1. //
  2. //
  3. // Lyon-Juventus

Tousart, passe ton bac plus tard

À Lyon depuis l'été 2015, Lucas Tousart (dix-neuf ans) prend progressivement sa place dans l'effectif de l'OL. Une promotion pas étrangère à son titre de champion d'Europe U19 cet été, mais qu'il doit surtout à des prédispositions physiques et mentales innées. Portrait d'un mec qui n'a plus le temps pour les études.

Modififié
2k 23
« Tout petit, quand il allait voir son grand frère Samuel jouer, il voulait entrer sur le terrain. Il était petit, mais il insistait, on devait le retenir et il était en colère. Alors à quatre ans, j'ai signé une décharge pour qu'il puisse avoir sa première licence. » Quand il parle de Lucas Tousart, son second fils d'une seconde union, Jean-Robert Tousart n'est pas peu fier. Car lui, l'ancien professeur d'EPS, a très vite compris que son fils était hors du lot. « Il a toujours été habitué à jouer avec des plus grands en âge, mais il n'était pas forcément en dessous physiquement, il a toujours eu des prédispositions physiques. » Qui se traduisent à douze ans par un titre d'académie de cross-country avec le collège de Rignac, dans sa ville d'origine, et aussi un beau classement de 15 en tennis. « Il aurait aussi pu tenter la carrière dans ce sport » , assure le paternel. Entraîneur du futur pro des poussins jusqu'aux U13 à l'US Pays Rignacois, Claude Janin se souvient d'un gamin dont « le profil a évolué, car quand il était avec moi, ce n'était pas forcément un leader sur le terrain, il était moins solide mentalement qu'aujourd'hui. S'il avait raté un match et devait tirer un penalty, à 99% il le ratait aussi... Celui qui faisait les différences en gros matchs, c'était son pote Hendrick Foucras, qui finalement n'a pas percé, comme quoi...  »

Le plan B de Valenciennes sur le toit de l'Europe


Sous les ordres de Janin, Tousart est alors un attaquant prolifique, qui à défaut d'avoir une technique hors norme, sait s'imposer en jouant des coudes. « L'hiver, quand on faisait des tournois en salle, ce n'était pas rare que des gens s'exclament sur le bord du terrain : "Mais c'est quoi cette brute ?" Il était agressif dans la quête du ballon, il mettait le pied. Mais il se faisait surtout remarquer par ses buts, hein. » Suffisamment pour qu'au détour d'un match amical entre les U13 de l'US Pays rignacois et du Toulouse FC, il soit sollicité pour un stage dans la « ville rose » . Mais les éducateurs du TFC le laissent filer au Pôle Espoirs de Castelmaurou avec pour conseil d'évoluer dans un bon club régional. Ce sera Rodez, où le gamin reste une année de plus après sa sortie du Pôle Espoirs, la faute à un transfert avorté avec Lille. Le train du monde pro est passé ? La mère du milieu de terrain tend à y voir une bénédiction, car le milieu du football ne lui inspire pas confiance, et elle préférerait voir son fils réussir dans les études. Mais Lucas et son père continuent d'y croire, alors quand Valenciennes vient le chercher en 2013, le jeune homme n'hésite pas vraiment, même si David Le Frapper, alors responsable des U19, admet qu' « il n'arrive pas comme une priorité de recrutement, mais plus comme un joueur de complément » . Sauf qu'à force de travail, le natif d'Arras « passe devant tous les autres » . Et quand il reprend l'effectif pro en Ligue 2, l'actuel coach de la CFA de l'OM n'a aucune hésitation. « J'avais besoin de stabilité au milieu, un joueur avec un gros volume, très collectif. Son âge ne m'a pas posé problème, je l'avais eu en U19 et je savais qu'il était prêt. » À force d'enchaîner les matchs dans l'anti-chambre de l'élite, Lucas Tousart tape dans l'œil de Patrick Gonfalone, sélectionneur des U19 français, qui voit en lui « un milieu défensif très performant, physiquement au-dessus de la moyenne, et qui en plus a une lecture du jeu de grande qualité, qui intervient quand il faut, sachant ralentir le jeu si nécessaire » . Le prédécesseur de Ludovic Batelli n'hésite donc pas à surclasser le joueur de VA, « car en plus, il a une excellente éducation, donc en tous points, il méritait d'être avec nous » . La promotion entre dans le cadre d'une stratégie de la DTN avec ses sélections de jeunes, à savoir faire sauter un échelon à quelques joueurs de chaque génération pour créer des « relais » entre elles. Le jeune Tousart fait donc l'Euro U19 en Grèce en 2015, afin « de booster la génération qui a finalement gagné en 2016 » .

« L'inspecteur au bac a voulu punir le footballeur pro » (Jean-Robert Tousart, père de)


Une campagne dans laquelle Tousart assume avec brio le rôle de capitaine selon Ludovic Batelli. « À la pause contre l'Angleterre, on n'était pas bien, l'équipe ne faisait pas ce que l'on attendait d'elle, il a pris la parole et dit des choses censées, cela a aidé l'équipe. » Peut-être un acte fondateur du triomphe tricolore, mais l'actuel sélectionneur des U20 français préfère y voir « une petite action de plus parmi beaucoup qui montrent que Lucas a parfaitement joué son rôle de relais entre nous et le groupe, et aussi de pièce centrale de l'équipe. » Après l'Euro, Palerme a senti que le potentiel du jeunot valait son pesant d'or, et en a proposé 5 millions d'euros à Lyon. Qui a refusé tout net de refourguer un joueur recruté un an plus tôt, peu utilisé certes, mais hautement estimé. Depuis, Tousart a d'ailleurs glané un temps de jeu conséquent, profitant notamment des absences sur blessure ou suspension du capitaine Maxime Gonalons. Pour ceux qui l'ont connu comme David Le Frapper, nul doute que son ancien protégé « a encore une grosse marge de progression » et que l'OL a fait une excellente affaire. « D'ailleurs pour moi, cela a été une douleur de le voir partir même si j'étais content pour sa progression, on n'a jamais su le remplacer. » Patrick Gonfalone, qui observe avec attention son évolution, voit très grand : « Il ne fait pas partie des plus doués, des plus en vue, mais il est dans un registre qui valorise les autres, il rend l'équipe meilleure. Il peut faire une carrière à la Deschamps, d'ailleurs je lui souhaite, même s'il ne faut pas aller trop vite. Et lui le sait, ce n'est pas le genre à se croire arrivé, il connaît ses qualités et défauts avec lucidité. » Une lucidité qui l'a poussé à mettre de côté les études provisoirement, et donc à renoncer à un bac ES raté de peu à l'automne 2015. « Il venait d'être transféré à Lyon, il était assez sollicité aussi par la sélection » , se souvient Jean-Robert Tousart, qui a le sentiment aussi « que l'inspecteur lors de l'oral de rattrapage a voulu punir le footballeur pro » . Aujourd'hui victime de sa réussite professionnelle, il n'a plus le temps pour se préparer aux épreuves, mais sa mère l'accepte un peu mieux, car « depuis que Lucas a signé pro, elle s'intéresse un peu plus au foot, elle regarde, elle est sûrement soulagée qu'il ne soit pas passé à côté de quelque chose » . Mais à la moindre opportunité dans l'emploi du temps étriqué de son fils, il est fort probable qu'elle le repousse dans ses livres.

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Lyon-Juventus

    Nicolas Jucha Tous propos recueillis par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    TheGoatKeeper Niveau : National
     //  09:38  //  Amoureux de Lyon
    Quelle bonne tete de hipster.

    Il parait qu'il mixe au Sucre apres le match
    S'il mixe avec des œufs, de la farine et du chocolat, je veux bien y goûter.
    TheGoatKeeper Niveau : National
     //  11:52  //  Amoureux de Lyon
    Note : 2
    Les oeufs et le chocolat peut-etre pas, mais je suis sur que ses auditeurs ne sont pas contre la farine.
    2 réponses à ce commentaire.
    C'est un peu bizarre cette "ellipse" sur son passage de Valencienne à Lyon. Un moment il est dans le nord, à un autre dans le Rhone sans savoir ce qui s'est passé entre ces deux moments. Ca gâche un peu l'article!
    Huracán Quiteño Niveau : District
    J'allais dire la même chose!
    Y'a un trou dans l'article en effet
    Chnor-->Lyon
    Du coup?
    Si je peux vous renseigner, il a commencé à faire parler de lui dans le Hainaut fin 2014 comme un jeune prometteur. Au début de la deuxième partie de saison, il a commencé à jouer avec le groupe pro, parfois remplaçant, parfois titulaire. Forcément, avec les scouts et le bouche-à-oreille, il a commencé à être courtisé par pas mal de grands clubs européens, les finances de VA étant en mauvaise santé, le président Eddy Zdziech a essayé de faire monter les prix pendant une bonne partie du printemps, et Lyon a remporté la mise pendant l'été.
    Footage2goal Niveau : Loisir
    Plus précisément, c'est Casoni qui le titularise d'emblée(ce qui est assez rare)lors de sa 1ère entrée dans l'équipe pro (Le Frapper qui est encore chargé de la CFA avec laquelle Lucas joue depuis le début de la saison 2014-2015 et a évidemment dû donner son avis, mais c'est Casoni qui le fait débuter). Ça se passe à Yzeure en Coupe de France le 20 janvier dans un moment très délicat pour Valenciennes(avec d'ailleurs une défaite 2 à 0). Et à partir de là, Lucas qui a 17 ans à l'époque, ne sort plus de l'équipe jusqu'à la fin de la saison (hormis un match de suspension)et surtout : il n'est jamais remplaçant mais toujours titulaire, sous Casoni comme sous Le Frapper ! Le maintien, difficilement obtenu lors du dernier match contre le GFC Ajaccio, Le Frapper espérait bien pouvoir miser sur lui la saison suivante, avant qu'intervienne son transfert vers Lyon, en toute fin de Mercato (31 aout 2015) très bien décrit ci-dessous par Antswan.
    3 réponses à ce commentaire.
    Il me fait penser a Toulalan pour son cote discret et efficace.
    Et j'ai l'impression qu'il fait moins de fautes que Toulalan ou surtout Gonalons.
    Borgne Mousse Niveau : Loisir
    Il a eu chaud, il aurait pu s'appeler Gaspard. Pardon
    Super joueur, qui etait deja excellent a VA... Ya un autre trea bon la bas c Fulgini...

    Sinon comment c'est possible d'avoir une telle barbe aussi jeune? il lavait deja a 17 ans
    Sinon dire que c mort pr Hendrik Foucras c un peu dur... Le mec joue defenseur a Rodez en CFA a 19 ans, il a encore le temps...
    Un que j'aurai beaucoup aimé voir percer, c'est Victor Delbes qui jouait avec lui, même si la technique n'était pas son gros point fort!
    Dommage d'avoir occulté son transfert à l'OL. Je complète : on sort d'une saison galère au maintien acquis à la dernière journée, en grande partie grâce aux jeunes du centre de formation. Il enchaine avec le championnat d'Europe U19 où il brille et suscite l'intérêt de l'ogre lyonnais. A son retour à VA, il déclare vouloir s'aguerrir en Ligue 2 et rester chez nous. Super ! Mais c'était sans compter sur le pouvoir de persuasion du père Aulas qui, bien au courant de nos problèmes financiers, s'est mis d'accord avec le club et a téléphoné personnellement à Lucas. J'en connais peu qui aurait refusé. A quelques jours de la fin du mercato, il signe à Lyon.

    Ce transfert laisse un goût amer aux supporters de VA, encore aujourd'hui... Tousart représentait plus qu'un simple jeune prometteur, c'était notre futur capitaine. En quelques mmatchs il s'était affirmé comme le patron du milieu de terrain, à 17 ans ! A chaque fois qu'il touchait le ballon, on le sentait au dessus des autres joueurs. Humble, discret, intelligent... pas besoin de vous faire un dessin, c'était le chouchou des supporters.

    Aucune rancoeur envers lui, Lyon ferait rêver n'importe quel jeune joueur de foot. Plutôt contre les dirigeants qui l'ont cédé en nous promettant que les ennuies financiers seraient finis. Je ne suis pas trop ses matchs à Lyon mais je peux vous assurer que c'est votre futur grand joueur au milieu. Un Gonalons, en mieux.
    Antswan, en direct de Valenciennes
    Tres bon commentaire! Ca fait plaisir de voir quil 'y a des fans de Valenciennes...

    Que penses tu d'Angelo Fulgini?

    Je suis surpris qu'il soit toujours au club perso
    Exactement, la même chose s'est produite pour Dayot Upamecano qui aurait pu rester un peu plus longtemps chez nous pour s'aguerrir.
    Disons que les fans de VA sont plutôt discrets ces dernières années. ;-)

    Fulgini est techniquement au dessus mais peine à devenir un vrai patron au milieu de terrain. Il progresse au fil des matchs. Ça fait des années qu'on le présente comme le futur crack du club mais j'ai du mal à m'emballer... Il est bon mais sans plus.
    C'est même encore pire pour Upamecano, on l'a même pas vu chez les pros !
    Danic est amer Niveau : District
    Un autre supp du VAFC ici ! Bienvenue <3

    C'était vraiment notre éclaircie dans ce début de saison ou tout était à refaire, j'me souviens très bien, je faisais exactement le même genre de réaction décrite dans l'article : " Mais c'est qui ce monstre au milieu de terrain ? " " Il vient d'ou ? " ," Ah parce qu'en plus il a que 17 ans ?? "

    Physiquement il baladait beaucoup de monde au milieu du terrain... pour ses premiers matchs pro, belle découverte...

    On l'a juste lâcher pour moins de 3 M pour équilibrer nos comptes avec la descente, alors que l'OL pourrait le vendre minimum 20 M à terme...

    Mais bon mine de rien le centre de formation porte ses fruits, vu qu'on est une L2 avec une équipe première assez courte en terme de quantité, on a pas forcément les moyens de s'aligner sur le Losc et le RCl qui a priori brassent les plus gros talent, mais du coup, les jeunes qui percent pas là savent bien qu'il auront à priori plus de chance de passer pros chez nous donc c'est tout bon!

    Da costa confirme, comme l'a dit Saprissa ( c'est par rapport au déportivo le club au Costa Rica ? ou rien à voir ? ) Fulgini prend enfin de l'épaisseur et se révèle et pareil pour Moussa Niakhaté, et on a Faustin qui arrive, si on avait su garder Toussart en sentinelle, j'pense qu'on aurait pu vraiment faire mal cette année !

    En tout cas ça fait plaisir de le voir petit à petit jouer, je serai pas surpris que ça soit une grosse affaire pour l'OL surtout à ce prix là, sa marge de progression est énorme !
    Oui Saprissa, c'est pour le Deportivo...

    La generation qui est en equipe premiere reste un peu moins talentueuse mais il y a quelques bons elements, faut dire qu'il y a eu de sacres departs
    Tousart, Nguette, Upameccano et meme Masuaku meme si plus vieux...

    Je crois beaucoup en Fulgini perso mais je peux me tromper...
    Danic est amer Niveau : District
    D'accord avec toi,

    je dois t'avouer que je n'y croyait plus trop, pour moi son gros point faible, ça a toujours été son physique, le fait qu'il est peur du contact, il se faisait pas mal bougé, maintenant, j'ai l'impression qu'il s'est étoffé physiquement déjà, et puis qu'il a pris de plus en plus confiance en lui ce qui fait qu'il est en progrès constant depuis la fin de saison dernière déjà et surtout en ce début de saison,

    parce que la vision du jeu il l'a toujours eu c'est son point fort, je pense aussi que son repositionnement dans le milieu d'Hadzibegic lui fait du bien, à la de son ancien poste de latéral, là il peut casser des lignes grâce à sa vision, et il se retrouve même à la conclusion de certaines actions,

    donc oui, il est vraiment en progrès, avec aussi une grosse marge de progression, puis ça m'a l'air d’être quelqu'un de vraiment posé et sain, humble et travailleur, qui ne précipite pas les choses,

    il faut pas oublier qu'un temps Milan voulait le recruter...
    7 réponses à ce commentaire.
    "il a pris la parole et dit des choses censées, cela a aidé l'équipe"

    Plutôt "Sensées", non ?
    Footage2goal Niveau : Loisir
    Je n'aime pas trop l'image de Lucas Tousart que semble vouloir instiller cet article !
    Si aujourd'hui, il a un physique imposant dont il se sert à juste titre comme d'un argument majeur dans son jeu... C'était loin d'être aussi évident en jeunes (en poussin, en benjamin voire en 13 ans)où il n'avait pas forcément un avantage physique très marqué, mais où par contre il avait déjà un jeu très engagé, souvent contre des gens plus lourds que lui, contre lesquels du coup, il gagnait en général ses duels : sa confiance en lui, donc son mental, beaucoup plus que son physique lui permettait ce style de jeu !
    Commencer l'article en le présentant donc comme une brute, et, dans le titre, insister surtout sur le fait qu'il n'a pas eu son bac, tend à l'assimiler de façon tout de même un poil malveillante, à la catégorie caricaturale des footballeurs un peu "bas-du-front".
    Il se trouve qu'en juin 2015, appelé pour la préparation puis la compétition du Championnat d'Europe U 19, il lui est à peu près impossible de passer le bac (il est en effet surclassé, la plupart des U 19 l'ont passé eux l'année précédente et ne sont pas affectés scolairement comme lui), épreuves du bac qu'il reporte donc logiquement à la session de septembre.
    Oui mais voilà, au cours du mois d'aout (au moment où il révise), et suite à un Euro U19 plutôt réussi (élimination en demi finale) il reçoit diverses sollicitations et prend finalement, le 31 aout, la décision du transfert vers Lyon (il passe le bac à Valenciennes début septembre !), tandis que l'accumulation des matchs de L2 puis dans la foulée le Championnat d'Europe U19 et sans grande transition le retour dans le groupe pro de L2 ont provoqué une fracture de fatigue... Plus le déménagement... Pas vraiment les meilleures conditions pour réussir son Bac...
    Bref, en jeunes comme aujourd'hui, le mot brute me semble inadapté ou au minimum caricatural pour rendre compte de son jeu, certes physique, mais qui ne se résume certainement pas à cela, et il suffit de le fréquenter un peu pour voir qu'on a affaire à un garçon intelligent, ouvert, qui a la tête sur les épaules... le front haut et bien dégagé !
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    2k 23