En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Toulouse s'offre aux Canaris, Lorient reprend la Bretagne

Ce samedi, on a vu Waris plier Guingamp à lui tout seul, Issar Dia marquer un but, Pionnier se trouer, Sergio Conçeicao gagner, Santamaria planter sa paroisse. Bref, une soirée classique en Ligue 1.

Modififié

Rennes 0-1 Paris Saint-Germain

But : Draxler (39e) pour Paris



Toulouse 0-1 Nantes

But : Sala (20e) pour Nantes

C'est un Nantes nouveau qui rend visite à Pascal Dupraz. Les deux équipes sont disposées à user des mêmes armes, tout en pressing intensif et courses incessantes. À ce jeu-là, ce sont les Canaris qui prennent les devants. Parce qu'ils ont Sala, prompt à piquer sa tête au bout d'un centre de Dubois. Parce qu'ils ont Dupré, aussi, et ses deux parades en deux minutes devant Braithwaite et Blin. La seconde mi-temps est calquée sur la première, sans les buts : des occasions de part et d'autre (Moubandje, Braithwaite et Lukebakio versus Sala et Harit) et un Sergio Conceição qui fait péter les décibels dans sa zone technique. À raison : son équipe remporte sa cinquième victoire en six matchs et remonte à la quatorzième place, avec un match en moins et le onzième rang à portée de victoire.


Montpellier 1-1 Dijon

Buts : Roussillon (87e) pour Montpellier // Tavares (27e) pour Dijon

Montpellier n'a pas réglé ses questions de gardiens. Ultra-dominateur, constamment dangereux - par Lasne, par Sessègnon, par Mounié, par Remy –, ce bon MHSC se retrouve trahi par son dernier rempart avant la demi-heure de jeu. L'ouverture de Gastien paraît anodine, mais Pionnier heurte Remy et laisse filer le ballon pour Tavares qui peut conclure tranquillement dans le but vide. Dur pour les Héraultais, qui s'essoufflent peu à peu à partir de l'heure de jeu. Sauf Roussillon. À trois minutes de la fin du temps réglementaire, le latéral gauche a encore du jus pour se retrouver dans la surface adverse, et les idées claires pour enchaîner dribble derrière la jambe et enroulé lucarne opposée. Une égalisation méritée pour les hommes de Frédéric Hantz, qui vont même pousser encore pour arracher la victoire. Sans succès, la Paillade doit se contenter d'un point pour lancer son samedi soir.


Nancy 1-0 Bastia

But : Dia (59e) pour Nancy

Poudre blanche et ballon orange à Marcel-Picot. Mais ni excitation ni hallucinations sous la neige nancéienne, tout juste deux occasions bastiaises coup sur coup en fin de première période, l'une pour Crivelli, l'autre pour Danic. Le treizième et le quatorzième ne font pas rêver, mais Pablo Correa a plus d'un tour dans son sac. Il sort du banc le vieux pot Hadji et mise sur son Dia pour conclure. Sapé comme jamais, Nancy peut se montrer. Issar enjolive d'un but le joli petit extérieur de Coulibaly et affirme sa position de leader d'attaque, pendant qu'Hadji, seul devant Leca, frappe au-dessus, ou prolonge le centre de Pedretti dans les bras du gardien bastiais. Devant tant d'éternels, Saint-Maximin, encore une fois le Corse le plus dangereux, ne tient plus. Il saute joyeusement sur le dos de Muratori et rentre aux vestiaires avec cinq minutes d'avance. Il ne ratera rien, Nancy prend quatre points d'avance sur Bastia, seizième.


Angers 1-1 Bordeaux

Buts : Traoré (14e) pour Angers // Santamaria (27e csc) pour Bordeaux

Sainte Marie n'a pas été clémente avec Jean-Bouin. Alors qu'Angers pliait sans rompre, jusqu'à sauter à la gueule des Bordelais quand Ismaël Traoré s'impose dans la surface bordelaise au quart d'heure de jeu, le capitaine et toute son équipe se sont fait trahir par un des leurs. Baptiste Santamaria pourra aller confesser sa largesse au marquage de Rolan, et sa maladresse pour détourner le ballon dans son propre but. Mais Moulin veut forcer le destin. À l'heure de jeu, il envoie Pavlović, défenseur central de métier, peser sur l'axe bordelais en position d'avant-centre. Fidèle aux idées de son maître, mais aussi à ses principes de formation, Pavlović commence par ramasser un jaune pour un gros tacle sur Pallois. Mauvaise idée : Pallois décide de faire lui aussi dans le dépassement de fonction et de claquer une superbe reprise de volée couchée... sur la barre. Dernier frisson d'un nul logique entre dix-septième et dixième.


Lorient 3-1 Guingamp

Buts : Waris (71e, 89e) et Cabot (82e) pour les Merlus // Salibur (40e) pour l'En Avant

Breizhico au Moustoir ! Un truc qui excite les locaux, qui dégainent à tout-va, mais sans jamais cadrer. Guingamp laisse passer l'orage puis accélère, et c'est limpide : l'ouverture de Didot, la remise de Diallo, le but de Salibur, tout est propre dans le mouvement de l'En Avant. Ce qui l'est nettement moins, ce sont les coups échangés entre Kerbrat et Waris. Le premier tacle sévèrement le second avant de laisser traîner ses crampons, Waris dégoupille et envoie un bon coup de latte dans l'entrejambe du pauvre Christophe. Carton orangé jaune pour Abdul Majeed sur ce geste-qu'on-n'aime-pas-voir. Ce qu'on aime mieux voir, c'est le bon timing de Waris pour mettre la tête au bout d'un gros travail à gauche de Philippoteaux, entré en jeu deux minutes plus tôt. Coaching gagnant pour Casoni. Et surtout, deuxième round pour Waris devant Kerbrat quand l'attaquant pousse le Guingampais à la faute dans la surface. Le penalty est envoyé sur le poteau, mais revient sur Cabot pour la prise de pouvoir au tableau d'affichage. Et ça ne s'arrête pas : Waris vient asseoir le retour de Lorient d'une grosse frappe dans la surface. Un doublé et un penalty provoqué alors qu'il aurait pu être expulsé : Waris est le grand homme de ce match. Avec M. Desiage.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Eric Carpentier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 33
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165
    À lire ensuite
    Draxler roi du Roazhon