1. //
  2. //
  3. // Résumé

Troyes leader, Auxerre lanterne rouge

Troyes s’installe dans le fauteuil de leader. Tours échange sa place avec Auxerre. Lens rattrape Le Havre. Valenciennes braque Orléans. Il s’en passe des choses en Ligue 2, dis donc.

Modififié
528 4

Bourg-Péronnas 4-1 Red Star

Buts : Ponroy (20e), Berthomier (47e et 76e), Begue (73e) pour Bourg-Péronnas // Mhirsi (87e) pour Red Star

Dans un match entre deux équipes qui flirtent avec la zone de relégation, l’objectif est avant tout de ne pas perdre. Forcément, en début de rencontre, les joueurs s’appliquent surtout à bien défendre. Comme souvent, c’est grâce à un coup de pied arrêté que le match se décante. Sur un coup franc, tiré de loin, Antoine Ponroy se libère du marquage de Pierrick Cros pour battre de la tête... Pierrick Cros, le gardien du même nom. Un but qui assomme le Red Star, dont la situation se complique encore un peu plus lorsque Berthomier creuse l’écart juste après la mi-temps. Avec ce second but, le Red Star craque totalement et encaisse deux buts en quatre minutes. Le penalty inscrit en toute fin de rencontre par Mhirsi est anecdotique. Avec cette défaite, le Red Star inquiète et n’est qu’à un point de la zone de relégation. En revanche, Bourg-Péronnas fait une bonne opération et s’offre un grand bol d’air au classement.


Gazélec Ajaccio 0-1 Sochaux

But : Sao (83e) pour Sochaux

En ce vendredi soir, l’ennui se fait sentir au stade Ange-Casanova. La première occasion du match intervient seulement à la demi-heure de jeu. Le stade se réveille grâce à l’expulsion de Mickaël Alphonse, aka le faucheur de Sochaux. À dix contre onze, les choses semblent se compliquer pour Sochaux. Sauf qu'ils ont vu pire. Pourtant en infériorité numérique, ils trouvent la solution sur contre et inscrivent le but de la victoire par Moussa Sao. Le Gazélec enchaîne son deuxième revers d’affilée.


Lens 1-0 Le Havre

But : Lopez (51e) pour Lens

L’affiche entre deux concurrents directs à la montée tient toutes ses promesses. Quelques beaux gestes techniques, de belle frappes sont au programme du stade Bollaert. John Bostock, le maître à jouer du Nord, s’illustre dès la vingtième minute sur une grosse frappe qui vient caresser la barre de Fabien Farnolle. Mais c’est le sang des Lensois qui se glace par deux fois à dix minutes de la pause. D’abord sur une frappe de Ghislain Gimbert, qui vient frôler le montant de l’ancien Parisien. Puis sur une autre de Fernand Mendy, arrêté en deux temps par Douchez. Pour l'emporter, les Sang et Or s’en remettent pour la cinquième fois de la saison à leur archer, Cristian Lopez, qui trompe le gardien havrais.


Nîmes 3-0 Reims

Buts : Ripart (29e), Alioui (45e et 87e) pour Nîmes

Dans un match terne, les deux équipes s’appuient sur les coups de pied arrêtés pour se montrer dangereux. C’est d’abord le Stade de Reims qui s’illustre sur un coup franc tiré par Diego, mais le Brésilien bute sur Marillat, auteur d’une magnifique parade. Les Nîmois, eux, ne gâchent pas leurs occasions et ouvrent le score sur corner. À la suite de ce but, les Gardois reculent, et Reims se fait plus pressant. Malheureusement pour les Champenois, la réussite est totale pour les Crocos, puisque laissé seul à 25 mètres du but, Rachid Alioui double la mise d’une jolie frappe qui vient lober Carrasso. En esthète, Alioui vient même parfaire la victoire des Crocos en inscrivant un second chef-d’œuvre dans les dernières secondes du match. À l’entrée de la surface, l’attaquant envoie une frappe enroulée qui vient se nicher dans la lucarne de Carrasso.

Après la défaite à domicile contre Laval, Reims perd encore et fait une très mauvaise opération dans l’optique de la montée. Chez les Nîmois, c’est Rachid Alioui qui a le sourire avec son doublé, il revient à hauteur du meilleur buteur de Ligue 2 : Adama Niane.


Niort 1-1 Ajaccio

Buts : Dabasse (27e) pour Niort // Cavalli (56e) pour Ajaccio

Les Niortais confisquent le ballon dès le coup d’envoi. Ce monopole du ballon (une pensée pour VGE) finit par payer à la demi-heure de jeu. Adrien Dabasse fixe et ajuste Saturin Allagbe. Les Chamois ratent l’occasion de mettre KO Ajaccio quelques minutes plus tard. Pape Abdou Cissé fait gicler David Djigla qui entrait dans la surface, l’arbitre n’hésite pas et indique le point de penalty. Sur le tir de Jimmy Roye, Jules Goda réalise une magnifique parade. Il n'en fallait pas plus aux Corses pour se relancer. Dès la reprise, Yohann Caballi égalise sur penalty pour Ajaccio. Un score juste.


Orléans 0-2 Valenciennes

Buts : Enza Yamissi (77e), Seidou CSC (90e+2) pour Vanlenciennes

Telle une femme ayant abusé du Botox, l’attaque valenciennoise est méconnaissable face à Orléans. Timide, le club nordiste est dominé par les Orléanais. Les deux équipes n’offrent pas grand-chose à se mettre sous la dent à l’heure du dîner. La plus grosse occasion arrive à l’heure de jeu pour les hommes d’Olivier Frapoli. Pendant qu’Orléans pousse, VA joue à celui qui manquera le plus de passes. Et à ce petit jeu, les prétendants sont nombreux. À la surprise générale et à dix minutes de la fin de la rencontre, Valenciennes marque sur sa première incursion grâce à Eloge Enza Yamissi. Les Chti’s assomment définitivement les Orléanais dans les arrêts de jeu sur un but contre son camp d’Edson Seidou. Le hold-up parfait pour Valenciennes.


Strasbourg 1-0 Laval

But : Boutaib (69e) pour Strasbourg

Ça va mieux à Laval, dernier du championnat à la mi-octobre. Le club vient de sortir de la zone de relégation et s’est même offert une victoire contre le Stade de Reims lors de la dernière journée. Lorsqu'ils sont dominés dans le jeu, les Lavallois se reposent sur Saint-Louis. À raison. Le joueur prêté par Saint-Étienne s’amuse de trois défenseurs strasbourgeois et voit son centre dévié par Lienard qui, sans l'arrêt réflexe de son gardien, était à un cheveu de marquer contre son camp. Finalement, Strasbourg parvient à concrétiser sa domination grâce à un penalty transformé par Boutaïb. Peu après l’ouverture du score, c’est Laval qui se procure une énorme occasion, mais Oukidja réalise une nouvelle parade. Sur l’action, les Lavallois perdent même Modibo Dembélé, exclu pour avoir laissé traîner son pied sur le gardien strasbourgeois. Dans une Ligue 2 très dense, Strasbourg, neuvième après cette victoire, n’est qu’à trois points de Lens (3e) et peut légitimement continuer à croire en la montée.


Troyes 1-0 Clermont

But : Niane (5e) pour Troyes

Il ne fallait pas arriver en retard au stade de l’Aube, puisqu’au bout de seulement quatre minutes de jeu, Adama Niane se fait oublier au deuxième poteau et ouvre le score d’une belle tête. Tout sauf une surprise, puisque l’homme est meilleur buteur de Ligue 2. Si l'on est en terres champenoises, le football champagne, lui, doit être en prison. Les Troyens ne prennent aucun risque et se contentent de conserver leur avantage. Dans un match ennuyeux, Troyes, nouveau leader de Ligue 2, n’aura pas impressionné et aurait même pu se faire rejoindre en toute fin de rencontre.


Tours 2-1 Auxerre

Buts : Filippi (58e), Louvion (60e) // Touzghar pour Auxerre (78e)

C’est le match de la peur de cette seizième journée de Ligue 2. Malheur au vaincu. Tours fait le jeu, pousse, mais manque de précision dans le dernier geste. Les Tourangeaux étouffent leurs adversaires. C’est pourtant l’AJA qui rate de peu l’ouverture du score. En fin de première période, Lionel Mathis manque le but d’un millimètre sur un corner de Ludovic Obraniak. Mais c’est Roderic Filippi qui débloque la situation pour Tours. Les joueurs de Fabien Mercadal doublent la mise deux minutes plus tard, après un magnifique coup franc de Denis Bouaga sur la barre qui revient dans les pieds de Cyriaque Louvion. Les défenseurs auxerrois se sont mis sur pause et ne suivent absolument pas l’action. Auxerre reprend espoir peu de temps après une balle de 3-0 gâchée par Tours. Yohann Toussard réduit le score pour les Bourguignons. Avec cette victoire, Tours échange sa place avec Auxerre.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Maeva Alliche et Corentin Pastoret
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Aïe aïe aïe Auxerre, Guy Roux y survivra pas à celle-là
    Romansochaux Niveau : National
    Note : 1
    On a aucun fond de jeu, on avance plus depuis deux mois mais on est quand même à un point du podium grâce au mec le plus imprévisible de la terre, j'ai nommé l'inénarrable Moussa Sao !
    Merci Moussa, tu m'as fait ma soirée.
    Note : 1
    Faudrait créer un championnat Ligue 1,5 pour Troyes qui semble visiblement trop nul pour la Ligue 1 mais trop fort pour la Ligue 2 !
    C'est quoi cette légende de la photo ?
    Jamais Tacalfred ne remplacera l'inénarrable Roy Contout, THE LEGEND !
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    Sous la jupe d'Alain
    528 4