1. //
  2. //
  3. // Universidad Costa Rica

Transféré contre... des ballons

Modififié
13 19
La voilà, la solution contre l'inflation dans les montants des transferts.

Loin, très loin des sommes astronomiques dépensées par Paris, Monaco, le Barça ou Manchester City, le club costaricien de l'Universidad Costa Rica a acquis le défenseur Roger Fallas contre... 50 ballons ! Récemment promue en première division, l'Universidad a peut-être trouvé le bon filon pour faire des affaires...

À 30 euros l'unité, Neymar vaudrait donc un peu moins de 2 millions de ballons. De quoi faire une jolie collection.

La preuve aussi que des bons ballons valent mieux qu'un bon joueur. BJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Myros el matador Niveau : CFA
Putain* de crise va!
Three-Eyed Frenchy Niveau : Ballon d'or
Merci L'Equipe.fr!
Jono Treyston' Niveau : Loisir
Je me rappelle du directeur marketing de Strasbourg venu faire une conférence à l'époque ou il nous expliquait avoir recruter que le club avait recruté un Malien contre une tondeuse à gazon.

(non ils n'ont pas refilé Teddy Bertin)
La seule réponse que j'ai trouvé :
L'équipe n'est composée que de Cheyrou et de Djibrill Cissé.

Des hors cadristes hors norme.
Des vrais.

J'imagine pas la fin de saison...
En 30 matchs, seulement 15 buts marqués pour 800 tirs.

Mieux vaut prévenir que guérir disait le dicton.
Et ils l'ont fait.
Comment est votre blanquette ? Niveau : DHR
Donc en fait tout ce temps la Bernard Menty mettait de l'argent de coté pour Evreux ?
Comment est votre blanquette ? Niveau : DHR
D* Only one Bernard
seb-guillot Niveau : DHR
30€ l'unité ôÔ, c'est des ballons de plage ou quoi ????
Ca doit faire mal dans l'égo ça. T'imagines tu rentres de vacances et ton entraineur te fait: "bon ben on t'a échangé contre deux plots et un jeu de chasubles presque neuves. Bon vent mec !"
Déçu2Bordeaux-Pas2Coeur Niveau : CFA
En espagnol "boniato" veut dire patates.
1si lors de la signature du contrat, entre un repas arrosé et la concentration qu'il faut avoir ds les affaires, le gars a dit : "cincuenta bon cincuenta bon cincuenta bon cincuenta bon". L'autre, en face, impatient de la réponse et ne comprenant rien dans son état, puis, aussi éméché que son vis-à-vis, répéta "OK OK"...Voilà comment "50 patates" s'est transformé en 50 ballons. Eh oui, une fois signé, on ne peut plus revenir en arrière.

NB : Par contre, sait-on ce qu'est devenu le signataire du contrat ? Pcq je pense que sa maison va brûler d'ici qq tps.

PS : 1 cp à droite, 1 cp à gauche, 1 autre cp à dr....Ca y est, je ss parti.
'ssi loin qu'possible.
A Barcelone j'ai essayé d'engager villa pour 2 paquet de granola...il a pas voulu, le barça voulait par contre !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
13 19