1. //
  2. // 5e journée
  3. // PSG/Bordeaux (2-2)

Trapp se prend les pieds dans le tapis du Parc des Princes

Paris laisse échapper ses premiers points de la saison. Dans une rencontre qu'ils pensaient maîtriser, les joueurs de Laurent Blanc ont vu leur gardien commettre deux boulettes. Solidaire de Carrasso, le mec.

Modififié
10k 132

PSG - Bordeaux
(2-2)

E. Cavani (27'), E. Cavani (34') pour PSG , H. Saivet (30'), W. Khazri (80') pour Bordeaux.


C'était une formule trouvée par le consultant Guy Roux au début des années 2000, quand les purges faisaient leur apparition lors des prime times en Ligue 1. Plutôt que de parler de la faiblesse du niveau technique des éléments offensifs, l'entraîneur d'Auxerre incitait les journalistes de la chaîne cryptée à mettre en avant la qualité des gardiens pour justifier les 0-0. Ce PSG-Bordeaux s'est, lui, terminé sur un 2-2. De quoi se dire que le spectacle de la Ligue 1 repose sur la maladresse de Trapp et Carrasso ? Évidemment non, parce que le gardien bordelais a aussi empêché Di María de marquer son premier but en France en remportant un face-à-face alors que son homologue allemand a détourné de quelques centimètres une tête de Crivelli sur coup franc en seconde période. Juste ce qu'il fallait. Mais pas sûr que les joueurs préfèrent cette issue, avec des images de buts qui vont faire le tour des télés tout le week-end, et pas vraiment parce qu'ils ont été marqués par des joueurs du niveau de Messi.

Cavani en renard, puis en costaud


Pour cette rencontre, Laurent Blanc ne prend aucun risque avec Ibrahimović, touché au dos en sélection. Plutôt pratique, puisque ça lui permet de mettre à nouveau Cavani en pointe. Avec Di María et Lucas pour l'entourer. Son partenaire au Variétés Club de France, Willy Sagnol, doit lui se passer de Sané, Sertic, Thomas Touré, Plašil et Cheikh Diabaté. Et il n'a pas le cœur à faire du Courbis en disant que ces absences vont permettre aux présents de mieux se montrer. C'est son équipe pourtant qui s'offre la première occasion du match. Crivelli remet comme il faut dans la surface, mais Khazri est un poil trop court pour la pousser dans le but vide. Paris se met doucement en route, et à la 26e, Verratti sort une ouverture velours en plein dans la surface. Peut-être parce qu'il admirait le geste au départ, Carrasso se rate totalement en voulant attraper la balle. Cavani en profite et se l'amène pour placer une volée puissante dans le but vide. Bordeaux revient presque miraculeusement dans la foulée. Une tête de Saivet au premier poteau sur un corner incite Trapp à s'emmêler les pinceaux et envoyer la balle dans ses propres cages. Carrasso exulte, fait des signes au public parisien. Cette défaite ne sera pas la sienne. Sauf qu'à la 34e, Cavani décide de tirer un coup franc à l'entrée de la surface. Le portier de 90 kilos ne bouge pas et voit le cuir le dépasser après avoir survolé le mur. Le PSG profite de l'adresse retrouvée de son attaquant pour passer une vitesse. Matuidi et Thiago Motta ratissent, mais Di María et Lucas tergiversent dans la zone de vérité.

Paris tombe dans le Trappnard


Cela semble tout de même anecdotique au vu de la seconde période. Paris déroule comme il en a pris l'habitude depuis maintenant un bon moment en Ligue 1. Aurier et Maxwell montent pour se faire plaisir offensivement. Laurent Blanc pense rapidement à la suite en donnant du temps de jeu à Kurzawa, Lavezzi et Rabiot. Les Bordelais, qui n'existent que par l'intermédiaire du volontaire Crivelli devant, craquent à un quart d'heure de la fin. Saivet commet une faute évitable et prend un deuxième jaune. Mais, en infériorité numérique, les Bordelais vont revenir, à la surprise générale. Khazri va au pressing sur Trapp, qui pousse trop la balle sur contrôle et s'effondre. Le meneur de jeu n'a plus qu'à botter dans le but vide. Stupeur au Parc qui se met à siffler sa recrue en provenance de Bundesliga. Paris essaie de réagir sur les dernières minutes, mais doit se résoudre à finir le match sur une embrouille entre Cavani et Nicolas Maurice-Belay. Le charme de la Ligue 1 opère toujours.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Parait qu'avec Di Maria Paris n'avait plus besoin des passes et de l'intelligence de Pastore
read my mind Niveau : National
D'abord les girondins aboient et la cavanne passe.

Ensuite henri dépose son cv ,wahbi voit l'occase et ri.

Kevin passera t-il à la trapp?

Moralité laurent est blanc mais il fallait sauver willy.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Y a pas à dire : les deux goals sont vraiment passés à la Trapp.
RELANCE, REFLEXE, KEVIN TRAPP CAROTTE
GARDIEN CLASSE MONDIALE, KEVIN TRAPP CAROTTE
#PSGFCGB
" L'école allemande ".
Bon du coup ...

Monaco Champion ?
Un peu déçu que Paris n'ait pas gagné, mais je suis vraiment content du match qu'on a vu. Bordeaux est vraiment venu pour jouer, ils nous sont rentré dans la gueule tout au long du match et ça a été super ouvert. Franchement ce soir je dis bravo Bordeaux, et ça fait plaisir de suivre la ligue 1 quand c'est comme ça. Avec en plus une petite baston gentillette à la fin.

Meme l'interview d'après match (Rabiot) était sympa à suivre. Il parle intelligemment des boulettes de Trapp en disant que toute l'équipe s'est déconcentrée, et que de toutes façons Paris aurait dù marquer plus, donc le problème était aussi collectif. Analyse qui me paraît très pertinente.

Dommage qu'il y ait eu l'analyse nauséabonde de Canal sur la deuxième boulette de Trapp. Je sais pas comment ça a réagi sur Bein, mais là c'était direct gros plan sur Sirigu. Puis Margotton qui prépare le terrain pour les analyses définitives du CFC disant que Sirigu c'était mieux et que Trapp est un bidon. Alors que cette deuxième boulette, bien qu'étant énorme n'est pas du tout inquiétante pour moi (c'est juste une erreur de concentration, rien à voir avec son niveau, à la limite, le premier but est plus génant).
PhoenixLite Niveau : Loisir
Quelle horrible seconde mi-temps, à l'image d'un Motta qui a tout fait à l'envers.
Beurk.

Et bon match des bordelais qui ont posé leurs cojones sur la pelouse et qui sont venus faire ce qu'ils avaient dit : "jouer, et avec de l'intensité". Ils ont jamais faibli dans leur pressing, et ça a été super efficace. Good job, les gars.
joker7523 Niveau : CFA
Apoula trapp! Putain de merde!!
motherfucker Niveau : CFA
Note : 41
et un nouveau florilège du parc des princes new look, avec des olé à 1-0 et leur nouveau gardien sifflé après une boulette.

honnêtement ça fait pas sérieux.
Labrune le touriste Niveau : Loisir
Paris avec ou "sans" argent restera Paris.

Une putain* de condescendance sur le terrain. C'est amplement mérité pour les bordelais ce score de parité.

Que dire de Trapp, une putain d'arnaque, un nouveau gardien spontex en puissance.

Di Maria, "una estafa" estimée à 65 millions, madre mia.

Le mec joue ailier alors qu'il est bcp plhs tranchant au milieu de terrain.

Sans Pastore cette equipe est banale.
Sirigu fait la moitié de ce qu'a produit Trapp ce soir, et il est bon pour la (maison de) retraite!
Match nul mérité. J'hésite entre dégueuler sur Carrasso ou le remercier, parce qu'il nous maintient 2 fois dans le match.

P'tain les Gigis, vous allez me rendre fou. Pourquoi vous jouez pas comme ça contre les 18 autres équipes de L1? Y'a vraiment de quoi faire chier beaucoup d'équipes.
Si quelqu'un peut ajouter quelques points de QI football à Poundjé, ça pourrait en faire un bon joueur de L1.
Et le record de victoire qui passe à la Trapp...
Réfugié allemand au Qatar, c'est compliqué aussi.
motherfucker Niveau : CFA
Note : 41
Message posté par Kit Fisteur
Y a pas à dire : les deux goals sont vraiment passés à la Trapp.


ce calembour est interdit depuis la reprise du championnat, je pensais qu'on était tous d'accord là dessus
Kit Fisteur Niveau : Loisir
N'empêche, y a qu'une seule équipe en France qui joue sans gardien et ne perd pas quand même... heureusement que en face ils étaient qu'à dix, sinon qu'est ce que ça aurait été...
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
" NOOOOOO ! Don't buy this goalkeeper it's a trapp ! "
J'ai téma la deuxième mi-temps et Di Maria a joué comme un abruti.
Aurier intéressant en fin de match.
Khazri c'est le Gradel de bordeaux quoi, pas forcément folichon mais plutôt efficace, typiquement le gars qui va partir à Derby County pour 15- 20M
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10k 132