1. //
  2. //
  3. // Résumé

Tours cartonne, Brest confirme et Clermont se relance

Soirée de Gala pour la Ligue 2 ce vendredi avec 22 buts inscrits. Si Brest confirme sa place de leader du championnat, Clermont et Tours décrochent leur première victoire de la saison. C'est plus difficile pour Nîmes, Laval, Niort ou encore Bourg-Péronnas qui n'arrivent, eux, toujours pas à gagner.

Modififié
1 3

Ajaccio 3-1 Bourg-Péronnas

Buts : Cavalli (32e, 91e), Chaïbi (88e) pour Ajaccio // Hoggas (12e) pour Bourg-Péronnas

Titulaire à la pointe de l’attaque corse, le Nigérien Moussa Maazou n’a pas changé depuis son premier passage en France à Monaco et Bordeaux. L’attaquant est toujours aussi rapide mais toujours aussi maladroit devant le but malgré ses nombreuses occasions (40e, 50e, 61e). Kevin Hoggas a lui fait preuve d’adresse en trompant sur penalty Riffi Mandanda, frère de, suite à une légère faute de Pierre-Charles sur Begue dans la surface (12e). En bon capitaine, Johan Cavalli remet Ajaccio dans le droit chemin avec une frappe pied gauche à l’angle de la surface (32e), bien aidé par le gardien Fabri qui se troue totalement, alors que la frappe était sur lui. En seconde période, l’ACA domine, mais les supporters corses doivent attendre les dernières minutes du match pour exulter. Entré en jeu à la place de Maazou, Chaïbi trompe Fabri d'un joli plat du pied (88e), avant que Cavalli n'inscrive son deuxième but de la soirée sur penalty (91e). Tu vois Moussa, c'était pas si compliqué de marquer un but à Fabri.


Auxerre 0-1 Clermont

But : Jobello (78e) pour Clermont

Les supporters de l’Abbé-Deschamps n’ont pas assisté au plus beau match de l'histoire de l’AJ Auxerre. Quasiment jamais dangereux, les Auxerrois ont fait beaucoup trop d’erreurs techniques pour pouvoir inquiéter Jeannin, le gardien clermontois. Des Clermontois qui n’ont pas été transcendants, mais qui se sont procuré quelques occasions, comme sur une frappe de Guerbert qui termine sur le poteau (34e) ou sur une tête de Lopy (58e) qui ne passe pas loin du cadre de Boucher, qui a réalisé une superbe parade sur un coup franc de Guerbert (75e). C’est donc assez logiquement que Clermont ouvre le score sur un corner du très actif Guerbert repris de la tête par Jobello (79e). Clermont peut savourer sa première victoire cette saison. Amis marseillais, si vous voulez des nouvelles de Sparagna, il a été exclu dans les dernières minutes après un match correct mais sans plus de sa part.


Brest 3-2 Valenciennes

Buts : Maupay (26e), Joseph-Monrose (78e), Battocchio (89e) pour Brest // Fulgini (36e), Faustin (87e) pour Valenciennes

C’était l’affiche de cette soirée de Ligue 2 entre le leader brestois et le sixième valenciennois. Alors que Brest domine le début de rencontre, c’est logiquement que le joueur prêté par Saint-Étienne Neal Maupay inscrit son troisième but en championnat d’une belle frappe enroulée pied gauche à ras de terre (26e). Valenciennes, qui n’avait pas encaissé de but cette saison, revient au score par l’intermédiaire de Fulgini, bien servi dans la surface par Ciss (36e). Alors que Brest domine la rencontre, c’est Valenciennes qui prend les choses en main après ce but, avant une fin de match de folie. Alors que Joseph-Monrose, tout juste entré en jeu, pense offrir la victoire à Brest en marquant sur une merveille de passe de l’éternel Bruno Grougi (79e), Faustin égalise après un gros cafouillage (87e). Alors qu’on pensait la soirée terminée, Battocchio inscrit le chef-d’œuvre de cette soirée et sûrement de la saison. Le numéro 10 italien réalise une superbe reprise de volée acrobatique à la réception d'un corner de Labidi (89e). Avec cette victoire, Brest conforte sa place de leader et son ambition de retrouver la Ligue 1.


Laval 0-1 Gazélec

But : Tshibumbu (78e) pour le Gaz

Un résultat rageant pour les Lavallois et les 4 245 spectateurs présents au stade Francis-Le Basser. Alors que Laval a multiplié les occasions, comme sur cette tête de Coutadeur ou sur ce centre-tir d'Alla (30e) tous deux détournés par un impérial Steeve Elana, les joueurs du Gazélec n'ont eux pas souvent traversé la ligne médiane dans cette première mi-temps. En seconde période, alors que Laval continuait de pousser sans vraiment être dangereux, c’est le Gazélec qui ouvre la marque par l’intermédiaire de Tshibumbu qui voit la balle retomber sur lui suite à un corner de Mulumba (78e). Laval n’a toujours pas gagné un match en quatre rencontres de Ligue 2, alors que le Gazélec continue, lui, son bon début de saison (deux victoires, deux nuls).


Le Havre 1-3 Troyes

Buts : Mendy (9e) pour Le Havre // Giraudon (4e), Cáceres (27e), Confais (61e) pour Troyes

L’ESTAC a réalisé le hold-up parfait au stade Océane. En tout début de match (4e), les Troyens refroidissent les supporters havrais. Jimmy Giraudon ouvre le score d’une tête imparable, sur un centre de Karim Azamoum, à l’issue d’un corner joué en deux temps. C’est le premier but en pro du milieu de terrain. Ce but ne refroidit pas les ardeurs du HAC. C’est le soir des premières. Ferland Mendy égalise cinq minutes plus tard après une belle chevauchée côté gauche. Sur une de leurs rares incursions dans le camp adverse, les Troyens concèdent un penalty. Raphaël Cáceres le transforme. Les hommes de Jean-Louis Garcia n’ont quasiment pas quitté leur moitié de terrain, mais mènent 2 à 1 sur la pelouse du Havre. Au début de la seconde période, les Havrais manquent plusieurs fois l’égalisation, notamment à la 52e minute sur une tête de Ghislain Gimbert qui frôle le poteau. Mais les Troyens sont renversants de réalisme. Sur leur premier tir depuis le retour des vestiaires, Stéphane Dabion reprend une frappe repoussée par le poteau havrais. L’ESTAC mène 3-1. Le HAC n’y arrive pas, les intentions sont là, mais il manque la dernière passe, le dernier geste. Le match ressemble à une attaque-défense avec à la fin la défense qui l’emporte.


Niort 1-4 Tours

Buts : Roye (44e) pour Niort // Bergougnoux (9e), Sans CSC (27e), Denis Bouanga (30e), Diarra (33e) pour Tours

La première période est cauchemardesque pour Niort et idyllique pour Tours. Les Tourangeaux sont les premiers à s’illustrer dès la 10e minute. Bryan Bergougnoux reprend la balle au premier poteau, après un joli mouvement. Le match est lancé. Les hommes de Fabien Mercadal mettent la pression sur le but niortais. À la 27e minute, Mathieu Sans marque contre son camp sur un centre de Denis Bouanga. Les Chamois craquent, deux minutes plus tard Saturnin Allagbé encaisse un troisième but sur une frappe en deux temps de Haris Belkebla. On se dit alors que Tours va lever le pied. Tu parles. Le plus beau reste à venir. D’une superbe chandelle, Cheik Fantamandy Diarra lobe le gardien niortais. Ça fait 4-0. Les Niortais réduisent le score à une minute de la fin de la première période sur une tête de Jimmy Roye après une erreur de la défense tourangelle. La deuxième période manque de réalisme. Les Niortais ont des occasions, mais la gifle des quatre buts encaissés en trente-trois minutes a laissé des traces. Il y a trois buts de trop à remonter. Le score n’évolue pas. Tours s’impose 4-1 à Niort.


Sochaux 0-0 Orléans



Deuxièmes au coup d’envoi de ce match, les Sochaliens veulent remporter leur premier match à domicile de la saison. Pour ce faire, Sochaux presse en début de match. Robinet manque d’ouvrir le score à la 20e minute, d’une superbe frappe détournée en corner. Orléans laisse son adverse faire le jeu, la possession est sochalienne. À la demi-heure de jeu, les Orléanais se réveillent et ont deux grosses occasions coup sur coup : une barre transversale et une frappe de Jean-Eudes Alouhou. Les Sochaliens rentrent des vestiaires avec de l’envie. À la 65e minute, Oumar Sissoko réalise une belle parade pour sortir en corner la tête de Faneva Andriatsima. Dans la foulée, le tir de l’attaquant sochalien est repoussé sur sa ligne par Joël Sami. Orléans a eu très chaud. Le match se calme pour les vingt dernières minutes de jeu. Seul fait marquant, l’expulsion de Livio Nabab en fin de partie après une semelle sur Olivier Werner. Le gardien sochalien est évacué sur civière, remplacé par Maxence Prevot. Le score en reste là, 0-0. Sochaux n’a toujours pas gagné à domicile cette saison.


Strasbourg 1-1 Nîmes

Buts : Boutaïb (69e) pour Strasbourg // Ripart (47e) pour Nîmes

Vainqueur 3-1 à Tours la semaine dernière, Strasbourg veut surfer sur la vague du succès. En début de match, les Strasbourgeois prennent les choses en main dans un stade de la Meinau gonflé à bloc. C’est pourtant Nîmes qui a la première grosse occasion du match à la 35e minute. La frappe de Renaud Ripart rase le poteau d’Alexandre Oukidja. Les occasions se multiplient pour Strasbourg, mais les joueurs font face à un très bon Gauthier Gallon. Dès la reprise, Nîmes ouvre le score, sur corner. Oublié au second poteau, Ripart s’intercale entre le but et le poteau pour placer une tête implacable. À la suite d’une faute de Gaël Angoula qui a pris un carton jaune, les esprits s’échauffent. L’ambiance devient électrique. À la 56e minute, Ernest Seka est expulsé. Sur une relance hasardeuse, le capitaine alsacien retient par le maillot Rachid Alioui qui vient de récupérer la balle et qui file seul au but. Dans la foulée, le coup franc de Téji Savanier vient frapper la barre transversale. Il faut attendre la 68e minute pour voir Strasbourg égaliser sur penalty. L’arbitre siffle faute après que Jeremy Grimm a été ceinturé dans la surface. Khalid Boutaib s’occupe de transformer le tir au but. Le score n’évoluera plus, 1-1.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Steven Oliveira et Maëva Alliche
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Apparemment, tout le monde s'en branle de la ligue 2 Pizza ...
    Pouretcontre Niveau : District
    De toute façon Domino's c'est degueulasse et trop cher pour ce que c'est.
    Content pour Clermont et pour Corinne Diacre.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    1 3