1. //
  2. // 19e journée
  3. // Málaga/ FC Barcelone (1-3)

Trois points et un record pour le Barça

Pour le choc de la 19e journée de Liga, le Barça est allé chercher une victoire sur le terrain de Málaga (1-3). Impeccables de maîtrise, les Blaugrana confirment leur énorme avance en tête du championnat, tout en se payant un record : celui du nombre de points acquis sur une phase aller.

Modififié
1 11
Málaga-FC Barcelone : 1-3 (0-1)
Buts : Buonanotte (89e) pour Málaga. Messi (27e), Fàbregas (50e) et Thiago (82e) pour le Barça.

En plus de conserver son avance conséquente sur les concurrents, le Barça avait un enjeu particulier pour son match de la 19e journée à la Rosaleda : un record de points sur une phase aller de Liga. Record qui était déjà sien, avec 52 points acquis sur 57 possibles en 2009/2010. Un petit nul suffisait donc aux Catalans, pour entrer dans l’Histoire. Un objectif bien rempli, puisque les Blaugrana quittent l’Andalousie avec trois nouveaux points. Málaga n’aura su résister qu’une vingtaine de minutes, après quoi on aura assisté à l’habituelle maîtrise barcelonaise. Une maîtrise qui pèse aujourd’hui 18 victoires et un seul petit nul, soit 55 points sur une moitié de saison. Autrement, l’Atlético est toujours à douze points, le Real à 18. Si besoin est de le répéter, les jeux sont faits.

Málaga rivalise… un petit moment

Rentré de New-York où il consultait l’avis d’un médecin pour son cancer, Tito Vilanova est présent sur le banc du Barça, à l’heure du coup d’envoi à la Rosaleda. Du reste, c’est du classique dans les compositions. Un peu moins dans le jeu, où les Catalans, habitués à monopoliser le ballon, sont directement contrariés par les Andalous. Ces derniers étant tout aussi à l’aise que leurs homologues pour se projeter vers l’avant, on assiste donc à une rencontre plaisante et disputée, où les temps morts sont exclus. Ne manque qu’une chose pour faire de l’opposition un grand match de football : les occasions de but. C’est du moins ce que l’on se dit à l’approche de la demi-heure de jeu, alors que jusque-là, hormis une sortie de Caballero dans les pieds de Messi (7e), il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. Mais c’est le moment que choisira le Barça pour mettre un coup d’accélérateur. Iniesta tâte les gants du portier une première fois (26e), avant que Messi ne concrétise la domination des siens : le Ballon d'or, qui traînait aux abords de la surface, profite alors d’une passe en retrait de Camacho pour dribbler Caballero et pousser le ballon au fond (0-1, 27e). Après quoi, Fàbregas effleure le montant (29e), et surtout, le Barça assoit sa domination.

Le Barça gère, tranquille

Le solo des Blaugrana, bien visible en fin de première période, se poursuit dès la reprise. De cette maîtrise, il ne faut pas attendre bien longtemps pour que les Catalans trouvent la faille. Esseulé aux trente mètres, Messi lance Fàbregas en profondeur côté gauche, lequel ne rate pas son face-à-face avec le gardien (0-2, 50e). Voilà, c’est fait, le match est plié. Surtout parce que ce qui suit est une gestion parfaite du double avantage. Málaga court après le ballon, vendange ses rares opportunités et ne semble pas disposer des ressources nécessaires pour pratiquer un gros pressing. Impossible, dans ce contexte, de se procurer la moindre occasion de but. Les Blaugrana n’en font pas davantage, en dépit de contres rondement menés. Il faudra en fait attendre la toute fin de rencontre pour vibrer. Une première fois avec un solo de Thiago qui, après s’être appuyé sur Messi, glisse une frappe au ras du montant (0-3, 82e). Puis sur un coup franc de Buonanotte, qui sauvera l’honneur d’un joli coup franc enroulé aux 20 mètres (1-3, 89e). Trop tard. Le Barça avait déjà validé son douzième succès consécutif en Liga.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sinon, la rentrée d'Alexis Sanchez nous a encore bien fait rire...
Pep Pep Pep Pep Niveau : District
Match maitrisé & gérer comme il le faut.

Busquets est un putain de patron, bordel sa roulette on aurait dit Zidane, cette classe & cette intelligence dans tout ce qu'il fait, homme du match de très loin, il est au dessus de tous à son poste.

Iniesta avait sortit le costard lui aussi en dépit d'un début de rencontre laborieux.

Messi a eu du mal mais une fois descendu au milieu a pu distribuer des caviars (celui pour Cesc..).

Piqué imperial comme d'habitude depuis la copa del rey face à Bilbao, Piquenbaueur.

Sanchez lui est rentré un quart d'heure pour faire un superbe choix en s'excentrant & se bouchant l'angle de frappe tout seul, priceless..

Quand on voit l’écart avec le Real on se demande quelle équipe a changer de coach..
Victoire tranquille en effet. Nouveau record, Messi qui a marqué 28 fois en 19 journées(!), et cette avance... pas de blessés, un banc de grande qualité (Alexis, Villa, Adriano, Masche, Song, Tello, Thiago, Montoya...), tout a l'air trop beau. Le souci maintenant ce sera de maintenir l'équipe à un bon niveau de compétitivité jusque les 8èmes de Champion's, donc j'espère qu'il y aura un clásico en demi-finales de la Copa del Rey pour mettre un peu de piment! Et la clé ce sera aussi de donner du temps de jeu à tout le monde pour faire jouer la concurrence et ne pas "dégoûter" des joueurs comme Song ou Villa. Visca Barça! :)
et je plussoie pep pep... Busquets est un joueur extraordinaire. Et sans doute le plus régulier de tous!!
Ah cette roulette de Busquets : le truc kiffant, c'est qu'il est étonné lui mm !

Sinon ce qui m'a fait rire, c'est après son but, Thiago s'est empalé ds Demichelis ou je sais qui ^^

Sinon, à un moment : Xavi, Busquets, Messi : ils ont fait un "toro", pis passe Iniesta.. c'est tjrs mieux que les 10000 passes qui ne servent à rien et qui t'endort !

Sinon hors jeu inexistant de Xavi et qui donne la balle d'un but tout fait à Messi.
Idem sur un hors jeu inexistant de Iniesta.. mais tant pis.

Malaga a bien joué pdt 20min, c'était beau à voir.. après, ils ont baissé le pied. Isco a bien taquiner la gonfle également.
(j'ai bien aimé le tampon de Demichelis sur Messi pour couper une contre attaque)

Sinon A Sanchez : il se procure des occasions, il dribble le goal, et il l'a fout à coté ! comme en coupe ! Applique toi garçon !

@momobarca : si Barca et Real passent en coupe, ils se retrouvent en demi? je croyais que non, vu que lors du tirage au sort, le 1er et le 2eme ne sont pas ds le mm tableau (comme au tennis quoi..)
Note : -1
Enfin j'ai rien dit (écrit), Barca N°1, mais le Real n'étant pas le N°2, ils sont p-è ds le mm tableau finalement^^
J'ai oublié que ce n'était pas le Real qui affronté le Barca en finale de la coupe du roi :p
Entrer dans l'histoire chaque mois, ça doit être quelque chose de bizarre à vivre...
Bon, maintenant qu'ils ont tellement d'avance, je comprends pas pourquoi Tito fait pas tourner un peu, j'aimerais quand même bien jeter un coup d'oeil aux jeunes de la Masia.
Le but de Thiago était pas mal non?
Et puis Malaga c'est quand même un sacré client: premier de son groupe en CL, a battu le real récemment, etc. Donc il a sorti l'artillerie, il fait jouer les jeunes en copa...
Delalune : C'est ce qui arrive quand on écrit l'histoire. Tous ces records sont tellement hallucinants que j'ai du mal à les voir partir.

Les 100 points du Real, ça me semble impossible... Et puis le plus importants c'est les titres, les chiffres je m'en cogne pas mal au final.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 11