ailleurs, tu as toujours l'impression que ton équipe ne gagne aucun duel de la tête.

- Faire tourner le ballon quand tu mènes 1-0 à quelques minutes de la fin, ça a toujours été contre ta conception du football. Mais bon, si l'adversaire ne sait pas faire un bon pressing, hein, à quoi bon aller prendre des risques dans sa moitié de terrain ?

- Tu attends toujours avec impatience le début des matchs de Coupe. Mais en fait, après une défaite en finale aux tirs au but, tu reprends ton chemin en championnat. Il n'y a que ça de vrai.


- Tu t'es déjà surpris en train de faire l'un des « défis » contre l'ordinateur, juste pour gagner des points d'expérience pour accéder au niveau 28, qui te permettra d'acheter un match supplémentaire pour ta saison.

- Tu aimes dominer ton adversaire en long en large et en travers. Mais en vrai, tu aimes aussi quand tu es acculé dans ta surface, que tes défenseurs font des interventions incroyables, et que le mec en face doit être en train de te maudire.

- Tu découvres ton côté sombre. Bah ouais, les insultes que tu sors à ton adversaire, tu ne les avais jamais entendues sortir de ta bouche ailleurs.

- Tu ne savais pas non plus qu'il était possible de se parler autant à soi-même. « Mais non, t'es nul, t'es nul, concentre-toi, bordel !  » Heureusement que personne ne te voit.

- Même si ton classement mondial commence à être très honorable, tu te demandes quand même comment le numéro 1 mondial peut en être à près de 1500 victoires alors que le jeu est sorti fin septembre.

- D'ailleurs, c'est normal que les premiers mondiaux soient tous brésiliens ? Ils n'ont rien d'autre à faire de leur vie ? Bah non.

- Tu la connais, celle-là : tu perds 1-0 à une demi-heure de la fin, et tu te mets en 3-4-3 en faisant entrer un attaquant à la place d'un défenseur.

- Le pire restant tout de même le but que tu encaisses à la dernière minute, lorsque ton gardien est monté sur ton dernier corner, et que tu t'es pris une grosse contre-attaque derrière.

- Cela arrive : après une saison loupée en D1, tu te retrouves en Division 2. Et là, tu as l'impression de jouer contre l'ordinateur en mode amateur. Alors que tes potes te disent que «  À partir de la D4, les mecs sont trop chauds. » Et tu leur réponds que « Ouais, c'est vrai, ils sont assez chauds. »

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur