Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // FIFA
  3. // Coup du monde 2026
  4. // Maccesfield

Tous derrière Macclesfield Town 2026

Alors que les secrets de polichinelle que tentait de dissimuler la FIFA tombent les uns après les autres, une petite ville anglaise a décidé de déposer sa candidature pour organiser la grande messe du football, en 2026. Voyage dans le Cheshire, quelque part entre la dénonciation d'un système et le goût de la bonne blague.

Tout à l'est du Cheshire, cette région centrale de l'Angleterre connue essentiellement pour le chat materné par l'esprit de Lewis Carroll, la petite bourgade de Macclesfield coule des jours paisibles. Ses 50 000 habitants regardent filer la rivière Bollin, qui va plus loin rejoindre la Mersey, en attendant le match du week-end, quand le Moss Rose se remplit pour applaudir ses héros. Officiellement élue ville la moins cultivée de Grande-Bretagne il y a dix ans, Macclesfield peut au moins compter sur son club de football pour vibrer, une fois par semaine. Le Macclesfield Town Football Club, professionnel depuis 1997, n'a jamais brillé ailleurs qu'en Football League Two (quatrième division anglaise). Aujourd'hui tranquilles en Conference Premier, les Silkmen ne s'attendaient peut-être pas à ce qu'on parle d'eux dans le monde entier. Mais en se déclarant prêt à accueillir ce monde entier pour la Coupe du monde 2026, le petit borough devait s'attendre à devenir un Big Macc.

Une candidature complète et recevable


Les superpuissances de ce monde peuvent se targuer de pouvoir injecter des milliards d'euros dans des chantiers gargantuesques, dans le Cheshire, les infrastructures sont déjà solidement ancrées au cœur de la campagne verdoyante de Manchester. « Le Moss Rose Stadium accueillera les cérémonies d'ouverture et de clôture, ainsi que la finale. Les deux cérémonies seront dirigées par les légendes de Macclesfield, David Dickinson et John Askey » , peut-on lire sur le communiqué officiel du club. Au-delà des terraces de Moss Rose, les spectateurs pourront se masser dans les stades de Booth Street (1450 places), du King George V Playing Field (200 places et 14 places pour les chiens), du Tytherington Playing Field (150 places et 12 places pour les chiens), du Mount Vernon Playing Field (137 places et 12 places pour les chiens), du Weston Playing Field (124 places et 8 places pour les chiens), du Bollington Cross Playing Fields (120 places et 8 places pour les chiens) et du Mary Dendy Playing Fields (200 places et 12 places pour les chiens). Bien évidemment, les équipes du monde entier se verront attribuer des terrains d'entraînement à proximité de ces stades imposants. Seulement, « il est de la responsabilité de chaque association de s'assurer que les terrains ne sont pas occupés par des chiens » .

Fer de lance de la lutte contre l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar, les conditions climatiques ne seraient pas non plus optimales dans le Cheshire, comme le reconnaît honnêtement le communiqué : « À cause de la température estivale très élevée à Macclesfield, un énorme 14 degrés, l'air conditionné devra être utilisé dans les stades. » Si les joueurs doivent s'attendre à souffrir de la chaleur, les journalistes, eux, seront reçus comme des rois, bénéficiant même « d'un accès wifi dans la bibliothèque de la ville ! » Les supporters seront également choyés dans un des nombreux hôtels de la ville, six au total, ou au sein d'un ravissant Bed & Breakfast, au sein duquel ils pourront vivre pleinement leur passion du football tout en découvrant les us et coutumes qui font du Cheshire le ravissant morceau de campagne qu'il est. Tous ces éléments mis bout à bout font pencher la balance dans le sens de Macclesfield, qui prévoit un coût total de l'organisation estimé à 249 livres. Et comme monsieur le maire n'est pas pingre, « un budget supplémentaire de 40 livres a été débloqué pour que nous puissions faire quelques cadeaux à la grande famille de la FIFA. »

« La FIFA ne traverse pas sa période la plus drôle en ce moment »


Ce n'est peut-être pas un hasard que l'initiative de cette candidature ait germé dans le cerveau de James Beckett, le media manager du Macclesfield Town Football Club, qui partage son nom de famille avec un certain Samuel, premier représentant de l'humour anglais. « L'humour anglais souligne avec amertume et désespoir l'absurdité du monde. L'humour français se rit de ma belle-mère » , expliquait Pierre Desproges. Et c'est tout à fait le rôle premier de cette candidature, qui n'a pas trouvé meilleur logo que celui d'une Coupe du monde 1998 sur laquelle rôde des soupçons de corruption. « C'est la fin de la saison, et le site internet n'était plus alimenté, alors on a décidé de s'amuser un peu. Tout le monde a repris ça sur les réseaux sociaux et ça a fait le buzz » , expliquait James au Macclesfield Express. « La FIFA ne traverse pas sa période la plus drôle en ce moment, on a simplement voulu rire de ce qui se passe en ce moment. » Mais comme le rire cache souvent quelque chose de plus sérieux, la petite blague a décidé de mettre le doigt très précisément là où ça fait mal.


Au-delà de la belle publicité pour le Cheshire, qui ne suffira d'ailleurs sans doute pas à attirer plus de touristes dans le centre de l'Angleterre, cette candidature prend des allures de dénonciation plus ou moins prononcée. Une dénonciation qui aurait déjà reçu des soutiens conséquents, comme ceux du Japon et de la Nouvelle-Zélande. « Quand on a terminé de monter notre dossier, il était sans aucun doute plus crédible que celui du Qatar » , a expliqué James Beckett à la BBC Radio de Manchester. « En plus, quiconque achète un abonnement à la saison pourra profiter de tous les matchs de la Coupe du monde gratuitement ! » , s'enthousiasme James. Après une analyse poussée, la candidature sera sans doute écartée. Et c'est bien dommage. Car vivre une Coupe du monde dans la ville natale de Peter Crouch, qui s'avère aussi être la ville dans laquelle est mort l'iconique Ian Curtis, ça aurait tout de même plus de gueule qu'une compétition dans un pays qui ne connaît même pas le football.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
Marin, un homme à la peine