Tu sais que t’as suivi les Bleus pendant l’Euro quand...

De la frappe magistrale de Dimitri Payet face à la Roumanie jusqu'à l'amertume d'André-Pierre Gignac après la défaite finale, les Bleus t'ont fait vibrer pendant un mois. La coupe s'en va, mais les souvenirs restent. Toi, tu as suivi les Bleus pendant l'Euro.

Modififié
2k 36
... tu connais cette phrase par cœur : « Kanté... Payet... FRAPPE DU PIED GAUCHE!! OHHHHHHHHHHH ! OH L'ÉTINCELLE !! OH LA FOUDRE !!! » Et l'intonation qui va avec.

... tu as un peu douté de Didier Deschamps quand tu as vu Pogba et Griezmann sur le banc face à l'Albanie.


... tu as d'abord dit que Giroud était nul. Puis bon. Puis nul. Puis bon. Puis nul. Bref, tu ne sais toujours pas vraiment où te situer.

... tu n'as pas voulu prêter attention au prétendu geste de Paul Pogba à l'encontre des journalistes.

... et tu te dis que même si c'était vraiment agressif, certains l'avaient bien mérité.


... tu as compris que ça ne servait à rien d'avoir des bons latéraux pour aller en finale de l'Euro.

... tu as aussi compris qu'on peut ne pas être dans les 23 quelques jours avant la compétition, mais jouer la finale à la fin.


... tu as critiqué le public français et ses chants dégueulasses.

... tu as également critiqué les Français qui essayaient de chanter Will Grigg's on fire ou Don't take me home.

... tu as kiffé sur « Les Démons de Moussa » et tu espères que ce chant atteindra les tribunes anglaises.

Youtube

... tu as eu un peu honte en chantant « Popopopopopopopopo » après la victoire contre l'Allemagne. Mais bon, tu étais content.

... tu as mis en garde tes potes contre cette « valeureuse » équipe islandaise. Alors qu'au fond de toi, tu ne croyais pas un mot de ce que tu disais.

... tu as eu envie de te battre avec les quelques cons insupportables et rabat-joie qui parlaient de trucage, de chômage et de politique pour faire les intéressants. Oui Joann Sfar, on aime le football et on lit des livres. T'as pas le monopole de l'intellect.

... tu as fait quatre heures de queue au Nike Store des Champs-Élysées pour acheter ton maillot le jour de la finale.


... tout ça pour entendre « on a plus de flocages Griezmann » une fois arrivé à la caisse. Payet alors ? « Non plus » . Et tu es reparti avec un maillot de Schneiderlin en faisant semblant que c'était celui que tu voulais.


... le premier tour de la France t'a appris à occuper ton temps pendant 85 minutes.

... d'ailleurs, avant le huitième face à l'Irlande, tu t'es même permis une sieste en te disant « Si j'arrive avec 5 minutes de retard, c'est pas si grave » .


... puis tu es arrivé devant ta télé, tu as vu que l'Irlande avait marqué, et tu as pleuré.

... France-Allemagne ? Tu as immédiatement ressorti tes fiches Battiston, Jean Moulin, bataille de Verdun, défaite de Sedan.

... tu t'es remis Hotline Bling après les célébrations de Griezmann. Quel tube.

Youtube

... tu as chanté la Marseillaise avec plus de ferveur qu'à un meeting de Christian Estrosi.

... à la fin de la phase de poules, tu as mis tes meilleurs analystes sur le coup pour savoir contre qui les Bleus allaient tomber en huitième.

... « On va jouer contre l'Irlande du Nord, les gars ! Parce que comme ils ont marqué un but entre la 45e et la 52e minutes contre l'Ukraine, dont la capitale a une latitude de 50 degrés Nord, et que la pression atmosphérique était de 1000.7hPa ce jour-là, ben ils passent meilleurs troisièmes. On était en début de cycle lunaire en plus. Si, je te jure, c'est la formule de l'Euro à 24. C'est hyper simple une fois que t'as pigé le truc. »

... de temps à autre, tu allais faire un tour sur l'Instagram de Benzema, histoire de voir ce qu'il faisait de son temps libre.


... tu scrutais aussi soigneusement chacun de ses messages de soutien aux Bleus pour en mesurer la sincérité. Un peu comme avec les SMS de ta target, tu interprétais chaque virgule, chaque terme, pour en tirer des conclusions.

... lors de la finale, tu aurais quand même bien aimé voir ce qu'il aurait donné.

... tu coupais la parole à tous ceux qui te parlaient du parcours facile de la France jusqu'en demies. Et quand tu n'avais pas de répartie, tu enfonçais juste tes doigts dans tes oreilles en hurlant « blablablablabla » .

... au sommet de ta mauvaise foi, tu as même voulu donner du relief au carton contre l'Islande en affirmant : « On a battu 5-2 une équipe qui a battu l'Angleterre 2-0. Ça veut dire qu'on aurait battu les Anglais, qui ont quand même été champions du monde, 7-2. T'imagines ? »


... devant un match, tu deviens bête, méchant, raciste, odieux, vil, méprisable. Mais tu as quand même applaudi élégamment Cristiano Ronaldo quand il est sorti du terrain, car tu restes une belle personne.

... après la finale, tu as eu l'impression qu'on t'avait empêché de vivre ce qui aurait été un des plus beaux souvenirs de ta vie.

... malgré tout, tu sais que tu viens de graver dans ta mémoire certaines des images auxquelles tu penseras sur ton lit de mort.

... dans un coin de ta tête, le panneau « 2018 » s'est déjà allumé.

Par Gabriel Cnudde et Alexandre Doskov
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Tu as maté la finale dans un bar et tu as eu des pulsions de meurtres quand des gamins insultaient à tout bout de champs les joueurs portugais d'enc... et de tarlouzes et qu'un s'est permis de dire "vas-y là, c'est n'importe quoi ils arrêtent même pas le temps" quand Guereiro était au sol en fin de prolongations...
Top-player Niveau : CFA
Note : 2
- Tu n'aimes plus Eder
- Tu n'aimes plus Pepe quoique de toute façon tu ne l'as jamais aimé
- Tu t'es rendu compte que Rui Patricio est un sacré gardien
- tu as regretté que Guerreiro ait choisi le Portugal
- Quand tu fais un foot avec tes potes, tu joues en 4-4-2, ou plutôt 4-4-1-1 pou faire l'expert
Quand tu as eu envie d achever toi même Ronaldo lors du 3 ème arrêt de jeu consecutif à sa blessure.

Quand le dimanche de la finale c'était " le jour le plus long", mais comment une journée peut être aussi longue ?

Quand tu comprends que Angleterre vs Islande était une formidable démonstration de l'humour anglais. Prenez ça les Monty Python.
Top-player Niveau : CFA
Message posté par bukowski
Tu as maté la finale dans un bar et tu as eu des pulsions de meurtres quand des gamins insultaient à tout bout de champs les joueurs portugais d'enc... et de tarlouzes et qu'un s'est permis de dire "vas-y là, c'est n'importe quoi ils arrêtent même pas le temps" quand Guereiro était au sol en fin de prolongations...


Moi aussi j'ai eu le droit a ca, le pire c'était les cris de joie a la blessure de CR7. Ils y en a même qui ont scandé le nom de Payet pour ça. Et a chaque gros plan sur CR7 ensuite il se faisait huer
Note : 1
Pendant un mois, tu as réécouté cette saloperie de "I will survive"...

"Après la finale, tu as eu l'impression qu'on t'avait empêché de vivre ce qui aurait été un des plus beaux souvenirs de ta vie"
Exactement ça, le sentiment qu'on s'est fait volé ce moment de bonheur par les portugais... Trop jeune en 1998 et 2000, une victoire à l'Euro à domicile c'est pas tous les jours, tout le monde s'attendait tellement à fêter ce titre c'est vraiment dur depuis 2 jours (perso je m'en suis toujours pas remis).
Message posté par Dharma
Pendant un mois, tu as réécouté cette saloperie de "I will survive"...

"Après la finale, tu as eu l'impression qu'on t'avait empêché de vivre ce qui aurait été un des plus beaux souvenirs de ta vie"
Exactement ça, le sentiment qu'on s'est fait volé ce moment de bonheur par les portugais... Trop jeune en 1998 et 2000, une victoire à l'Euro à domicile c'est pas tous les jours, tout le monde s'attendait tellement à fêter ce titre c'est vraiment dur depuis 2 jours (perso je m'en suis toujours pas remis).


Pareil que toi. Et à cause d'Eder surtout putain.
Un but de Pepe ou CR7 ou Quaresma ou même le coup-franc de Guerreiro ça m'aurait semblé être du foot mais là y a plus de justice.
Tu aimerais que François Hollande déclare la guerre au Portugal.

Tu penses que la France est le "vainqueur moral" de l'Euro.
Skywalker Texas Ranger Niveau : DHR
Message posté par Top-player
Moi aussi j'ai eu le droit a ca, le pire c'était les cris de joie a la blessure de CR7. Ils y en a même qui ont scandé le nom de Payet pour ça. Et a chaque gros plan sur CR7 ensuite il se faisait huer


Je suis partagé entre du respect pour le fait qu'il ait voulu absolument rester sur la pelouse et aussi qu'il en a rajouté des tonnes, cassant le rythme que les français avaient mis en place et réduisant à néant la dynamique entreprise.
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par Top-player
- Tu n'aimes plus Eder
- Tu n'aimes plus Pepe quoique de toute façon tu ne l'as jamais aimé
- Tu t'es rendu compte que Rui Patricio est un sacré gardien
- tu as regretté que Guerreiro ait choisi le Portugal
- Quand tu fais un foot avec tes potes, tu joues en 4-4-2, ou plutôt 4-4-1-1 pou faire l'expert


Pas mal du tout. +1.
(surtout vrai pour Guerreiro. Un putain de super latéral)
Bring back our Planus Niveau : DHR
+1000 pour la note d'optimisme finale. Mais oui, ils nous ont volé notre fête et je le regretterai toujours. Même si savoir perdre ça fait la b*te et c'est la vie.
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
Tu sais que t'as suivi les bleus pendant 1 mois pour un match d'anthologie et 2 mi-temps potables
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par bukowski
Tu as maté la finale dans un bar et tu as eu des pulsions de meurtres quand des gamins insultaient à tout bout de champs les joueurs portugais d'enc... et de tarlouzes et qu'un s'est permis de dire "vas-y là, c'est n'importe quoi ils arrêtent même pas le temps" quand Guereiro était au sol en fin de prolongations...


Une de mes pires expériences footballistiques s'est passée dans un bar.
Finale de la WC 1994, j'avais 13 ans et j'étais en vacances à Marseillan Plage avec mes grands cousins.
Mon héros, alors meilleur joueur du monde, celui qui nous porte de la tête et des épaules jusqu'en finale rate son pénalty. Roberto Baggio.
Je me mets à pleurer toutes les larmes de mon corps.
Je me suis fait chambrer et c'était d'une violence inouïe.
Tellement violent que je ne l'ai jamais oublié.
Je me souviens notamment d'être rester assis quelques minutes sur le trottoir à pleurer comme un con.
Je crois que je n'ai jamais pleurer à nouveau pour du foot.
Tout ça pour dire qu'il y a pas mal de cons dans les bars et que, merde, un peu de respect, ça ne fait pas de mal!

(voilà c'était la minute Totti Chianti)
Sidney ★ Niveau : CFA2
... quand t'as scrupuleusement vérifié que tu te ferais bien rembourser automatiquement les 100 euros de ton premier pari sur Betclic et Winamax s'il était perdant. Ouf, c'est bon.

Mais Eder est quand-même un fils de pute. Une cote de 2,10 pour une victoire des bleus, putain.
Message posté par bukowski
Tu as maté la finale dans un bar et tu as eu des pulsions de meurtres quand des gamins insultaient à tout bout de champs les joueurs portugais d'enc... et de tarlouzes et qu'un s'est permis de dire "vas-y là, c'est n'importe quoi ils arrêtent même pas le temps" quand Guereiro était au sol en fin de prolongations...


c'est pour cela qu'il faut bien choisir le bar :)
David GILMOUR Niveau : District
Message posté par Skywalker Texas Ranger
Je suis partagé entre du respect pour le fait qu'il ait voulu absolument rester sur la pelouse et aussi qu'il en a rajouté des tonnes, cassant le rythme que les français avaient mis en place et réduisant à néant la dynamique entreprise.


C'est exactement ce que je pense aussi. On avait fait un super début de match. Il a cassé notre superbe rythme. Et puis, avec tous le respect qu'on doit à un joueur qui vient de se blesser (on est pas de chiens non plus), j'ai trouvé qu'il en faisait des tonnes ! A un moment donné, je me suis même demandé si l'arbitre n'allait pas arrêter le match définitivement.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 36