Trois supporters de Bari arrêtés

Modififié
0 1
Du nouveau dans l'affaire du Calcioscommesse, scandale de paris sportifs en Italie. A Bari (Serie B), trois leaders de groupes ultras ont été arrêtés ce jeudi pour «  menace aggravée » . On reproche au trio d’avoir soudoyé la saison dernière… les joueurs de leur propre club. L’idée était de s’assurer que Bari perde des rencontres pour pouvoir pronostiquer une défaite et rapporter gros.

Placés en garde à vue ou assignés à résidence, les gaillards auraient voulu influencer le cours de plusieurs matches de deuxième division: Bari-Sampdoria Gênes, Cesena-Bari et Bari-Chievo Vérone. Bari a en effet paumé ces trois matches. Mais selon certains joueurs du club en 2011-2012, dont Jean-François Gillet (Bologne) et Marco Rossi (Cesena), l’équipe n’aurait pas subi de pression extérieure. De bonnes vieilles défaites obtenues sur le terrain, à les écouter...

Mercredi, le procureur de Crémone a déjà déféré 22 clubs et 61 personnes, dont 54 joueurs, suspectées d'avoir trempé dans ces matches truqués. Le procureur de la Fédération italienne de football, Stefano Palazzi, ne se prononcera sur ce dossier qu'à partir du 21 mai.
AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Soudoyé signifie acheter et donc que les joueurs auraient été corrompus pour et par de l'argent. En la circonstance, ces "supporters" sont accusés d'avoir menacé les joueurs, comme l'indique d'ailleurs le chef d'inculpation et non de les avoir achetés.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1