Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/2
  3. // Valence/Atletico Madrid

Trois raisons d'y croire pour le FC Valence

Après une soirée madrilène cauchemardesque, Valence se doit de remonter deux buts à Mestalla. Mission impossible ? Non, assure-t-on à Valence. Voici trois raisons de croire à un exploit des Ches.

Modififié
1- L'esprit de Puchades

Pour croire à une qualification, Valence va chercher loin dans son passé, et en appelle à Antonio Puchades, légendaire joueur du club che. Mardi, une exposition en hommage à l'héroïque milieu de terrain a été inaugurée. Soldado et Albelda étaient notamment présents. Ils ont pu s'entretenir avec l'ex-international espagnol, qui avait contribué à la quatrième place des Ibères lors du Mondial de 1950, le meilleur résultat de la Roja avant son sacre de 2010. Puchades est un homme de conviction. Le milieu de terrain a joué toute sa carrière à Valence, et ne rechignait jamais au moment d'aller gratter un ballon. Sa dernière saison sous le maillot che, Puchades va jusqu'à jouer handicapé par une sévère sciatique, afin d'aider son club à se maintenir. Cet esprit de sacrifice devra animer Valence ce jeudi soir, comme l'a souligné Albelda, le Puchades du XXIe siècle. « Il va falloir se donner à fond, c'est notre première obligation, terminer la rencontre épuisés » . Un préalable à tout exploit.

2 - Des cartons en série à domicile

Pour croire à une qualification, Valence peut se remémorer ses deux derniers matchs d'Europa League disputés à domicile. Face au PSV Eindhoven, Soldado et consorts s'étaient montrés prolifiques (4-2). De même face à l'AZ Alkmaar (4-0), après avoir perdu le match aller (2-1). Tiens, tiens… Ok, l'Atletico n'est pas l'AZ, mais la capacité des hommes d'Unai Emery à dérouter leur adversaire par d'incessants dédoublements et changements de position n'est plus à prouver. Le dernier match de championnat des Valencians soutient ce constat. Dimanche, Soldado et consorts l'ont emporté 4-0 face au Bétis Séville. « Nous avons déjà démontré de quoi nous étions capables, a déclaré Emery, en conférence de presse d'avant-match, et c'est à la maison que nous devons cimenter tous nos objectifs » . Clairement, l'entraîneur annoncé sur le départ voit des raisons rationnelles à la réalisation d'un exploit. 



3 - Remember 2004

Pour croire à une qualification, Valence peut aussi faire un petit effort de mémoire et se rappeler sa campagne victorieuse de Coupe de l'UEFA (2003-2004). En demi-finale, les hommes de Rafael Benitez avaient déjà affronté des compatriotes, le CF Villarreal. Ils avaient obtenu leur qualification en l'emportant à Mestalla (1-0), après avoir été tenu en échec chez leurs voisins (0-0). Ce jeudi soir, l'ampleur de la tâche sera évidemment toute autre face à un Atletico brillant à l'aller, et tiré vers le haut par un irrésistible Falcao. Mais ce petit but quasi accidentel inscrit au bout des arrêts de jeu, à Madrid, maintient bien la flamme chez les partisans des Ches. Pour la première fois de la saison, on jouera à guichet fermé à Mestalla. 


Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25