1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-Marseille (1-1)

Triste nul entre Marseille et Bordeaux

Plutôt avares de frissons, Bordeaux et Marseille se quittent sur un score nul (1-1). Assez mérité finalement, tant aucune ne méritait mieux.

Modififié
2k 38

Girondins de Bordeaux 1-1 Olympique de Marseille

Buts : Khazri (57e) pour les Girondins // Romao (55e) pour les Olympiens

38 piges, bordel ! 38 piges que l’OM ne gagne plus en Gironde. Une stat’ aussi dingue qu’inquiétante pour les Marseillais qui comptaient bien sur ce déplacement et leur forme à l’extérieur pour fermer le clapet de cette maudite malédiction. C’est con, mais c’est raté. Les Olympiens avaient fait le plus compliqué en ouvrant le score dans un match d’une pauvreté technique assez affligeante. Un avantage qui n’aura duré que 74 secondes. L’invincibilité des Bordelais ira donc bien jusqu’à ses 39 ans. Même si on le sait tous, le plus dur des caps, c’est la quarantaine. Le Matmut-Atlantique est prévenu.

« Ils m’entraînent, au bout de l’ennui… Qui ça, qui ça ? »


N'Koudou blessé, c’est Bouna Sarr qui vient s’incorporer sur le côté droit du milieu de l’habituel 4-2-3-1 concocté par Míchel. De son côté, Willy Sagnol renouvelle sa confiance aux jeunes bordelais, titularisant Crivelli et Ounas et laissant Diego Rolán sur le banc. C’est pourtant l’un des « vieux » de l’équipe qui envoie le premier frisson aux travées du Matmut-Atlantique, mais la reprise du genou d’Henri Saivet sur corner ne trouve ni le cadre ni la déviation d’un partenaire (18e). Les minutes filent, et ce début de rencontre commence drôlement à ressembler à l’ambiance mise en tribunes : intense et engagé. Juste intense, même, puisqu’à la différence des supporters chantant à l’unisson, les 22 bonhommes préfèrent la cohue et les manquements techniques à une jolie partition. Entre Manquillo incapable de centrer correctement, Plašil étonnement malhabile avec ses pieds ou encore Lass’ Diarra qui peine à dicter le jeu olympien, le match stagne dans la platitude footballistique. Sursaut parmi l’ennui, Michy Batshuayi enrhume Yambéré d’un contrôle orienté avant de décocher une frappe sèche à l’entrée de la surface (37e). Sur ses appuis, Carrasso se saisit du ballon en deux temps sans grosse difficulté. Et c’est à peu près tout ce que l’on a pu se mettre sous la dent en 45 minutes, sans qu’aucune équipe ne domine réellement. 45 minutes et une seule vraie occasion, donc. Ouais, c’est triste pour une joute entre deux ogres supposés de l’élite française.

Du tac au tac


Dès la reprise, les Girondins se montrent dangereux sur corner. Khazri enroule le cuir qui frôle les montants gauches de Mandanda, sans que personne ne coupe la trajectoire. Les Marseillais répondent dans la foulée, par Batshuayi qui pense davantage à armer comme un bourrin qu’à cadrer. Les remontrances des deux entraîneurs durant la pause ont visiblement fonctionné. Sur un corner rentrant frappé par Barrada, le capitaine Saivet ne marque pas assez vigoureusement Romao qui place un coup de casque fatal (55e). Un but, incroyable ! Le plus dur de fait ? Wahbi Khazri ne plussoie pas vraiment. Quasiment sur l’engagement, il se joue de la défense marseillaise d’un une-deux avec Crivelli avant d’ajuster Mandanda (57e) d’un enroulé pied droit et de célébrer avec le déjà classique « cœur avec les doigts » . Dès lors, la rencontre s’anime. Enfin ! Notamment par le jeu bien plus vertical déployé par les visiteurs. Les transmissions s’accélèrent, bien que les carences techniques perdurent. Cette dynamique ralentira au fur et à mesure que la fin de la rencontre et la peur commune de perdre ce point approcheront. Fraîchement entré, Diego Rolán manque même de donner la victoire aux siens après un cafouillage aux six mètres de Mandanda. Manque de bol, son tir échoue sur la barre transversale du portier français. C’en est trop pour Benoît Bastien qui libère ses poumons une bonne fois pour toutes.


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

J'allais commenter ce fabuleux match et puis non...
read my mind Niveau : National
Message posté par Lanski
J'allais commenter ce fabuleux match et puis non...


Non sens sémantique en postant tu commentes donc ...
Pas mieux que le Sté-Rennes de l'autre fois...
Moi aussi j'aime les points de suspension...
Quelle purge made in L1 !
Tristes nuls : Marseille et Bordeaux.
read my mind Niveau : National
Message posté par patam
Pas mieux que le Sté-Rennes de l'autre fois...


Un peu fatigué mais sinon oui .

Je note que tu n'as pas réfuté mon postulat.

Et comme je suis profiler , je peux révéler ton prénom qui est paul et que tu es écrivain (spoiler vanne multiple).

Ne me remercie pas.
read my mind Niveau : National
Message posté par read my mind
Un peu fatigué mais sinon oui .

Je note que tu n'as pas réfuté mon postulat.

Et comme je suis profiler , je peux révéler ton prénom qui est paul et que tu es écrivain (spoiler vanne multiple).

Ne me remercie pas.


Oh le fail:)

Je m'adressais au sieur lanski.
A l'image de ce match nul a chier, c'est tout le championnat qui est triste cette année. Et dire qu'on accueil l'Euro..
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Vous avez vraiment eu le courage de mater le match?
Sulley l'otarie Niveau : District
Eh beh, ce match de papis moujos. Bon je fais les notes, puisque Sofoot est un peu dans le coma quand on parle de l'OM. Mais je donne pas de notes.

Pour les moins :
Batshuayi fait des choix d'âne bâté et n'efface plus en 1 contre 1. Mauvais choix, nez dans le guidon, un attentisme coupable avant son tir inutile lors de la sortie de Carrasso. Diagnostic : Cramé ! O gai !Vive la trèveuh !

Mendy est sur courant alternatif depuis 4 matchs. Dans ses 30 mètres, il est flippant. Dugarry et Margotton te soutiennent.

Mandanda ne sais plus sourire. Le cherchez pas. Attention, ça va partir dans ta gueule ! Joli réflexe sur la reprise du jeune Ounas.

Manquillo n'est pas Dja djédjé. Muscle ton jeu Robert !

Nkoulou joue propre mais Nkoulou n'arrangue personne, fais son taffe et rentre chez lui peinard, telle une nouvelle recrue. Taulier vous avez dit?

Ocampos est un ovni. Il n'atterira jamais. Son melon non plus.

Pour les plus :

Rolando a repris un rab de vista et de relance. De placement aussi ! gaffe aux rabs de bûche de noël pendant la trève.

Barrada : "eagle eye" Abdelaziz mon fils ! Quasi toujours proté vers l'avant, avec ses spéciales centre-louches qui font pas mal mouches. Passeur confirmé de l'OM de première partie de saison. Michel a eu raison de le faire souffler un peu.

Cabella : De la vivacité, des bons choix, des passes justes mais trop pris dans la nasse pour être souvent face aux buts.

Bouna Sarr : du bon, du moins bon, c'est pas GKN mais ça pôssède un super jeu de hanche, Contento peut en témoigner.

Romao : Tonton d'Afrique s'est bougé comme un lion affamé ! Sa vision de félin est là pour planter son pion de la saison. Il est là aussi pour stopper net Diego Rolan sur une contre attaque ! Cte tronche sur le carton jaune.

Lass c'est toujours le patron du milieu, c'est toujours une vision de jeu hors du commun. Un peu pris en défaut en 1ère mi temps, sa seconde s'avère de bonne facture mais la fébrilité relative de l'arrière garde l'a empêché de se projeter plus vers l'avant. Aucune Lassitude à toujours le voir jouer.

Bonne soirée et bonne fêtes à tous les zamis Sofootiens.

Ps : Felipe Melo est entré définitivement dans le cercle très fermé des psychopathes juste entre Emir Spahic et Gravesen ! Chapeau l'artiste ! apportez la camisole maintenant.
Message posté par roberto-larcos
Vous avez vraiment eu le courage de mater le match?


@ larcos : c'était pas tant une histoire de courage que de patience.

Michel a eu raison de gueuler sur Mendy, qui avait davantage envie de se bouger. Diarra tire la patte depuis quelques matches.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par Sulley l'otarie


Ps : Felipe Melo est entré définitivement dans le cercle très fermé des psychopathes juste entre Emir Spahic et Gravesen ! Chapeau l'artiste ! apportez la camisole maintenant.


Ahah, j'imagine bien une salle avec tous ces mecs, les Balotelli, Spahic, Melo, Suarez, Pepe et autres, avec sur une estrade, assis sur un trône, avec la couronne du Cesar, Antonio Cassano...
Heureusement que poko est un monstre physiquement... Parce que niveau technique et intelligence de jeu on est proche du district
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
J ai essayé pourtant...J'ai mis mon streaming, mes ecouteurs, d'abord l'oreille droite, toujours. Ensuite un peu de Volvic...

Et au bout de 15 min après une passe degueulasse je suis passé sur l'Inter....

Ça crache sur Paris qui tuerait le suspens mais la nullité des autres est abyssale....
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Et au classement des bouchers tu peux rajouter Didier Senac qu on a vu faire des sprints de 40 m pour venger le jeune Zidane quand il prenait un taquet. Mythique.
Je suis dégoûté franchement 0 à toute l'équipe
Xavlemancunien Niveau : CFA
Et Barrada qui te sort que l'OM a eu beaucoup d'occasion, juste après sa splendide sortie sur Bielsa....
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 38