1. //
  2. // River Plate

Trezeguet, le justicier masqué

Plutôt maladroit mardi dernier en Coupe d’Argentine, David Trezeguet a retrouvé son instinct de buteur samedi, inscrivant un doublé lors du match nul épique (3-3) entre River Plate et Defensa y Justicia.

0 0
Et Trezeguet a enfilé son costume de sauveur. Grâce à son doublé, le Franco-argentin a permis à River Plate de conserver sa deuxième place en Nacional B ce week-end. La semaine de Trezegol n’avait pourtant pas démarré sous les meilleurs auspices. Titulaire pour la première fois en match officiel mardi dernier avec son club de River Plate à l’occasion des seizièmes de finale de la Coupe d’Argentine, le champion du monde 98 s’était procuré quelques belles occasions sans toutefois trouver la faille. Souvent dans les bons coups mais incapable de concrétiser, on l’avait vu pester à plusieurs reprises contre lui-même, sautiller en grimaçant et ruminer ses ratés. A l’issue de son premier match disputé de bout en bout sous ses nouvelles couleurs - remporté 2-0 par River Plate -, il avait fait son mea culpa, en soulignant son «  manque de précision  » . On imagine que le perfectionniste et l’obsédé du but qu’il est a dû refaire cent fois le match dans sa tête et travailler sans relâche devant la cage tout au long de la semaine.

Reçu quatre sur cinq

Laissé sur le banc par Matias Almeyda en début de rencontre, hier, Trezeguet a surgi du banc en seconde période pour s’installer au côté de Fernando Cavenaghi. Cinq petites minutes lui ont suffit pour décocher une belle tête croisée qui donna l’avantage à River Plate (2-1). Si le passage du 4-4-2 au 3-5-2 a permis à l’ancien avant-centre des Bleus de jouer le justicier, la défense de River a craqué face aux attaques de Defensa y Justicia. Plutôt amorphes sur un centre puis sur un corner (2-2, puis 3-2 pour l’équipe de Florencio Varela), les défenseurs millonarios peuvent dire merci au numéro 17, qui expédia au fond des filets un ballon relâché par le gardien, suite à une frappe de Cavenaghi (3-3, score final).

Enfin titulaire ?

Auteur de son quatrième but en cinq bouts de matches, Trezeguet démontre que sa motivation et son instinct de buteur n’ont pas pris une ride. « Au niveau personnel, j’avais envie de marquer après ce que j’ai raté en Coupe d’Argentine. C’est dommage que ces buts ne nous permettent pas de gagner les trois points » , a-t-il lâché sur la pelouse à sa sortie du terrain. « On sait qu’on va devoir se battre jusqu’à la fin (du championnat). Notre objectif n’a pas changé, on va tout faire pour rendre heureux tous ces gens (les supporters de River) qui nous suivent aux quatre coins du pays  » . Almeyda envisagerait d’intégrer définitivement Trezegol dans son équipe type après ce nouveau coup d’éclat. Avide de revanche après six mois de préretraite au Qatar, le trentenaire ne semble pas prêt à laisser ses habits de lumière au vestiaire.

Voir : le doublé de Trezeguet

Par Florent Torchut, à Buenos Aires
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le PSG ne fait aucun cadeau
0 0