1. //
  2. // 30e journée
  3. // Nantes/Montpellier

« Traités comme des animaux »

Modififié
167 28
Montpellier affronte en ce moment Nantes pour un match couperet entre deux mal classés. Un bus de supporters pailladins, regroupant des membres de la Butte Paillade et des Armata ultras, a quitté Montpellier vers 2 heures du matin, hier, pour venir soutenir les Héraultais à la Beaujoire. Arrivés vers 13 heures, les Pailladins ont été contrôlés par les forces de l'ordre au péage, un procédé courant pour les supporters visiteurs. Alors qu'ils pensaient être escortés, puis surveillés en ville, ils ont été parqués par la police à proximité du stade jusqu'à peu de temps avant le début du match.

Contacté par So Foot, Florent, dit « Casti » ce supporter qui avait perdu un œil en septembre 2012 après un tir de Flash Ball, en marge du match Montpellier-Saint-Étienne, témoigne :

« On est arrivés vers 13h30 au péage juste avant Nantes, là les forces de l'ordre nous ont contrôlés, on pensait alors qu'on allait être escortés jusqu'en ville. Mais un responsable de la police nous dit : "On va trouver une solution, on va vous emmener dans un endroit, il est hors de question que vous alliez en ville, on veut éviter les troubles à l'ordre public." On venait de faire 10 heures de bus, on était calmes, on avait juste envie d'aller se restaurer et pas du tout de provoquer des incidents. On fait ça tous les week-ends en déplacement. Finalement, ils nous ont parqués dans un terrain vague à côté de la Beaujoire de 14h jusqu'au moment d'aller au stade. Ils nous ont d'abord interdit de descendre du bus, puis ils nous ont dit de descendre et on n'avait plus le droit de remonter dans le bus, on a pris la grêle... C'était interminable. On dit partout dans les médias que les ultras sont violents, mais on ne parle jamais des provocations des forces de l'ordre qui font monter la tension et peuvent faire dégénérer les choses, quand on est traités comme des animaux. »

Il y a plus d'un an, des supporters parisiens qui se rendaient à Toulouse pour supporter le PSG s'étaient retrouvés parqués de la même manière par les forces de l'ordre à quelques encablures de la ville rose. Avant d'être renvoyés sur Paris sans avoir pu assister à la rencontre.

Les Pailladins ont eu plus de chance, puisqu'ils ont finalement pu rejoindre le parcage de la Beaujoire pour le début de la rencontre. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Liberté pour les ultras !!!! Supporter son club n'est pac un crime !!

Lamentable, ils avaient le droit de pisser au moins ?
Méthode de cow boy sans aucune finesse et c est pas la première fois.
Tout va bien quoi. On peut plus parquer les noirs les juifs ou les manouches. Donc défoulons nous sur les supporters.
tristiano Niveau : CFA2
Je n'ai rien contre les ultras, loin de la, mais quand on voit ce qui se passe CHAQUE weekend dans la série A, je comprends que les autorités ne veuillent pas leur laisser trop de pouvoir!
Ils voulaient juste choper courbis pour frode fiscal...
Rien a voir avec le football.
The Unflying Dutchman Niveau : Loisir
c'est quoi un flash-ball?
Message posté par tristiano
Je n'ai rien contre les ultras, loin de la, mais quand on voit ce qui se passe CHAQUE weekend dans la série A, je comprends que les autorités ne veuillent pas leur laisser trop de pouvoir!


Pouvoir ? Liberté était surement le mot que tu cherchais. Il y a une différence entre punir une poignée d'individus violents et appliquer une répression sévère à l'encontre des ultras. Et puis tu me diras quels incidents ? Les chants discriminants font partis du folklore des matchs entre rivaux, tu t'imagines accueillir les marseillais en les applaudissant.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Valdés défend Neymar
167 28