En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real Madrid/FC Barcelone

Tu sais qu’un clasico peut dégénérer quand...

Parce que le clasico n'est pas qu'une affaire de manita. Parce que Pepe. Parce que l'index de José Mourinho. Parce Sergio Busquets pleure par terre. Oui, le match le plus attendu de l'année peut partir en couille.

Modififié
1. Tu vois que Mourinho ne sait plus trop où foutre ses doigts.

2. Tu entends le nom de Pepe sortir beaucoup trop souvent de la bouche de Christophe Josse.

3. Sergio Busquets n'a pas une tête très catholique, et tu sais très bien que l'entourloupe n'est pas loin. Au prochain petit contact, sans doute.

4. Un Clasico sans carton rouge, c'est comme un épisode de Batman sans le Joker, ça ne sert à rien.

5. Josep Guardiola s'autorisera peut-être à une insertion d'index dans la cornée d'Aitor Karanka, l'adjoint de Mourinho. Oeil pour oeil.

6. Zlatan Ibrahimovic est dans les tribunes avec un tee-shirt "Je suis Zlatan, et toi, t'es qui putain ?".

7. Réponse en SMS de Lionel : "Moi ? J'ai trois Ballons d'Or".

8. Marcelo a une tête de psychopathe, Dani Alves un regard à la Hannibal Lecter. Forcément, la rencontre des deux sera sismique.

9. Tu as l’impression, pour la première fois depuis l’Euro 2008, que l’Espagne ne gagnera pas la prochaine compétition internationale.

10. D'ailleurs, tu te demandes comment Sergio Ramos et Sergio Busquets peuvent rester un mois ensemble.

11. Tu entends les termes « n’importe quoi » , « scandale » et «  mort du football  » sortir de la bouche de Christophe Josse dès que Pepe n'est pas trop loin du ballon.

12. D’ailleurs, tu as l’impression qu’il est inquiet pour Messi.

13. Tu as l’impression de regarder ces bonnes vieilles vidéos de foot en folie.

14. Les Madrilènes commencent à parler de Shakira.

15. Les Catalans commencent à parler d’Irina.

16. Quand les roulettes et petits ponts laissent place aux vannes sur les mères.

17. D'ailleurs, il paraît que celle de Cristiano Ronaldo est femme de ménage.

18. Tu te revois, petit, à jouer aux policiers et aux voleurs. Sans vraiment savoir qui était qui.

19. Si Pepe est aligné, ce n'est pas pour rien. Il lui manque quelques ossements humains pour finir son remake de "La Guerre du feu".

20. La veille, Puyol s'est farci l'intégrale de Rahan, alors il n'a qu'une envie, chasser Cristiano Ronaldo comme on chassait le Mammouth avant l'ère glacière : sans compassion et avec un caillou. Le fils des ages farouches, putain.

21. Rihanna a textoté Shakira lundi, avant le diner : "Ton album pue. Ton mec a une coupe en brosse. La vraie diva, c'est moi, bitch". Shaki' a chialé. Gérard Piqué est vexé, la première rotule merengue qui passe devant lui, c'est cadeau.


22. Karim Benzema, dit Le Bananier, se croit encore à PES, il traverse tout le terrain en mode "carré-croix-R1". Il en oublie trois fois Cristiano Ronaldo et lui balance au visage "PES, ça sue du derche". Les deux joueurs se foutent sur la tronche en plein match. Lionel Messi en rigole encore.

23. Ca fait bien trop longtemps que José Mourinho n'a pas lâché une saloperie en conférence de presse. C'est louche.

24. Xabi Alonso est du genre roublard. Un petit crachat dans la nuque de Xavi, ça ne mange pas de pain.

25. Parce qu'il y aura forcément une erreur d'arbitrage scandaleuse. Selon José Mourinho.

26. Avouons-le, si le match se déroule sans encombre, on aura l'impression d'avoir perdu notre temps.

27. Arbeloa n'a qu'une mission sur terre : briser la jambe gauche de Léo Messi. C'est même couché sur son contrat de travail.

28. Parce qu'à la fin, c'est le Barça qui va quand même gagner.

29. Parce qu'il n'y avait pas hors-jeu sur le but égalisateur de Gonzalo Higuain. Et qu'il n'y avait pas faute de Pepe sur Pedro dans la surface trois minutes après.

30. Parce que marquer de la main en étant hors-jeu, c'est trop flagrant comme escroquerie, même pour Andrès Iniesta.


Par Swann Borsellino et Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
À lire ensuite
Niger et contre tous