1. //
  2. // 1/2
  3. // Valence/Atletico Madrid

Trois raisons d'y croire pour le FC Valence

Après une soirée madrilène cauchemardesque, Valence se doit de remonter deux buts à Mestalla. Mission impossible ? Non, assure-t-on à Valence. Voici trois raisons de croire à un exploit des Ches.

Modififié
0 2
1- L'esprit de Puchades

Pour croire à une qualification, Valence va chercher loin dans son passé, et en appelle à Antonio Puchades, légendaire joueur du club che. Mardi, une exposition en hommage à l'héroïque milieu de terrain a été inaugurée. Soldado et Albelda étaient notamment présents. Ils ont pu s'entretenir avec l'ex-international espagnol, qui avait contribué à la quatrième place des Ibères lors du Mondial de 1950, le meilleur résultat de la Roja avant son sacre de 2010. Puchades est un homme de conviction. Le milieu de terrain a joué toute sa carrière à Valence, et ne rechignait jamais au moment d'aller gratter un ballon. Sa dernière saison sous le maillot che, Puchades va jusqu'à jouer handicapé par une sévère sciatique, afin d'aider son club à se maintenir. Cet esprit de sacrifice devra animer Valence ce jeudi soir, comme l'a souligné Albelda, le Puchades du XXIe siècle. « Il va falloir se donner à fond, c'est notre première obligation, terminer la rencontre épuisés » . Un préalable à tout exploit.

2 - Des cartons en série à domicile

Pour croire à une qualification, Valence peut se remémorer ses deux derniers matchs d'Europa League disputés à domicile. Face au PSV Eindhoven, Soldado et consorts s'étaient montrés prolifiques (4-2). De même face à l'AZ Alkmaar (4-0), après avoir perdu le match aller (2-1). Tiens, tiens… Ok, l'Atletico n'est pas l'AZ, mais la capacité des hommes d'Unai Emery à dérouter leur adversaire par d'incessants dédoublements et changements de position n'est plus à prouver. Le dernier match de championnat des Valencians soutient ce constat. Dimanche, Soldado et consorts l'ont emporté 4-0 face au Bétis Séville. « Nous avons déjà démontré de quoi nous étions capables, a déclaré Emery, en conférence de presse d'avant-match, et c'est à la maison que nous devons cimenter tous nos objectifs » . Clairement, l'entraîneur annoncé sur le départ voit des raisons rationnelles à la réalisation d'un exploit. 


3 - Remember 2004

Pour croire à une qualification, Valence peut aussi faire un petit effort de mémoire et se rappeler sa campagne victorieuse de Coupe de l'UEFA (2003-2004). En demi-finale, les hommes de Rafael Benitez avaient déjà affronté des compatriotes, le CF Villarreal. Ils avaient obtenu leur qualification en l'emportant à Mestalla (1-0), après avoir été tenu en échec chez leurs voisins (0-0). Ce jeudi soir, l'ampleur de la tâche sera évidemment toute autre face à un Atletico brillant à l'aller, et tiré vers le haut par un irrésistible Falcao. Mais ce petit but quasi accidentel inscrit au bout des arrêts de jeu, à Madrid, maintient bien la flamme chez les partisans des Ches. Pour la première fois de la saison, on jouera à guichet fermé à Mestalla. 


Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2