1. //
  2. // 7e journée
  3. // Rennes/Toulouse (0-3)

Toulouse punit Rennes

Face à des Rennais sans envie ni inspiration, Toulouse n'a pas fait de détail. Une victoire 3-0 qui lance peut-être la saison des hommes d'Alain Casanova et met en évidence la faiblesse de leur victime du soir.

Modififié
2 8
Rennes - Toulouse
Buts : Pešić (42e), Doumbia (57e), Ben Yedder (61e)

Quand Laurent Blanc a mis en cause le manque d'ambition des Rennais la semaine dernière, on y a vu la remarque d'un entraîneur frustré de voir son équipe concédée un match nul évitable. S'il n'avait rien d'autre à faire ce mardi soir, l'entraîneur du PSG a dû se dire que son analyse n'était pas infondée. Cette fois, Philippe Montanier peut présenter ses excuses et cela n'aura rien d'une pirouette. Son équipe est à l'image de la pelouse du stade de la route de Lorient : pas au meilleur de sa forme. Pour sa première victoire à l'extérieur de la saison, Toulouse n'a pas fait les choses à moitié et s'impose 3-0. Un succès qui a le mérite de récompenser la plus ambitieuse des deux équipes ce soir et sans doute depuis le début de la saison.

L'ambition, les supportes bretons cherchent encore à savoir si elle se trouve consignée à la frontière espagnole dans un bagage oublié par l'ancien coach de la Real Sociedad. Les Rennais sont inoffensifs en première mi-temps à part une tête de Diagne (19e) et quelques raids de Habibou, le fantôme de Mario Melchiot. Sans être éblouissant, Toulouse maîtrise le ballon, même privé de son « Rennais » Étienne Didot sorti le genou en mauvais état. Le déclic vient de l'homme en forme de ces dernières semaines. Adrien Regattin jongle en toute impunité dans la surface rennaise et remet en retrait sur un Pešić seul au monde. Le Serbe débloque son compteur but d'un plat du pied efficacité.

Regattin l'homme en forme


Une réaction rennaise est attendue en seconde période, mais elle ne viendra jamais. Dès la reprise, Ben Yedder croit doubler la mise, mais l'arbitre assistant de M. Fautrel croit voir une main qu'on cherche encore. Pas grave, Toulouse reprend sa domination avec la complicité d'un adversaire toujours sans idée ni mordant. À la 57e minute, Tongo Doumbia (le même qui avait eu droit un jour à une colère homérique de Frédéric Antonetti) reprend de la tête comme il peut un centre de Tisserand. Costil semble sur la trajectoire, mais percute Diagne et voit le ballon taper la barre avant d'entrer. Sylvain Armand peut se tenir la tête sur le banc de touche, son équipe n'a pas encore touché le fond. Quatre minutes plus tard, Adrien Regattin régale encore et sert Ben Yedder qui achève les Bretons d'une frappe en pivot en mode futsal.

La messe est dite, les Rennais tentent bien de donner un peu plus de dignité à cette défaite, mais personne n'y croit dans le fond, surtout pas un public qui commence à se dire qu'il est encore parti pour une saison fade comme une galette sans saucisse. Avec cette victoire, Toulouse (7e avant la fin de cette journée) passe devant sa victime du soir au classement. Le plus étonnant, c'est qu'il a fallu attendre sept journées pour voir cela.

Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ça fait très chieur je sais, mais détail avec un seul l les gars !
Sérieusement,on pourrait pas faire quelque chose contre ces clubs avec une pelouse de merde comme ça?Des amendes,des TIG chez un jardinier?
Superbe perf des Toulousains qui ont mangé Rennes au milieu pour établir leur victoire logique. J'aimerais bien te croire A.Pedro que ça lance la saison du TFC mais attention au calendrier car les prochaines journées c'est Paris, Marseille, Sainté et Bordeaux.. Va falloir confirmer les promesses entrevues ce soir !

Entente Pesic-BenYedder qui fait plaisir à voir, JDAA et Tisserand parfaits dans leur rôle de piston et la défense qui tient bon malgré quelques cafouillages en toute fin de match.


Sinon pour le clin d'oeil, dommage que le péno sur Tisserand et le but de Ben Yedder (totalement valable, super esprit de Wissam qui râle même pas) n'aient pas été accordés, on aurait bien aimé voir un 0-5 à Rennes...
new order 44 Niveau : District
Ce club est vraiment la honte du foot breton...
non content d'être incapable de rafler un trophée depuis 43 ans, il se tape la honte deux fois en finale contre son petit voisin Guingamp qui l'humilie et multiplie les couacs sur et en dehors du terrain.
Si l'on ajoute à ce bilan lamentable, un public amorphe et un complexe total face au grand voisin du Fc Nantes, bardé de titres lui et soutenu par un public en or, on ne voit pas ce que Pinault est venu faire dans cette galère !
Hier Toulouse ne c'est enfin pas louper sur canal. Avec une envie d'aller de l'avant, mais beaucoup de déchet technique au milieu de terrain Toulouse à dominer cette équipe de Rennes qui mis à part Ntep par moments ne c'est pas trouver dangereux.
4 gros à joueur lors des prochaines journée, je crains que l'absence de Didot par contre soit réèlement préjudiciable quand ont voit ce qui apporte à Toulouse.
Enfin contrairement à "New order 44" j'ai trouver le public Breton chaleureux, ils chantaient même à 3/0, ce gardant de sifflet sont équipe seulement au coup de sifflet final.
Bref des supporter content de voir un match de football sortant des amorphes match fade proposer la L1 l'an passer. Et puis putain ils était heureux d'être au stade. Aux supporter Toulousain d'en faire autant maintenant.
ErminigMode2k11 Niveau : DHR
Marrant le troll nantais car pour une fosi le public a poussé malgré le résultat et le jeu pas terrible.

C'était trop beau, après un bilan comptable satisfaisant vu le calendrier (4 matchs à l'ext. + PSG OM ASSE de joué) et un bon match dans le jeu face à Marseille, on pouvait logiquement espérer battre Toulouse à dom'. Ça aurait été trop facile, une sale défaite et Grosicki qui fout le bordel, ça c'est mon Stade Rennais que j'aime !
Message posté par Lucky Man
Sérieusement,on pourrait pas faire quelque chose contre ces clubs avec une pelouse de merde comme ça?Des amendes,des TIG chez un jardinier?


La pelouse est atteinte d'un "champignon" expliquant qu'elle se décolle par gros morceaux. True story... Elle est d'ailleurs parfaite en début de match... Mais elle n'arrive pas à prendre. Un peu comme le jeu du stade rennais...

Un supporter rouge et noir, qui envisage une réorientation en botanique.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Milan revient de loin
2 8