En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 13e journée
  3. // Bordeaux/Marseille
  4. // Les notes

Trémoulinas ressuscité, Apruzesse starifié

Merci à Élie Baup et à l’infirmerie de l’OM qui ont sauvé un match qui s’annonçait sans histoire. Entré en jeu à la place de Mathieu Valbuena, Fabrice Apruzesse, footballeur amateur, a mis un grain de folie dans un match beaucoup trop morose. À part ça, Trémoulinas et Gouffran ont été bons. Ce qui n’a pas été le cas des joueurs phocéens.

Modififié
Girondins de Bordeaux


Carrasso (6) : Des sorties aériennes, pas beaucoup de boulot et, surtout, une bonne nouvelle pour le moral : en face, il a vu entrer un type plus fat que lui.

Mariano (6) : Mariano, ça fait une semaine qu’il rêvait de ce match. Un match où le danger offensif dans son couloir s’appelle Jérémy Morel.

Planus (6) : Solide face à Ayew, pas beaucoup de boulot et, surtout, une bonne nouvelle pour le moral : il a enfin battu quelqu’un au sprint.

Henrique (5,5) : Des mandales dans la face d’Ayew, des coups de coudes dans la face d’Ayew… Henrique a réglé le problème Ayew, quoi. Et vu qu’il n’y en avait pas d’autres…

Trémoulinas (7,5) : La nullité d’Amalfitano lui a permis de s’économiser en défense. Du coup, « Pak Pak » , comme l’appelle Sané, a pu donner la pleine mesure de son jeu offensif. Résultat : des centres en pagaille et une belle passe dé. Un rendement d’international, mon gars.

Sané (4,5) : Il était là pour maîtriser Valbuena, mais on a dû attendre la blessure de Petit Vélo pour que le meneur de jeu marseillais la mette vraiment en veilleuse. Assisté par Plašil en seconde période, il a été plus serein.

Plašil (5,5) : Quand Jaroslav n’est pas par terre, il est plutôt bon.

Obraniak (6) : Malgré un terrain peu adéquat à sa technique soyeuse et une première mi-temps passée à se plaindre des coups de Souley, Ludo a été plutôt bon. Sans un Jussiê fantomatique, il aurait même pu filer des caviars.

Saivet (4) : Henri Saivet est et restera à jamais un joueur de Football Manager. Mais putain, qu’est ce qu’il était fort !

Gouffran (8) : D’innombrables courses, des bonnes phases de conservation du ballon et tout le boulot que Jussiê n’a pas fait. Il a beau avoir des lentilles de couleur et une dégaine folle, il y a un moment où il faut le dire : il a progressé.

Jussiê (2,5) : En voilà un qui devait avoir la tête au match entre le RC Lens et Les Lilas. Qu’il se rassure, les Nordistes ont gagné 3-0.

N’Guemo (non noté) : Un mec qui a réussi à fuir Nancy est forcément un génie.

Ben Khalfallah (10) : Alors Fahid, Bordeaux a éjaculé ce soir ou pas ?

Maurice-Belay (non noté) : On aurait aimé voir sa vitesse d'exécution un peu plus tôt dans le match. Au lieu de ça, on l’a vu râler plus tard.


Olympique de Marseille


Mandanda (4) : Des prises de balle étranges, des relances moyennes et pas de fulgurance sur le but bordelais. Si quelqu’un a dit à Steve qu’il fallait tout faire comme Lloris, il serait temps que cette personne lui dise qu’Hugo est parti en Angleterre et que les temps sont durs.

Fanni (5,5) : Le plus solide des défenseurs marseillais avec Diawara. Il a essayé d’apporter offensivement, mais avec Amalfitano dans son couloir, c’est compliqué.

Diawara (5,5) : En manque de rythme, Souley a compensé par une envie exemplaire et un corps toujours aussi solide. Si Obraniak a des bleus demain, on sait d’où ils viennent.

Nkoulou (4) : C’est assez rare pour le souligner, Nicolas Nkoulou a été bof. Responsable sur le but de Gouffran, où l’attaquant bordelais lui passe tranquillement devant, le défenseur camerounais aura d’autres occasions de prouver à l’émissaire du Barça présent à Chaban-Delmas qu’il vaut le coup.

Lucas Mendes (5) : Ses coéquipiers se feront une joie de lui expliquer comment fonctionnent les arbitres français. Sans véritable psychologie, quoi. Sinon, le Brésilien n’est pas trop mauvais. Timide offensivement, il est solide derrière. Son carton rouge permettra certainement à un plombier de l’équipe de PH d’intégrer l’effectif pro la semaine prochaine.

Cheyrou (3) : Il y a deux ans, les supporters marseillais auraient vendu leur mère pour voir Benoît en équipe de France. Aujourd’hui, ils aimeraient bien la récupérer.

Kaboré (3) : Un jour, Charles a cadré une frappe. Depuis, il préfère rater des passes.

Morel (4) : Il n’y peut rien, Momo, il n’est pas fait pour ça, jouer milieu gauche. Pourtant, ça fait déjà des années qu’il dépanne au poste d’arrière gauche. Au fond, si c’était ça, son métier ? Dépanneur ?

Amalfitano (2) : Déjà, il se fait enrhumer par Trémoulinas sur le but. Ensuite, il ne lâche jamais sa foutue balle. Enfin, les fêtes arrivant à grands pas, on se méfierait si on était lui. Oui, les temps sont durs pour les huîtres en décembre.

Valbuena (5) : Sorti blessé, Valbiche a fait ce qu’il a pu. C'est-à-dire quelques ballons pour Ayew, des tentatives d’accélérations et beaucoup de dépit. S’il vient à être absent quelques semaines, l’OM peut s’estimer heureux d’avoir pris un peu d’avance sur la zone rouge…

A. Ayew (4) : Des ballons de la tête, il en a pris. D’ailleurs, sa seule frappe du match est un coup de boule. Et vous conviendrez que ce n’est pas beaucoup, pour un attaquant de pointe…

Omrani (non noté) : Un nom qui respire le fake. Mais attention, même pas le joueur de PES, hein. Le fake de porte de Clignancourt. Emporio Omrani.

Apruzesse (10) : On s’est tous déjà réveillé, un matin, un peu dégoûté. Abattu, même, parce qu’il y a quelques secondes, dans un rêve totalement fou, on foulait la pelouse d’un stade en folie avec, sur les épaules, le maillot de notre équipe de cœur. Ce dimanche soir, c’est arrivé à l’ami Fabrice Apruzesse aka « Chouchou » , ancien chauffeur livreur, si son profil Copain d’avant dit vrai. Une dégaine folle, un ventre ronaldesque et des courses dignes d’une poule à laquelle on a ôté la tête. Sans doute la plus belle histoire de la saison. Un coup de coeur, un vrai.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 4 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 5 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4