Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Les Herbiers-PSG (0-2)

Trapp, la der discrète ?

Titulaire et très peu inquiété lors de la finale de Coupe de France remportée par son équipe, Kevin Trapp a peut-être disputé son ultime rencontre sous les couleurs parisiennes.

Modififié
Il ne sait sûrement pas. Ses dirigeants non plus. Ses partenaires encore moins. Les supporters du Paris Saint-Germain pas davantage. Mais il est certain que la question se pose ce mardi soir dans la tête de Kevin Trapp. Protégeait-il les cages du Paris Saint-Germain pour la dernière fois ? Était-ce sa dernière apparition sous le maillot d'un club qu'il a rejoint il y a trois ans et où il était censé devenir un énorme gardien de but à son arrivée ? Actuellement annoncé sur le départ et courtisé par des clubs étrangers, le portier a récemment avoué s'interroger sur son avenir au micro de beIN Sports : «  Ce n'est pas facile. Cet hiver, je disais qu'il me manquait du temps de jeu. (...) J'ai eu beaucoup de conversations avec la direction. Et, à la fin du mercato hivernal, j'ai dit que je restais à Paris car le niveau ici, c'est quand même le top. (...) Pour le moment, on a encore des rencontres (...), la Coupe de France, puis viendra le moment de réfléchir. »


Le moment de réfléchir est donc désormais arrivé. Mais avant ça, Trapp a tenu à rester professionnel jusqu'au bout. Comme durant tout son passage dans la capitale, en somme. Cela passait évidemment par un clean-sheet contre Les Herbiers. Obtenu tranquillement et logiquement, les membres de troisième division étant forcément un poil limités offensivement pour venir enquiquiner l'Allemand. Lequel a, quand même, réalisé quelques sorties aériennes sereines. Une ou deux interventions moins académiques sur sa ligne, aussi. Il a, enfin, considérablement gêné un Clément Couturier lancé en contre et pas loin de réduire le score. Reste que garder sa cage inviolée représentait quelque chose d'essentiel pour le dernier rempart.

Bye bye, les jeux de mots ?


Sans avoir à toucher beaucoup de ballon, Trapp s'est donc évertué à conserver sa concentration au Stade de France. Sans trop penser à ce qui se passerait la saison prochaine, et sans trop imaginer quels seraient ses coéquipiers. Sans refaire l'histoire non plus. Seulement en faisant le boulot et en démontrant un professionnalisme observé depuis 2015 à Paris. « Pour un gardien, ce sont les matchs les plus compliqués quand tu n’a pas beaucoup de travail, a-t-il réagi avant de soulever le trophée. Car on ne voit pas beaucoup le ballon. Il faut rester concentré et faire l’arrêt quand il le faut. » Certes, ses performances passées n'ont pas toujours été à la hauteur des espérances. Il n'était pas, et n'est toujours pas l'homme qu'il fallait au club pour « passer un cap » . Il n'est pas, et ne deviendra sûrement pas (au PSG, en tout cas) le futur Manuel Neuer que certains dépeignaient et à qui on l'a trop comparé.


Peut-être a-t-il manqué de confiance. Peut-être ne lui a-t-on pas donné suffisamment de temps. Toujours est-il qu'avec la douce ascension d'Alphonse Areola et les rumeurs de transfert qui courent au Camp des Loges (le champion de France lorgnerait par exemple sur Gianluigi Donnarumma), la situation ressemble bien à une fin de parcours pour lui. Encore une fois, il était donc important pour Trapp de bien terminer. Histoire de ne pas achever le mariage sur une mauvaise note, et de sortir par une autre voie que la petite porte. « On est content de remporter la Coupe, a-t-il encore déclaré, comme une évidence. C’est toujours très important de remporter un trophée. » Surtout quand on dispute son dernier combat.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 1 heure Un match de Liga prochainement joué aux States 43
Hier à 18:15 Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 12 Hier à 17:45 Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 Hier à 17:00 La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 16:40 Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 Hier à 15:15 Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 Hier à 14:35 À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5 mardi 14 août La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 99