Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 37ème journée

Tristes espoirs pour United

Alors que tout reste raisonnablement jouable pour le titre, Man United gagne mais tire la tronche. Tottenham et Newcastle ont de vraies raisons de la tirer. Ils n’ont pas profité du faux-pas des Gunners contre Norwich. Dans le bas de tableau, Djibril Cissé affole le Loftus Road.

Modififié
L’ambiance est particulièrement étrange à Old Trafford en ce dimanche 6 mai. Swansea, qui a le luxe de ne rien jouer en cette fin de saison, ne fait pas vraiment le poids face aux Red Devils. A la mi-temps, le tableau d’affichage indique déjà 2-0, et Ashley Young commence à se presser, en récupérant fissa le ballon dans les filets adverses. Sait-on jamais, le contexte pourrait être propice à des Swans démissionnaires, capables de prendre une volée. Mais on n’y croit pas franchement, tant sur la pelouse que dans les tribunes. Paul Scholes faisait déjà la gueule en ouvrant le score. Il y a comme une ambiance de fatalité étrange et quand même surprenante. Avec le même nombre de points avant la dernière journée, Man United semble déjà abattu par ce goal-average défavorable qui compte pour un point supplémentaire côté Citizens. Personne ne croit à la résistance future de QPR sur le terrain de Man City le week-end prochain. Des Rangers qui jouent leur maintien, rappelons-le. Une impression de « démission » de United d’autant plus surprenante que le cours de cette saison 2012 a appris à considérer tous revirements de situations.

Arsenal, indemne ; Sagna moins
Ça sentait la mauvaise affaire samedi après-midi, après le nul concédé à l’Emirates dans un spectaculaire et dramatique Arsenal/Norwich (3-3, péroné fracturé pour Sagna). Arsène Wenger était chafouin mais sort de ce dimanche avec un enseignement majeur : ses Gunners ont toujours leur destin entre leurs mains pour conserver cette troisième place de plus en plus indispensable. Avec Chelsea encore en lice en Champions League, la quatrième place ne serait plus qualificative en cas de victoire des Blues contre le Bayern. Newcastle n’a pesé que par intermittence face aux Citizens (2-0 pour City, doublé de Yaya Touré, voir par ailleurs) et Tottenham, réduit à dix sur le terrain d’Aston Villa, n’a pu arracher dans ces conditions qu’un petit match nul. Les Spurs, quatrièmes, grattent un point sur les Magpies, cinquièmes. Mathématiquement, les trois équipes, qui se tiennent en deux points, peuvent toujours jouer cette troisième place. Programme de la dernière journée : 20ème et dernier derby londonien de la saison entre Tottenham et Fulham, Everton/Newcastle et West Brom/Arsenal.

Djibril Cissé, face B
Du statut de sauveur, le Djib en était très loin aux Queens Park Rangers. Par deux fois expulsé depuis son arrivée au mercato d’hiver - 7 matches de suspension en tout, beau tarif pour une demi-saison - Cissé est revenu à ses fondamentaux, à ce qui fait de lui un joueur atypique. Lors de la rouste prise par les garnements de Londres à Stamford Bridge (6-1), le week-end dernier, l’attaquant français avait célébré avec rage, les poings serrés, son but inscrit en fin de match alors que Chelsea avait déjà mis une roue de bicyclette dans les rayons des Rangers. Etonnant mais sans doute annonciateur de la motivation extrême qui habite le Djib en cette fin de saison. Contre Stoke City aujourd’hui, le Français a fait basculer le destin de QPR dans l’élite du bon côté. A la 89ème minute. Premier effet : ce but permet aux Londoniens de sortir de la zone de relégation, au meilleur des moments. Deuxième effet : il condamne quasiment Blackburn à la deuxième division (19ème, 6 points de retard, différence défavorable de six buts, 2 matches à jouer). Cela fait déjà un concurrent de moins. Comme la vie est bien faite pour les Rangers en ce samedi après-midi, au même moment, à Bolton, les Wanderers perdaient le bénéfice d’une victoire précieuse contre West Brom, qui réussit à égaliser à la 90’. Du coup, un nouveau défi attend QPR désormais. Avec deux points d’avance sur Bolton, le 18ème et dernier relégable, les Rangers iront consolider leur position et leur maintien en déplacement chez les Citizens. Un point suffirait (avantage de neuf buts sur Bolton, qui se frottera à Stoke en clôture). Encore faut-il aller le chercher.

Fulham, les records inutiles

La saison n’a pas toujours été rose pour les Cottagers. Vissés dans la deuxième moitié de tableau jusqu’en février, les voici, avec 52 points, à une unité de leur record en Premier League, établi sous Roy Hodgson. Pour faire au moins aussi bien, ils devront glaner un petit point, la place de 7ème d’Everton. Sinon, en lot de consolation, les Cottagers peuvent se dire qu’ils tiennent dans leur effectif le premier Américain à planter 50 buts en Premier League : Clint Dempsey, au coup-franc chirurgical à Craven Cottage ce dimanche. A voir. A apprécier.

Pour voir tous les résultats de la 37ème journée, c'est par ici.

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible