1. //
  2. // 10e journée
  3. // Reims/Toulouse (1-2)

Toulouse met fin à la série rémoise

Vainqueur des Rémois dans les derniers instants, ce vendredi, Toulouse confirme sa montée en puissance. Pour Reims, c'est un premier échec à domicile et la fin d'une série de huit matchs sans défaite.

Modififié
7 3
Reims – Toulouse : 1-2
Buts : Trejo (42e), Braithwaite (87e) pour Toulouse. Oniangué (59e) pour Reims.

Cette fois, ce n'est plus un hasard, Toulouse a lancé son championnat. À Reims, le TFC a empoché sa quatrième victoire sur les cinq dernières rencontres de Ligue 1. Un succès acquis grâce à un penalty de leur porte-bonheur danois, Martin Braithwaite, à cinq minutes de la fin. Pour la première fois depuis le 10 août, et leur défaite inaugurale contre Rennes, les Rémois connaissent le goût de la défaite, eux qui sont les spécialistes des matchs nuls. Avant ce soir, le Stade de Reims en avait enchaîné six à la suite. Et ça explique peut-être la faim des joueurs d'Hubert Fournier. Car oui, les Rémois, bien aidés par leurs adversaires d'un soir, ont offert un match plaisant, malgré leur défaite. On ne va pas se mentir : ce n'était pas gagné. Avant cette 10e journée de championnat, les deux équipes n'avaient marqué que sept buts (chacune) en neuf journées de championnat. Entre le roi des nuls et une équipe qui cherche à se rassurer, on pouvait craindre le pire. C'était sans compter sur le 3-5-2 made in Alain Casanova.

Reims a la gniaque, Toulouse score

Plus le championnat avance et plus les Toulousains se font au schéma tactique de leur entraîneur. Mais le 3-5-2, si ça change dans une Ligue 1 frileuse et si ça donne un petit côté Juventus au Téfécé, ça reste risqué. Abdennour en défense, c'est bien. Au milieu de terrain, c'est quasiment du suicide. Et ça ne manque pas. À la demi-heure de jeu, Ayité se joue du défenseur tunisien - monté à hauteur du rond central - et s'offre un boulevard. Malheureusement pour Reims, Charbonnier, servi par le Togolais, croise trop sa frappe. Ayité-Charbonnier, c'est d'ailleurs le duo en forme de cette première période. Le premier allume les mèches et déclenche les occasions ; le second se transforme en premier défenseur, récupérant les ballons dans les pieds des Toulousains. En même temps, le rouquin a des raisons d'avoir la niaque : son dernier but remonte au 16 mars. C'était sous les couleurs de Montpellier… Et si l'attaquant rémois n'est pas assez motivé, le Toulousain Trejo lui donne un coup de pouce peu avant la pause. Lancé en profondeur sur la gauche, Ben Yedder centre en piquant son ballon pour éviter la sortie d'Agassa. Trejo est à la réception de la tête, c'est le premier but du milieu argentin en Ligue 1. À la mi-temps, Didot, le capitaine toulousain, fait la fine bouche : « On peut beaucoup mieux faire. » Rabat-joie.

Double penalty pour Braithwaite

Problème pour le Téfécé : Reims, aussi, peut mieux faire. Timides en début de seconde période, les Rouge et Blanc accélèrent avant l'heure de jeu. Oniangué profite d'une bonne combinaison entre Mandi et Charbonnier pour enrouler une frappe des dix-huit mètres. La balle file entre le poteau et la gauche d'Ahamada. L'égalisation rémoise n'a pas tardé et elle a le mérite de faire monter le rythme de la partie. Le match revêt des allures de joyeux bordel, entre des Rémois portés vers l'avant, mais brouillons, et des Toulousains sous pression. Un quart d'heure plus tard, Oniangué manque le doublé en ratant sa reprise sur un bon centre de Courtet, entré à la mi-temps. Que le Congolais se rassure, il n'est pas le seul à être dans le flou. À cinq minutes de la fin, sur une faute de Devaux sur Chantôme, Toulouse obtient un penalty et l'expulsion du milieu rémois. Braithwaite se charge de la punition. Le TFC prend l'avantage. Oui mais non, le corps arbitral s'emmêle les pinceaux. Devaux était encore sur le terrain au moment du tir. Tout est à recommencer. Mais l'attaquant danois ne tremble pas et plante son quatrième but en Ligue 1. Reims n'est plus le roi des nuls.

Par Alexandre Blaise
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Victoire au coaching.. YES SIR
Victoire importante dans un match très plaisant ! Reims a proposé des choses et le 3-5-2 de Casanova est vraiment de plus en plus séduisant.
Le trio Didot-Chantôme-Trejo juste derrière Ben Yedder c'est un régal de technique et de jeu à une touche de balle.
La métamorphose du TFC se poursuit, avant de recevoir Rennes et Ajaccio et de se déplacer à Evian TG, les Toulousains prennent place dans la partie haute du tableau.

A confirmer !
Je suis très loin d'être fan de Chantôme mais je suis content qu'il s'épanouisse à Toulouse et que les supporters l'apprécient. Et puis, depuis qu'il est à Toulouse, son côté très très bon joueur de Ligue 1 ressort bien, pas forcément comme s'il était brimé au PSG, ou en deçà du reste, mais Toulouse, même dans leur mode football pas champagne (phrase affreuse), c'est moins chiant que le PSG de l'an dernier.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 3