1. // Coupe du monde 2014
  2. // Phase de groupes
  3. // Billet d'humeur

Tristes tropiques

Ils s'appellent Pirlo, Buffon, Xavi, Casillas, Villa, Xabi Alonso, Gerrard, Lampard, Drogba ou Eto'o. Des immenses joueurs sortis dès la phase de poules, et qu'on ne verra plus jamais en Coupe du monde. Saudade.

Modififié
45 41
Daniele De Rossi et ses cernes d'homme précocement fatigué avaient prévenu avant même le premier match : « Cette Coupe du monde sera aussi un adieu, parce que ce sera la dernière fois où je pourrai jouer avec Andrea Pirlo de ma vie. Rien que l'idée d'y penser me bouleverse… » Le milieu de la Roma avait sept matchs, comme autant de balles dans son barillet, pour repousser l'échéance de cette mort certaine jusqu'à la finale. Le coup fatal est finalement parti à la troisième tentative : en se faisant sortir de la compétition par l'Uruguay dès le troisième match de poule – une partie à laquelle n'a même pas pris part De Rossi, blessé -, l'Italie a donc dit adieu à ses deux plus illustres représentants : Andrea Pirlo et Gianluigi Buffon. Le premier a annoncé sa retraite internationale dès le coup de sifflet final, dans le vestiaire, face à ses coéquipiers, avant de faire à demi marche arrière le lendemain devant la presse. Le second n'a rien dit, parce qu'il savait sans doute qu'il n'y avait rien à dire : âgés respectivement de 35 et 36 ans, les deux hommes sont bien conscients que même s'ils arrivent à pousser jusqu'à l'Euro 2016, ils ne verront sûrement pas les terrains russes en 2018. Leurs Coupes du monde à eux sont terminées. Il leur en reste une immense victoire, en 2006, et des immenses fiascos. Rien entre les deux. À l'évidence, Andrea Pirlo et Gigi Buffon étaient des hommes trop grands pour se contenter de l'ordinaire.

« Raúl, c'était le temps qui passe »


Pour d'autres aussi, le Brésil fut la fin des voyages. Les Anglais Steven Gerrard et Frank Lampard. Les Espagnols Iker Casillas, Xabi Alonso, Xavi et David Villa. Les Portugais Pepe et Raul Meireles. L'Ivoirien Didier Drogba. Le Camerounais Samuel Eto'o. Certains essaieront sans doute de s'accrocher, d'y croire encore. D'autres ne se bercent pas d'illusions. D'autres encore y ont laissé des larmes, comme Villa contre l'Australie - « Si ça ne tenait qu'à moi, je jouerais encore cent ans, mais je sais que ce n'est pas une idée réaliste » , a-t-il ensuite commenté -, ou Eto'o, tombé dans les bras d'un jeune supporter à la sortie de son hôtel. La Coupe du monde n'est évidemment pas morte avec ces joueurs engloutis dans la défaite. Comme le prévenait le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque avant la compétition, sans doute en prévision de la débâcle qu'il sentait poindre, « il y aura une vie après Xavi » . Elle sera selon toute probabilité plus vide, plus triste et plus moche dans un premier temps, mais il y aura une vie. Peut-être même une meilleure vie, au final. Xavi n'a-t-il pas surpassé Guardiola, qui avait lui-même surpassé Amor ? Par ailleurs, les joueurs qui remplacent cette génération fatiguée ne sont pas moins enthousiasmants : Thomas Müller, Xherdan Shaqiri, Alexis Sánchez, Oscar, James Rodríguez, Daley Blind ou, évidemment, Luis Suárez. Qui viendront fatalement faire oublier les fantômes de Gerd Müller, Ciriaco Sforza, Elias Figueroa, Kaká, Carlos Valderrama, Frank de Boer ou, évidemment, Enzo Francescoli. Jorge Valdano a un jour théorisé ce renouvellement des générations appliqué au football : « Qui était ce dénommé Raúl pour se permettre subitement de retirer à Butragueño son maillot du Real Madrid, ses titres dans les journaux et sa place dans le cœur des gens ? Facile. Raúl, c'était le temps qui passe. »

D'où vient alors ce sentiment de tristesse qui s'empare de l'amateur de football au moment de voir Pirlo, Buffon, Xavi, Casillas, Xavi, Eto'o, etc, quitter le pays tropical dès la phase de poules ? D'abord parce que les savoir en si grande difficulté au Brésil fut particulièrement dur à vivre, tant « courir est dégradant, et le faire sous les tropiques encore plus » , comme l'écrit l'écrivain mexicain Juan Villoro. Lequel rappelle également que le football, avant d'être un sport, est un « état d'âme » . C'est pourquoi quitter tous ces hommes d'un coup est un chagrin. C'est le même chagrin que celui qui s'abat sur la famille qui, après un divorce ou un décès, doit laisser une maison derrière elle. Après l'avoir époussetée, nettoyée, rangée, vidée, laissée libre pour les occupants suivants. Ce qu'il reste dedans : des souvenirs. Une malle pleine de gens.

Par Stéphane Régy, à Rio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Buffon est-il le meilleur gardien de tous les temps?



Pour moi oui.
Putain de temps qui passe!!!
Emotion à la lecture de cette liste de retraités jusqu'à arriver à Pepe ... et là, bien rigolé, merci.
Message posté par gomu
Buffon est-il le meilleur gardien de tous les temps?



Pour moi oui.


Même si l'histoire retiendra Yachine et son ballon d'or, je suis d'accord avec toi pour dire que Buffon est le plus grand gardien de tous les temps.
superslash Niveau : CFA2
Ca me rappelle le dernier match de Vieira en EDF ... tristesse saudade et immense blues ...
Message posté par gomu
Buffon est-il le meilleur gardien de tous les temps?



Pour moi oui.


Casillas pour ma pomme.
Cet article est magnifique.
Message posté par Pirlo31


Casillas pour ma pomme.


Y a match j'suis d'accord. Les deux sont loin devant c'est sûr
DoutorSocrates Niveau : CFA
Les footballeurs qui partent, ça nous renvoie aussi à notre propre condition, puisque pour nous aussi, le temps passe.
Rakamlerouge Niveau : National
Les paradis perdus sont toujours les plus beaux. On repensera à ces joueurs avec le même bonheur que nous procure aujourd'hui l'évocation d'un Davids, d'un Suker ou d'un Cannavaro. Et rien n'est plus pénible qu'une vieille gloire qui ne sait pas tirer sa révérence, s'accroche au passé et ne rend finalement service à personne (et surtout pas à lui-même).
Message posté par gomu


Y a match j'suis d'accord. Les deux sont loin devant c'est sûr


Match je ne sais pas, à un tel niveau on ne les compare plus... Ils sont dans le même sac. Après c'est une question de goût. J'ai toujours été impressionné par les détentes de Iker Casillas. Pour moi, le gardien ultime c'est celui qui va faire de prodigieuses envolées.
Pepe a 31 ans, il n'est tout de même pas très vieux.
VaeVictis Niveau : DHR
Merci pour ce très bel article.

Les grands joueurs qui s'en vont, une douce mélancolie qui s'empare d'eux et de nous, c'est un éternel recommencement. Comme une coïncidence, je viens de finir de regarder ce soir le superbe docu de Bietry sur la génération des bleus de 1984 sur l'Equipe 21. J'étais tout gamin et ils m'ont fait rêver.

Me souviens du soir de la victoire en finale contre l'Espagne. J'avais 10 ans. Mon père m'avait traîné dans la bagnole pour aller klaxonner et célébrer la victoire en centre-ville. J'étais en pyjama et j'agitais mon petit drapeau français en papier aux badauds, qui arboraient un sourire aussi joyeusement crétin et incrédules que moi. Faut comprendre que le football français ne gagnait jamais. On s'était déniaisé, sportivement parlant.

Et je me rends compte que je ne pourrai plus revivre ça, parce que mon père n'est plus là et puis, parce que je mets plus de pyjama.

Mais si par une improbable veine, les bleus remettent ça en 2014, je promets à mon gamin de 14 ans de le traîner dans ma bagnole et d'aller klaxonner en centre-ville. Histoire de mettre un joyeux coup de pied au cul aux souvenirs et de transmettre la flamme. Joyeuses tropiques.
Message posté par Pirlo31


Match je ne sais pas, à un tel niveau on ne les compare plus... Ils sont dans le même sac. Après c'est une question de goût. J'ai toujours été impressionné par les détentes de Iker Casillas. Pour moi, le gardien ultime c'est celui qui va faire de prodigieuses envolées.


Oui "match" était surement pas le terme approprié.

Point commun entre les deux, ils ont tous les deux dégouté un pays entier en finale de la CDM à un moment crucial

Buffon http://www.youtube.com/watch?v=m-I4__JG9JI

Casillas http://www.youtube.com/watch?v=eQdg64syobs



Sur l'ensemble, les titres donnent raison à Iker. Aussi bien en club qu'en sélection.
highway61 Niveau : DHR
C'est d'autant plus triste qu'on a l'impression que la génération qui est en train de s'en aller est la dernière à avoir réellement "fait rêver" les amateurs de foot...
Les joueurs d'aujourd'hui sont de véritables machines sur le plan de la performance mais ils semblent aussi de moins en moins humains, de plus en plus lisses et "creux". De vrais clones ! Difficile de se prendre de sympathie pour des mecs qui semblent avoir pour principale préoccupation leur coupe de cheveux et/ou leur bagnole (et qui en plus jouent avec des chaussures fluo dégueulasses !)

Suarez est peut-être bon pour l'asile, il a un coté attachant voire touchant justement parce qu'il ne rentre pas dans ce moule. C'est l'un des seuls à nous apparaitre comme un véritable "être humain" avec ses faiblesses mais aussi avec ses émotions sincères (je repense à ses pleurs cette saison avec Liverpool...)
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par gomu
Buffon est-il le meilleur gardien de tous les temps?

Pour moi oui.


Toi, t'as pas vu jouer Ronan Le Crom.
Les pleurs de Suarez, que dire des larmes de Gerrard... Le plus grand pour moi, meme si je l'ai jamais vu dribbler un adversaire, :D, jamais un mot, jamais une provocation sur le terrain... mon idole.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par Raph_zz
Même si l'histoire retiendra Yachine et son ballon d'or, je suis d'accord avec toi pour dire que Buffon est le plus grand gardien de tous les temps.


Il y a également des gardiens qui n'ont pas pu compter sur d'aussi bonnes défenses que celles sur lesquelles s'est appuyé Buffon en sélection.

Donc une pensée pour Santiago Cañizares, pour ma part. Et à cette blessure idiote avant le mondial 2002.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par highway61
C'est d'autant plus triste qu'on a l'impression que la génération qui est en train de s'en aller est la dernière à avoir réellement "fait rêver" les amateurs de foot...
Les joueurs d'aujourd'hui sont de véritables machines sur le plan de la performance mais ils semblent aussi de moins en moins humains, de plus en plus lisses et "creux". De vrais clones ! Difficile de se prendre de sympathie pour des mecs qui semblent avoir pour principale préoccupation leur coupe de cheveux et/ou leur bagnole (et qui en plus jouent avec des chaussures fluo dégueulasses!)


Je te rejoins pour ces saloperies de chaussures fluo. Putain.
highway61 Niveau : DHR
Message posté par gomu


Oui "match" était surement pas le terme approprié.

Point commun entre les deux, ils ont tous les deux dégouté un pays entier en finale de la CDM à un moment crucial

Buffon http://www.youtube.com/watch?v=m-I4__JG9JI

Casillas http://www.youtube.com/watch?v=eQdg64syobs


Sur l'ensemble, les titres donnent raison à Iker. Aussi bien en club qu'en sélection.


Ouaip, mais Casillas s'est franchement fait humilier sur le terrain ces derniers temps. Alors que Buffon est pour l'instant parvenu à conserver un niveau plus qu'acceptable (je vote Buffon donc).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
45 41