1. //
  2. // 37e journée

Tout reste possible !

A part la qualification assurée de Valence en C1, tout reste encore ouvert dans cette Liga. Le titre de champion, les relégables et les clubs qualifiés pour l'Europe seront connus lors de la dernière journée. En attendant les transistors, voici le résumé de la 37e journée d'une Liga plus passionnante que jamais.

Modififié
0 0
FC Séville 2 – FC Barcelone 3


Séville, invaincu depuis 9 matchs à domicile, représentait le dernier col hors catégorie du Barça dans la route pour le titre. Pour ce match crucial, Guardiola a une nouvelle fois préféré le jeune Bojan en lieu et place d'Ibrahimovic. Il n'a pas eu à le regretter. Le début de match a été une promenade de santé pour les Blaugranas. Rapidité, enchaînements de passes, vitesse de transmission, idées claires, Xavi... et Messi. Le but de l'Argentin à la quatrième minute de match a ouvert une avalanche d'occasions toutes aussi franches les unes que les autres pour les Catalans. Bojan, auteur de sept buts dans ses sept derniers matchs, a même égalé un certain Luis Enrique en devenant le deuxième Espagnol “culé” de la décennie à enchaîner trois pions sur trois matchs consécutifs. Y'a pas à dire, le Barça envoie plus de rêve sans le Suédois, c'est indéniable. D'autant que Pedro, la véritable révélation de la saison, y est encore allé de son petit but. 3-0, et c'est flatteur pour Séville, tant les Barcelonais ont fait ce qu'ils voulaient des Andalous. Et pourtant, la Pep Team a commencé à se chier dessus en fin de match. Une erreur inhabituelle de Puyol a permis à Kanouté de mettre le but de l'honneur avant que Luis Fabiano ne déchaîne la folie du Sanchez Pizjuan avec un second pion. Au final, énormément de stress, un Guardiola énervé, et une victoire à l'arrachée pour ce qui aurait dû être une véritable promenade de santé face à des Sévillans réduits pourtant à 10 pendant la dernière demi-heure du match. Il faudra une victoire à domicile contre Valladolid pour que le Barça puisse glaner un titre de champion. Autant dire que c'est presque gagné...


Buts: 0-1. Min.5: Messi; 0-2. Min.29: Bojan; 0-3. Min.62: Pedro; 1-3. Min.69: Kanouté; 2-3. Min.71: Luis Fabiano

Espanyol 2 – Osasuna 0


Deux passes décisives de Verdu pour Forlin auront suffi aux Pericos pour remporter une victoire synonyme de maintien. Osasuna, pourtant déjà sauvé, a joué le jeu jusqu'au bout et failli gâcher le pot de départ de Raul Tamudo pour son dernier match devant son public. Le capitaine et meilleur buteur de l'histoire du club abandonnera sa « casa » à l'intersaison, après 14 ans de bons et loyaux services. Une page se tourne définitivement... Ça valait bien des larmes et un vibrant hommage des socios blanquiazules !


Buts: 0-1: Vadózc (m.5); 1-1: Forlín (m.50); 2-1: Forlín (m.52)


Getafe 2 – Malaga 1


Malaga jouait sa survie en Liga contre un Getafe aux aspirations européennes. Un match à enjeu et à sens unique puisque les banlieusards madrilènes ont déroulé pendant toute la partie. Soldado et surtout un missile du génial Pedro Leon ont illuminé la soirée des socios du Coliseum Alfonso Perez. Il reste un match à Getafe pour s'assurer l'Europa League. Malaga devra sortir le grand jeu contre le Real Madrid pour ne pas retourner en deuxième division. Pour les Andalous, ça sent vraiment le roussi...


Buts : 1-0, min. 26: Soldado. 2-0, min. 56: Pedro León. 2-1, min. 92: Fernando.

Xerez 3 – Real Saragosse 2


En décembre, Xerez était considéré comme une cause perdue. L'équipe la plus mauvaise de l'histoire de la Liga. Des cousins éloignés des Grenoblois... Cinq mois plus tard, les Andalous peuvent encore mathématiquement se sauver. Et tout ça grâce à la reprise en main de l'entraîneur argentin Gorosito. Dommage que le sosie de Rachid Boulaouane ne soit arrivé qu'en cours de saison, car avec lui, Xerez aurait sûrement réussi l'exploit de se sauver. Grâce à sa victoire épique contre Saragosse, Xerez peut encore rêver du maintien en cas de succès contre Osasuna. Il faudra également que Tenerife, Malaga et Valladolid (ses adversaires directs dans la course au maintien) perdent respectivement contre Valence, le Real et le Barça. Un conseil : pariez sur eux !


Buts : 1-0, Francis, m. 21; 1-1 Ander, m. 66; 2-1, Míchel, m. 67; 3-1, Carlos Calvo,. M. 73; 3-2, Gabi, m. 74.



Villarreal 2 – FC Valence 0


Il y a deux semaines, le Barcelonais Busquets avait reçu deux cartons jaunes sans être expulsé du Madrigal. Hier, Llorente a également reçu deux biscottes avant de rejoindre le vestiaire. Histoire de mettre l'arbitre contre les cordes, Joan Capdevilla a alors demandé ironiquement à l'arbitre si le rouge était destiné à Busquets. Un peu d'humour, qui lui a valu une expulsion. Sans doute la meilleure action d'un derby fadasse avec un FC Valence déjà en vacances et une belle fête d'adieu pour Robert Pires et Javi Venta.


Buts : 1-0. Min 10. Rossi, 2-0. Min. 18. Llorente

Real Valladolid 2 – Racing Santander 1


Javier Clemente et Valladolid sont les derniers espoirs de titre qu'il reste au Real Madrid. Les Blanquivioletas se déplaceront à Barcelone pour assurer un maintien qui est loin d'être assuré malgré la victoire importante contre le Racing Santander. A la fin du match, l'ancien sélectionneur a annoncé qu'il se foutait du Real Madrid : « Si je vois qu'ils font match nul, je demanderai à mes hommes de jouer le 0-0, juste pour faire chier les Merengues » . Et si c'était lui "super connard" ?


Buts : 0-1. Min.27. Christian, 1-1. Min.57. Baraja, 2-1. Min. 76. Nauzet Alemán

CD Tenerife 2 – Almeria 2


Un but à la 94e minute permet à Tenerife de sauver le match nul mais aussi ses espoirs de maintien. Au vrai, les insulaires n'ont fait que retarder l'inéluctable échéance : la deuxième division. A noter que les deux ailiers d'Almeria, Piatti et Crusat ont encore marqué. Avis aux recruteurs de Ligue 1...


Buts : 1-0, min. 14: Marc Bertrán. 1-1, min. 17: Piatti 1-2, min. 80: Crusat 2-2, min. 93: Nino

Sporting Gijon 1 – Atletico Madrid 1


Grâce à son match nul contre l'Atletico, le Sporting a assuré définitivement son maintien. L'Atletico a fait jouer ses remplaçants dont le gardien Asenjo, arrivé cet été et présenté comme le futur Casillas. Problème, l'ex-portier de Valladolid a passé une saison sur le banc à cause de l'émergence de De Gea. En se pétant les ligaments du genou sur une sortie, il passera les six prochains mois à l'infirmerie. Quand ça veut pas, ça veut pas.


But : 1-0, min.57 : De Las Cuevas, 2-0, min.72 : Ibra

Deportivo La Corogne 1 – Real Majorque 0


Après avoir été puni la semaine dernière par le Real Madrid, Majorque voit la Champion's League s'éloigner un peu plus à cause d'une nouvelle défaite contre le Deportivo la Corogne. Les insulaires semblent être à bout de souffle en cette fin de championnat. Quelque part il vaut mieux pour eux qu'ils n'obtiennent pas la quatrième place s'ils ne veulent pas lutter pour le maintien la saison prochaine...


But : 1-0, min.68 : Riki

Real Madrid 5 – Athletic Bilbao 1


Le Real a marqué hier son 101e but. Après s'être fait quelques frayeurs face à l'Athletic Bilbao, les Merengues ont déroulé comme jamais cette saison. Pour remporter le titre, il leur faudra une victoire et un nul du Barça au Camp Nou. Ça semble compliqué et pourtant...


Buts : 1- 0, m .21: Cristiano Ronaldo 1- 1, m .39: Yeste. 2- 1, m .73: Higuaín. 3- 1, m .79: Sergio Ramos. 4- 1, m .81: Benzema. 5- 1, m .88: Marcelo

Traduction Javier Prieto Santos, source Marca

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0