Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Tours respire, Troyes déroule et Brest reste leader

Des matchs ennuyeux et d’autres où les buts pleuvent : cette trentième journée brille par la constance de son irrégularité. Si la logique du classement a été globalement respectée, Tours constitue l’exception qui confirme la règle, avec sa victoire 0-4 à Valenciennes, qui lui permet de sortir la tête de l’eau. Pendant ce temps-là, Brest a coulé Laval (3-0) et met la pression sur Reims et Lens dans la course au titre. Troyes fait l’autre bonne opération à Bourg (2-4) et remonte à la quatrième place.

Modififié

Orléans 1-1 GFC Ajaccio

Buts : Benjaloud Youssouf (16e) pour l'USO // Olivier Kemen (17e) pour le Gaz'.

Orléans-Ajaccio, un match qui fleure bon la France de province, deux villes antagonistes qui pourraient être sur la route d’un candidat à la présidentielle en pleine présentation de son programme. Sur le terrain, le score correspond aux prévisions que les sondages prêtent à Nathalie Arthaud ou François Asselineau : faiblardes. Tout commence avec Youssouf qui décoche une patate de forain à trente-cinq mètres avec une tranquillité qui rendrait François Mitterrand vert de jalousie. Vous avez déjà lu Elana à l’envers ? Ça explique peut-être pourquoi il s’est autant troué sur le but de l’international comorien. Mais les Ajacciens avaient le feu au cul et répliquent une minute plus tard par Olivier Kemen, aussi dégueulasse qu’une vidéo labellisée Jacquie et Michel tournée sur le parking d’une aire d’autoroute. Quitte à rester dans les métaphores cochonnes, ce 1-1 équilibré est un peu à l’image d’un porno scénarisé. Durée totale : une heure et demi. Minutes intéressantes : deux.


Red Star 0-1 Amiens

But : Charly Charrier (71e) pour Amiens.

Le moment le plus fort de ce match aura eu lieu avant le coup d’envoi à travers la minute de silence rendant hommage à Youcef Touati, formé à Amiens et passé par le Red Star avant de décéder des suites d’un accident de la route. Ensuite, dans la morosité habituelle de Jean-Bouin, Kamara shoote dans Lembet qui avait capté le ballon et le relâche après le choc, le but est logiquement annulé pour cette faute grossière. Ngamukol sort ensuite sur blessure et est remplacé par Sané. Anatole a des airs de Vincent Kompany du pauvre. Mais on ne parle pas du poste, ici. Plutôt de sa propension à se faire mal facilement et de la différence de budget entre l’étoile rouge et Manchester City. Heureusement, il aura un copain à l’infirmerie demain : Guy Demel, sorti lui aussi sur blessure en seconde période sur un gros choc. Tout au long de la rencontre, le Red Star a délivré le match typique de sa saison : dominateur, souvent élégant, parfois même dangereux... mais inefficace. Amiens en profitera pour ouvrir la marque grâce à Charrier. À l’image de Strasbourg, les promus mènent grand train en Ligue 2 cette saison. Les Picards sont toujours en course pour la montée. Quant aux Audoniens, le National (et Bauer) continuent de leur faire de l’œil.


Sochaux 2-1 Nîmes

Buts : Florian Martin (66e) et Faneva Andriatsima (68e) pour les Lionceaux // Anthony Briancon (84e) pour les Crocos.

Est-ce la proximité géographique avec l’Allemagne qui a provoqué ce jeu panzérien chez les Sochaliens ? Globalement, la défense des Crocos avait des allures de ligne Maginot, aussi facile à pénétrer qu’une rangée de barbelés. En seconde période, le coup franc tiré par Florian Tardieu à l’entrée de la surface ne donnait rien. Trop enroulé. En revanche, Fabien Garcia prenait une rouge très sévère pour une faute sur Touzghar qui filait seul face au but. Heureusement qu’il y avait un lion dans cette meute de lionceaux trop timides : Florian Martin, qui marque sur un autre coup franc, plein axe cette fois-ci, et qui permet au FCSM de mener au score, avant qu’Andriatsima n’enfonce le clou dans un but vide. Le Malgache était superbement servi par Yoann Touzghar plus efficace en un match que sur toute la première moitié de saison qu’il a passée à Auxerre. Mais dans la batailles des dents. La réduction du score par Briançon à cinq minutes du terme ne changera rien et l’absence d’Alioui jusqu’à la fin de la saison pourrait bien faire disparaître les derniers espoirs de montée du Nimol.


Valenciennes 0-4 Tours

Buts : Thibault Cillard (17e) et Cheikh Fantamady Diarra (37e, 68e, 80e) pour Tours.

Vous pensiez qu’on allait repartir pour un tour de mollesse ? Eh bien non, on a même assisté à un fameux retournement de situation. Tours est monté dans les tours dès l’entame de match par l’intermédiaire de Thibault Cillard et a fait tourner la tête des Valenciennois tout au long de la première mi-temps. Les esprits s’échauffent et la nervosité nordiste n’a d’égal que leur inefficacité. Les Tourangeaux, eux, se baladent avec une facilité déconcertante pour une lanterne rouge. Fantamady Diarra inscrit un triplé et permet au club de l’Indre de chiper la place de l’AJ Auxerre, barragiste temporaire avant d’affronter Strasbourg lundi prochain. Du côté du VAFC, le maintien est toujours l’objectif et ce n’est pas de langue de bois.


AC Ajaccio 0-0 Le Havre



beIN n’avait pas attribué de canal à ce match, uniquement visible sur le MultiLigue 2. Et en voyant la première mi-temps, on se dit qu’ils ont eu raison. On a beau voir quelques occasions en seconde période, toujours aucun motif de réelle excitation. Un bon match du ventre mou de Ligue 2.


Bourg-en-Bresse Péronnas 2-4 Troyes

Buts : Boussaha (12e, s.p.), Merdji (71e) pour Bourg-en-Bresse // Azamoum (28e), Dingome (36e), Niane (43e s.p., 63e) pour Troyes

On dit que Troyes a du mal à l’extérieur et on y croit encore au début du match, puisque les Burgiens obtiennent un penalty, transformé par Boussaha. Mais l’ESTAC réagit rapidement avec un but d’Azamoum, bien servi par Nivet, avant de reprendre la main grâce à un but de Ningombe. Histoire de faciliter la tâche des Troyens, Nirlo prend un rouge avant la mi-temps et concède un penalty. Niane fait 1-3 à contre-pied. Le coach burgien peut, lui aussi, aller garnir les tribunes vides, expulsé. Dans la foulée, Niane plante son doublé. Bourg réduit ensuite l’écart : sur un centre de Del Castillo, Merdji profite de la sortie de Samassa, parti à la pêche aux moules, pour cogner la balle dans les filets. Pourtant à dix, ce sont les Burgiens qui mènent la danse en fin de match, mais en vain. La partie s’envenime et Traoré est lui aussi exclu, juste avant la fin. Il faut bien compenser l’absence de carton rouge à Bastia. Troyes remonte à la quatrième place.



Brest 3-0 Laval

Buts : Nganioni (8e), Diallo (28e), Faussurier (55e) pour Brest

Après une minute de silence en hommage à deux anciens dirigeants brestois, Nganioni cloue déjà le bec des détracteurs du Stade brestois. Il se balade dans la défense lavalloise et place entre les jambes de Cappone. Chirurgicaux, les Ty’Zefs plantent un nouveau but sur leur deuxième occasion, via la tête de Diallo. Après la pause, Pelé initie une construction joga bonito : il lance Batocchio, qui remet de l’extérieur à Faussurier, qui n’a plus qu’à la foutre au fond. Laval est tellement impuissant que même une boîte entière de Viagra n’y ferait rien, Brest manque même plusieurs fois le puissance 4. Les Tangos font la mauvaise opération du week-end et touchent le fond du classement.


Clermont Foot 0-1 Niort

But : Sambia (77e) pour Niort

Clermont a plusieurs occasions, mais oublie que pour marquer, il faut cadrer. Les réalisateurs n’ont rien trouvé de plus intéressant à nous montrer en première période. On a dormi exactement 77 minutes, jusqu’au but sur coup franc de Sambia pour Niort, son troisième dans cet exercice cette saison. Seul Riad Boudebouz a fait aussi bien en Ligue 1. Ce sera le seul fait notable de ce match.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Julien Duez et Arthur Lejeune
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:23 Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 155 Hier à 12:37 Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 36
    Partenaires
    Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
    À lire ensuite
    Les biberons de Fulham