Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Trois anciens joueurs du Betis soupçonnés de corruption

Modififié
L'argent ne fait pas le bonheur, mais il peut vous permettre de rester en D1, ce qui revient à la même chose.

Le juge en charge du dossier d'instruction sur le club d'Osasuna a décidé à la suite de l'enquête d'installer dix-huit personnes sur le banc des accusés, notamment pour falsification de comptes et corruption sportive. Parmi eux, quasiment que des membres de la direction de l'époque d'Osasuna, et trois anciens joueurs du Betis Séville : Antonio Amaya, Xavi Torres et Jordi Figueras.

Un petit bond dans le temps s'impose : durant la saison 2013-2014, le club d'Osasuna est mal en point. La relégation se profile. Le Betis, bon dernier, est déjà certain de descendre à deux journées de la fin. Et le club sévillan doit justement affronter Valladolid, en lutte pour la relégation avec Osasuna, lors de la 37e journée et Osasuna juste après. Les dirigeants du club vont alors vouloir s'assurer que ces résultats iront en leur faveur.

Après l'enquête, le juge estime qu'il y a des preuves accablantes pour les dirigeants d'Osasuna. Selon le juge, le club aurait payé 650 000 euros à trois joueurs du Betis : 400 000 pour qu'ils battent Valladolid et 250 000 pour qu'ils fassent en sorte de perdre contre Osasuna. Les résultats furent ceux espérés par Osasuna : le Betis gagne 4-3 contre Valladolid et perd 2-1 face à Osasuna. Pourtant, cela n'empêchera pas le club sévillan d'être relégué. Au total, le juge estime que 2,2 millions d'euros ont été utilisés par le club à des fins illégales. La date de l'ouverture du procès n'est pas encore connue.


Une relégation puis bientôt une condamnation. Osasuna n'a jamais été aussi proche de réaliser un doublé. AL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier