Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Trémoulinas parle de son exil

Modififié
Après plus de 220 matchs sous le maillot des Girondins de Bordeaux, l'international Français (2 sélections) Benoît Trémoulinas s'est exilé cet été en Ukraine, au Dynamo Kiev, contre près de 3 millions d'euros. Interrogé à ce sujet par L'Equipe, le latéral gauche a avoué ne pas regretter son choix :

« C'est un régal de jouer au stade Olympique. S'il n'est pas toujours plein, il possède une grosse caisse de résonance. C'est pas mal aussi dans les autres stades. Quand on est allé jouer contre le Metalist Kharkiv, les 40 000 supporters, qui ont droit aux fumigènes, en ont allumé près de trois cents. Le stade était tellement en feu que le match a été arrêté. Un truc de fou ! J'avais besoin de me couper de mes racines et de me mettre en danger. Je suis servi. La preuve, je joue moins aujourd'hui... »

Confronté à la concurrence d'Evgueni Makarenko, Trémoulinas n’a sans doute pas choisi la destination idéale pour retrouver l’équipe de France. Il s'en explique cependant habilement :

« Comme le Dynamo était ma touche la plus sérieuse, je me suis décidé à faire le grand saut (…) Un risque ? Oui, mais je ne suis pas non plus titulaire en équipe de France. J'ai été rappelé en juin en raison de blessures. Je voulais vraiment découvrir une autre culture. Pour ça, je n'ai pas été déçu. À cause de l'alphabet cyrillique, j'ai l'impression de retourner à la maternelle, j'apprends des sons et des mots nouveaux. »


Comme quoi, les voyages forment la jeunesse. CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 48 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 mercredi 20 juin La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain