Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  • Portugal-Maroc Aujourd'hui à 14:00
  • Uruguay-Ar. Saoudite Aujourd'hui à 17:00
  • Iran-Espagne Ce soir à 20:00
  1. //
  2. // Bayer/Borussia (1-3)

Treize en avance

Le Borussia Dortmund est allé corriger le Bayer Leverkusen dans son antre de la BayArena ; au-delà du score, il faudra retenir en priorité la manière dont les protégés de Jürgen Klopp ont tué le match : trois buts en sept minutes. Cette bande de jeunes ne connaît apparemment pas le respect.

Modififié
En principe, la trêve dure un mois en Allemagne. Cette saison, la phase retour de la Bundesliga a repris deux semaines plus tôt que d'habitude. Et il semble que le Bayer Leverkusen et le Borussia Dortmund n'ont pas trop de ces semaines sans compétition, bien au contraire.


Les deux équipes les plus joueuses du championnat allemand ont vite montré qu'elles étaient dans le rythme. Et c'est le Borussia qui s'est signalé en premier, comme pour montrer qu'il n'était venu à la BayArena que pour une seule chose : accentuer l'avance qu'il possède sur ses poursuivants (dix points), dont le Bayer, justement. Alors les joueurs de Klopp reprennent les mêmes ingrédients que lors de la phase aller : à la 3ème minute, Sahin met un lointain coup-franc dans la boîte ; pour une fois, ce n'est ni Subotic ni Hummels qui reprend de la tête, mais le longiligne Sven Bender, qui en profite pour la faire à l'envers à son petit frère Lars mais qui manque de chance et finit par trouver le poteau.


Le Bayer tente de jouer son football, se la donne, mais, dans l'ensemble, c'est Dortmund qui domine les débats. Mis à part quelques éclairs de génie de la part de Sidney Sam, les pharmaciens de Leverkusen n'arrivent pas à faire avaler la pilule aux Jaune et Noir.


Non, en vérité, ce sont les petits jeunes de Jürgen Klopp qui vont mettre la pikouze à Leverkusen, et notamment un homme : Kevin Großkreutz. Un jeune homme à la coupe de cheveux improbable, avec un faciès qui fait aussi peur que la prononciation de son nom ; mais malgré tout, un formidable joueur, et surtout, en passe de devenir le symbole du club : il est né à Dortmund, joue pour Dortmund, ne jouera jamais à Schalke, n'est pas très attirant mais a de la générosité à revendre.


49ème minute, première injection : suite à une touche de Piszczek et une grosse erreur défensive, le ballon arrive à Großkreutz, qui reprend avec beaucoup de sang-froid face à René Adler. Leverkusen met un genou à terre. 53ème minute, la piqûre de rappel : déviation de la tête de Lewandowski dans la course de Großkreutz, qui exécute Adler une seconde fois. Leverkusen met le second genou à terre. Et bientôt, à savoir deux minutes plus tard, Leverkusen doit baisser son short pour recevoir la troisième piqûre, de la part de Götze cette fois-ci ; toutefois, Großkreutz supervise le travail, puisque c'est lui, plus vif que son défenseur, qui offre la passe décisive au jeune prodige de 18 ans, qui glisse la balle entre les jambes d'Adler comme un ancien.


Humilié, le Bayer décide quand même de se couvrir l'arrière-train et repart à l'attaque. Les efforts des joueurs de Jupp Heynckes seront récompensés par un but de Stefan Kießling (80è), qui en profite pour s'éclater la jambe contre le poteau. Rien de grave néanmoins.


1-3 à la BayArena, score final ; les 7000 supporters des Jaunes et Noir jubilent : Dortmund creuse l'écart, en attendant le match de Mayence, ex-æquo avec Leverkusen. Mais bon, le signal est quand même fort : la proie Dortmund a fessé l'un de ses chasseurs. Et il ne sera pas aussi simple de rattraper cette bande de jeunes sauvageons qui file lentement mais sûrement vers le titre...


Ali Farhat

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger lundi 18 juin Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre